background preloader

IRESP - « Questions de Santé Publique »changement climatique et risques sanitaires

IRESP - « Questions de Santé Publique »changement climatique et risques sanitaires
Related:  Principaux sitesInformations francophones concernant la gestion des alertes

FVM - Climate change and food Production and consumption of food generate emissions of greenhouse gases. We call this the carbon footprint. Production and consumption of food accounts for 22–31% of the EU countries' overall impact on the climate in the form of greenhouse gas emissions. Different foods have different carbon footprints. The carbon footprint of food Meat and meat products have the biggest carbon footprint, followed by milk, butter and cheese. Emissions from agriculture The bulk of emissions of greenhouse gases from food production stem from primary production (especially agriculture). Agricultural greenhouse gases account for 15% of all Danish emissions. CNRS 01/02/07 Risques et crises sanitaires : résultats de la deuxième vague de l'enquête d'opinion. Pour la seconde année, Vae Solis Corporate (anciennement Leo Corporate) et OpinionWay, en partenariat avec le CNRS, présentent les résultats de l'Observatoire des Risques Sanitaires : l'étude d'opinion suit le niveau d'inquiétude des Français et la confiance qu'ils portent dans les institutions et les entreprises pour les protéger des risques sanitaires. « Cet Observatoire, nous l'avons conçu comme un véritable outil d'aide à la décision pour accompagner les entreprises et les institutions dans leur démarche de prévention et d'anticipation des risques », explique Arnaud Dupui-Castérès, président de Vae Solis Corporate. Présentation intégrale des résultats de la seconde vague Synthèse des résultats La nouveauté 2007 : Mesure de l'inquiétude liée aux changements climatiques Par ailleurs, ils sont 79% à penser que le gouvernement ne fait pas le nécessaire… Principaux résultats et évolutions : Mémorisation spontanée des crises majeures de ces dernières années :

Base des équipes de recherche en santé publique | GIS-IReSP L’IReSP a réalisé une base de données recensant les équipes de recherche travaillant dans le domaine de la Santé Publique, tous instituts confondus. Les recherches dans ce domaine sont multidisciplinaires et menées dans des Instituts dispersés, ce qui les rend difficiles à appréhender dans leur globalité, d’où la nécessité de ce recensement. Cette base est accessible en cliquant ici. L’objectif de cette base de données est double : 1) participer à la structuration de cette communauté de recherche en permettant à ses membres de se connaître 2) donner une visibilité à cette communauté de recherche vis-à-vis des décideurs et des financeurs, et contribuer à élaborer une politique scientifique dans ce domaine. Nous avons identifié 368 équipes, correspondant à 342 laboratoire. La notion d’équipe est à prendre au sens large. Les données contenues dans cette base ont été soumises aux chercheurs pour validation. Liste des organismes de tutelle des équipes recensées :

MEEDDM - 2005 - CHANGEMENTS CLIMATIQUES : Guide explicatif des accords internationaux Guide explicatif publié sous la direction de la Mission interministérielle de l’effet de serre du Gouvernement Français La Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques a été adoptée par le Sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992 et elle est entrée en vigueur le 21 mars 1994. Aujourd’hui, elle a été ratifiée par 188 pays et la Communauté européenne. Elle reconnaît l’existence du changement climatique d’origine humaine et impose aux pays industrialisés le primat de la responsabilité pour lutter contre ce phénomène. La Convention fixe un objectif ultime : la stabilisation des « concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère à un niveau qui empêche toute perturbation anthropique dangereuse du système climatique ». Devant l’ampleur du phénomène, le Protocole de Kyoto, conclu en 1997, constitue une étape essentielle de la mise en œuvre de la Convention.

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 7, Numéro 5, Septembre - Octobre 2000 GESTIONS DE CRISE Gestion de crise et coopération Contexte Les dernières années ont vu se succéder, à un rythme relativement élevé, des crises alimentaires (ESB, dioxine, listériose...). Ces crises ont été reprises et amplifiées très largement par les médias, ce qui a eu pour conséquence, d'une part, d'alerter à juste titre les consommateurs et, d'autre part, de générer un climat de suspicion et de doutes sur l'alimentation en général et sur les produits transformés en particulier. La question, toujours d'actualité, de l'utilisation ou non des OGM (organismes génétiquement modifiés) a aggravé la situation. En effet, elle a donné à l'industrie alimentaire une image de manipulation et de tromperie. Pourtant, jamais les professionnels de l'industrie ne se sont autant employés à l'examen des risques alimentaires afin de les supprimer ou de les réduire au maximum. La confiance des consommateurs envers l'industrie alimentaire doit être retrouvée. Les missions de ce comité sont multiples : Outils de prévention Nature des risques pris en compte

Le Centre Alexandre-Koyré Histoire des sciences et des techniques OCDE OBSERVER - MARS 2010 - Climate change and agriculture At least 14% of global greenhouse gas emissions come directly from the farm sector. That is more than transport and not far behind the contribution from industry. How does agriculture produce such high emissions? Despite its relatively high contribution to greenhouse gas emissions, agriculture is not yet subject to emissions caps under the Kyoto agreement to fight climate change. Devising policies and undertaking commitments to mitigate climate change through agriculture clearly means knowing more about agriculture’s carbon footprint. But there are other, different challenges to contend with too. Many countries will be able to adapt and some may even benefit by being able to grow new crops. Farm solutionsWhile agriculture contributes to climate change, it is also one of the few sectors that can provide solutions. How can farming help? As for mitigation, policies aimed at reducing emissions in agriculture may be more cost-competitive than in some industrial and transport options.

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 7, Numéro 5, Septembre - Octobre 2000 Risque, crise et sécurité sanitaires des aliments Amené par la crise, un ré-examen des stratégies d'acteur est aujourd'hui à l'œuvre sur les questions de sécurité sanitaire. Des outils, des dispositifs, des programmes de recherche, des approches nouvelles sont développés ou en cours de développement et sur lesquels, pour quelques-uns d'entre eux, nous avons souhaité faire le point. En haut de l'agenda des pouvoirs publics, depuis presque une décennie, ce thème a débouché, avec la création de l'AFSSA, sur la définition d'une politique générale en matière d'évaluation du risque1. Centrée autour de la mise en œuvre du principe de précaution et une stricte séparation entre contrôleur et contrôlé (voir l'article de P. En particulier, avec le développement de la traçabilité, c'est la participation de l'agriculture à la qualité sanitaire des aliments qui est en passe de s'approfondir. Des problèmes liés aux risques sanitaires, la crise s'est aujourd'hui élargie à la mise en cause des principes de production qui les ont suscités.

Related: