background preloader

S1.2 - Comment rendre compte de la mobilité sociale ?

Facebook Twitter

Comment rendre compte de la mobilité sociale ?
<b>Notions</b> : Mobilité intergénérationnelle/intra-générationnelle, mobilité observée, fluidité sociale, déclassement, capital culturel, paradoxe d'Anderson.

Parcours scolaires (stats) A la fac, une révolte en sourdine. Chez les économistes en herbe, il y a d’un côté les cours de «micro», de l’autre ceux de «macro».

A la fac, une révolte en sourdine

Des modélisations matheuses à plusieurs inconnues, de la statistique, et une théorie néoclassique (en gros, le marché se régule par lui-même) dominante. Pas ou très peu de sciences sociales, d’histoire de la pensée économique, d’ouverture sur les courants minoritaires. Quand le fossé se creuse entre les jeunes et l'entreprise. Les DRH peuvent se faire des cheveux blancs.

Quand le fossé se creuse entre les jeunes et l'entreprise

Coup sur coup, trois études sur les jeunes et l’entreprise ont été publiées. Et toutes laissent apparaître un problème avec les générations montantes. Le 27 janvier, Deloitte a présenté son baromètre annuel sur l’humeur des jeunes diplômés : si une majorité reste optimiste, les autres sont perplexes, inquiets, voire lassés. Le 8 janvier, le centre d’expertise de l’Edhec, NewGen Talent, insistait sur les problèmes de fidélisation liés à leur déception quant à leur premier job. Touchés par la crise, les jeunes diplômés peinent à « quitter le nid »

Tels parents, tels enfant ? Évolution de la mobilité sociale. Publications et services - Formation et qualification professionnelle en 2003. En 2003, l'Insee a réalisé la sixième enquête sur la formation et la qualification professionnelle (FQP).

Publications et services - Formation et qualification professionnelle en 2003

Initiée en 1964, l'enquête a aussi eu lieu, sous des formes proches, en 1970, 1977, 1985 et 1993. Travail-Emploi - Données détaillées de l'enquête sur la formation et la qualification professionnelle en 2003 - Définitions et concepts. Formation et qualification professionnelle en 2003 Insee Résultats N°64 Société - Avril 2007 Les apports de l'enquête FQP.

Travail-Emploi - Données détaillées de l'enquête sur la formation et la qualification professionnelle en 2003 - Définitions et concepts

Qui sont les jeunes en décrochage scolaire ? Le gouvernement a présenté vendredi un plan pour aider les 620 000 jeunes qui ont quitté l'enseignement scolaire sans diplôme.

Qui sont les jeunes en décrochage scolaire ?

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Marine Messina Le premier ministre Manuel Valls a présenté vendredi 21 novembre un plan gouvernemental pour diviser par deux le décrochage scolaire des jeunes. Que recouvre ce phénomène ? « Décrochage » : de quoi parle-t-on ? « Selon le code de l'éducation, un décrocheur est un élève qui quitte un cursus de l'enseignement secondaire sans obtenir le diplôme finalisant cette formation », explique l'Insee dans son étude intitulée France, portrait social de 2013.

Ainsi, tous les jeunes qui ont quitté l'école au niveau du collège, ceux qui ont abandonné leur cursus de baccalauréat ou leur formation en CAP et BEP font partie des élèves qui ont « décroché » d'une formation de l'enseignement secondaire. Le gouvernement estime que 620 000 jeunes, âgés de 18 à 24 ans, sont dans cette situation en France. Les enfants de cadres accèdent plus facilement à l’emploi. Mieux vaut être fils de cadre que fils d’ouvrier lorsque l’on s’insère sur le marché du travail.

Les enfants de cadres accèdent plus facilement à l’emploi

En examinant le parcours de 33 500 jeunes depuis qu’ils sont sortis du système éducatif en 2010, le Centre d’études et de recherche sur les qualifications (Céreq) a constaté que 71 % des enfants de cadres ont accédé durablement à l’emploi, contre 55 % de ceux dont les parents sont ouvriers et employés. Le taux tombe à 51 % pour les jeunes issus de l’immigration. Lors de la présentation finale de l’enquête, intitulée Quand l’école est finie, jeudi 23 octobre, le directeur du Céreq Alberto Lopez a précisé que « le risque de rester hors de l’emploi ou en marge est trois fois plus important quand on est fils d’ouvrier ou d’employé que fils de cadre ».

La mobilité sociale régresse en France. Le Monde.fr | | Par Nathalie Chusseau ( Economiste, Université Lille 1, Chercheur associé à la Chaire Transitions démographiques, Transitions économiques) et Joël Hellier (Economiste, Université de Nantes et de Lille 1) La mobilité sociale entre générations régresse en France.

La mobilité sociale régresse en France

C'est le résultat d'une étude récemment publiée dans l'Economics of Education Review. La mobilité « intergénérationnelle » mesure la capacité d'une société à échapper au déterminisme social. Lorsque la position sociale des enfants est essentiellement liée à celle des parents, la place des individus dans la société est prédéterminée et dépend du niveau d'éducation, de revenu et de richesse de la famille dont ils sont issus. Dans une société sans mobilité, les enfants des classes populaires ne peuvent accéder aux classes moyennes et les enfants des classes moyennes aux niveaux supérieurs. La mobilité sociale est donc plutôt faible en France. Comment expliquer la détérioration de la mobilité sociale ? Diaporama : mesure de la MS.

Les mobilités des salariés. Travail-Emploi - La mobilité professionnelle des ouvriers et employés immigrés. Conditions de vie-Société - Les changements de résidence : entre contraintes familiales et professionnelles. "La valeur des diplômes a très fortement décliné en trente ans" Dans un chat au Monde.fr, mercredi 7 octobre, le sociologue Louis Chauvel estime qu"une grosse moitié de la population française se sent déstabilisée, et ce n'est pas qu'un phénomène psychologique".

"La valeur des diplômes a très fortement décliné en trente ans"

Rose : On parle de "déclassement social". Mais peut-on s'entendre sur la définition que l'on donne à ce terme : est-ce que l'on parle de la situation des enfants par rapport à celle de leurs parents ? Est-ce que l'on parle d'un changement d'emploi, d'une perte d'emploi ? Louis Chauvel : En fait, "déclassement", c'est comme "classe moyenne", ce n'est pas une appellation d'origine contrôlée, donc on peut entendre beaucoup de choses très différentes sous le même nom.

Déclassement, il y a trois façons différentes de le voir. Le cas n° 1, c'est lorsqu'on se retrouve dans une classe sociale inférieure à celle de ses parents.