background preloader

La CNIL

Facebook Twitter

Les données, puissance du futur. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Grumbach, Stéphane Frénot Nous vivons une période de rupture, celle de la numérisation de tout : l'homme, la société, les organisations, le savoir, les interactions, le corps biologique de chacun, etc.

Les données, puissance du futur

Tout devient donnée numérique, et par là même a vocation à une existence dans le monde virtuel en émergence. L'écart entre le monde des données et le monde réel, bien anticipé par Jorge Luis Borges dans sa nouvelle visionnaire De la rigueur de la science, évoluera pour devenir de plus en plus subtil. Il y a un avant et il y a un après-numérisation. Il nous est aussi difficile d'imaginer les évolutions de la société de l'information qu'il l'était de prévoir au milieu du XIXe siècle les possibilités permises par l'électricité. Les données constituent les briques de base de la société de l'information.

Les centres de données consommeront bientôt autant d'électricité qu'un pays comme la France. Cela n'a pas été simple. Protection des données personnelles au travail : les bonnes pratiques. La protection des données à caractère personnel est devenue un sujet majeur dans les relations sociales sur les lieux de travail.

Protection des données personnelles au travail : les bonnes pratiques

Des outils comme la vidéosurveillance ou la géolocalisation sont largement mis en place. En effet, dans le cadre du recrutement ou de la gestion des carrières, les employeurs utilisent de plus en plus d'applications informatiques. En outre, les dispositifs de contrôle de l'activité des employés liés aux nouvelles technologies se multiplient : contrôle de l'usage d'internet, de la messagerie, géolocalisation, biométrie, vidéosurveillance, etc. Ces dispositifs enregistrent quantité de données personnelles sur les salariés et peuvent parfois porter atteinte à leurs droits ou à leur vie privée. A l'heure du développement de l'utilisation des smartphones, du télétravail et du bring your own device, il est nécessaire de maintenir de maintenir un équilibre entre le contrôle de l'activité des salariés et la protection de la vie privée.

Protection des données à caractère personnel - Justice. Que vous ouvriez un compte en banque, que vous vous inscriviez sur un réseau social ou que vous réserviez un vol en ligne, vous communiquez des informations personnelles vitales telles que votre nom, votre adresse et votre numéro de carte de crédit.

Protection des données à caractère personnel - Justice

Où vont ces données? Peuvent-elles se retrouver en la possession de personnes mal intentionnées? Quels sont vos droits par rapport à vos informations personnelles? Conformément au droit communautaire, la collecte de données à caractère personnel n'est légale que dans des conditions strictes, et uniquement dans un but légitime. De plus, les personnes ou organisations qui collectent et gèrent vos informations personnelles sont tenues d'empêcher leur utilisation à mauvais escient et de respecter certains droits conférés aux propriétaires de ces données par le droit communautaire. La CIA espionne toutes vos données persos... et l’Europe s’en fiche.

Le gouvernement américain s’est octroyé depuis quelques années le droit d’espionner la vie privée des citoyens étrangers, dont les Européens, en mettant à contribution ses grandes compagnies, Facebook, Google ou Microsoft.

La CIA espionne toutes vos données persos... et l’Europe s’en fiche

Et les autorités européennes ferment les yeux. C’est ce que dénonçait la version américaine de Slate le 8 janvier dernier, en s’appuyant sur le rapport [en anglais] « Combattre le cybercrime et protéger la vie privée sur le Cloud » du Centre d’études sur les conflits, liberté et sécurité, passé jusqu’alors tout à fait inaperçu. La mise en place d’une sorte de tribunal secret, dont l’action ne se limite plus aux questions de sécurité nationale ou de terrorisme mais à « toute organisation politique étrangère », inquiète les auteurs de ce rapport remis au Parlement européen fin 2012. Un risque pour la souveraineté européenne « Carte blanche » pour espionner L’inaction des responsables européens « Il est très clair que la Commission européenne ferme les yeux. Les gendarmes face aux évolutions techniques.

Lors d’un point presse organisé par la Gendarmerie Nationale au Fort de Rosny, en préparation du salon FIC de Lille (28 et 29 janvier prochains), le Lieutenant-Colonel Eric Freyssinet, Chef de la division de lutte contre la cybercriminalité, est revenu sur le travail des enquêteurs et ce que la technologie change pour eux.

Les gendarmes face aux évolutions techniques

Premier constat : le volume des données explose. Et si cela peut être un atout pour les enquêteurs, car chaque élément saisi est susceptible de contenir des informations utiles à l’enquête (ordinateurs, disques durs de grande capacité, clés USB, iPod et smartphones, etc…), cela oblige aussi à revoir les méthodes de travail. « Il n’est pas évident de traiter une telle masse de données. Il n’est notamment plus possible de tout passer en revue sans stratégie. Il faut que les enquêteurs apprennent à trier, à prioritiser, ce qui n’était pas toujours nécessaire jusqu’à présent« , explique ainsi Eric Freyssinet. Dp_brochure_fr.pdf (Objet application/pdf)