background preloader

Education

Facebook Twitter

Les parents toxiques en 13 points. Image crédit : source L’association des mots « parents » et « toxiques » peut sembler étrange mais il y a pourtant là un véritable sujet à considérer car c’est toute la capacité au bonheur des enfants et des futurs adultes qui est en jeu. Les influences néfastes agissent d’ailleurs souvent de façon pernicieuse. On évoque des mécanismes inconscients qui se perpétuent de génération en génération… Il est donc temps de prendre conscience de leur réalité afin de s’engager dans un processus de rémission. Afin de nous y aider, voici 13 signes qui dénotent d’une parentalité toxique.

Il sont à considérer indépendamment les uns des autres mais peuvent malheureusement se cumuler. Les parents toxiques en 13 points : Source parents toxiques : anti-deprime.com. Pourquoi j’ai créé une école où les enfants font ce qu’ils veulent. | Ramïn Farhangi | TEDxSaclay. Réinventons l’école de la République | Usbek & Rica. En 1997, Claude Allègre, ministre de l’Éducation, voulait « dégraisser le mammouth ». Vingt ans plus tard, plus que d’un plan social, l’école de la République semble surtout avoir besoin d’une refonte en profondeur et sur des bases nouvelles. Si l’idéal républicain d’une école publique obligatoire, gratuite et laïque n’est pas négociable, il n’est plus possible de s’arc-bouter sur quelques vieilles lunes du temps de Jules Ferry.

Usbek & Rica propose ici quelques réformes possibles pour sortir le mammouth de son coma artificiel et tâcher de le remettre sur la route du futur – à défaut de pouvoir le dégraisser… « Aucune institution n’est en elle-même émancipatrice. » Ces mots du philosophe Jacques Rancière sont empreints de sagesse. Pourtant, ils viennent heurter de plein fouet l’imaginaire républicain français, nourri durant plus de deux siècles par la croyance en une institution scolaire capable de fournir à chaque enfant les clés pour s’affranchir de sa condition sociale. Pour une refondation de l'école guidée par les enfants: Céline Alvarez at TEDxIsèreRiver. Françoise Lantheaume: «Chez les jeunes, un roman national existe, beaucoup plus fort que ce qu’on imaginait» Ils avaient peur que leur enquête, lancée en 2011, soit du «réchauffé». A l’époque, Nicolas Sarkozy est candidat à sa réélection, il y a eu les débats sur l’identité nationale, un ministère lui a été consacré et le projet de musée de l’histoire de France n’a pas encore capoté.

Mais les travaux des chercheurs demeurent d’une brûlante actualité. Election approchant, la droite en remet traditionnellement une couche sur l’identité et le roman national, prenant pour cible l’enseignement de l’histoire qui tuerait dans l’œuf tout élan patriotique des élèves. Ces cours seraient le lieu d’apprentissage de l’autoflagellation où l’on formerait des citoyens honteux et paumés. Eh bien non. Ce n’est qu’un marronnier de campagne qui ne se vérifie pas sur le terrain. L’énoncé de votre enquête était très simple : «Raconte l’histoire de France…» «… telle que tu la connais, telle que tu t’en souviens», sans aucune autre contrainte. Existe-t-il un récit commun ? Oui, au sens où c’est la justice qui gagne. Le regret d’être mère, ultime tabou. Elles aiment leurs enfants, mais regrettent d’être mères. Voilà la population analysée par la sociologue israélienne Orna Donath. A la question «si vous pouviez revenir en arrière dans le temps, avec la connaissance et l’expérience que vous avez aujourd’hui, seriez-vous une mère ?»

, elles ont toutes répondu non. Vingt-trois femmes âgées de 25 à 75 ans ne le referaient pas. L’étude, «Regretting Motherhood : A Sociopolitical Analysis», publiée à l’hiver 2015 (1), a depuis été commentée partout dans le monde, de la Suisse au Brésil. En France, l’étude fait l’effet d’un cheveu sur la soupe, d’une incongruité anachronique. Gestion du désir En Israël, où la mère est une figure majeure, la politique nataliste affichée, le recours à la PMA facilité, le sujet a agité l’opinion une semaine avant d’être évacué. L’Hexagone a parmi les meilleurs taux d’Europe (2,01 enfants par femme en 2014) alors qu’outre-Rhin, il demeure parmi les plus bas (1,47).

«Métier de parents» Toute petite déjà… Ambivalence. Les fonctions Index et Equiv. La fonction INDEX peut renvoyer une valeur (formule matricielle) ou la référence de la cellule (formule référentielle) à l'intersection d'une ligne et d'une colonne dans une plage de cellules. Définition des plages et constantes matricielles : Une plage matricielle partage une même formule. Par exemple, dans une nouvelle feuille de calcul, sélectionnez la cellule A1. Collez cette formule=LIGNE(Feuil1! $B$2:$B$20)-LIGNE(Feuil1!

$B$2) Sélectionnez la plage A1:A19 Appuyez sur la touche clavier F2 Pour valider la formule matricielle, appuyez sur CTRL+MAJ+ENTRÉE. La fonction INDEX affiche la valeur d'erreur #REF! Si les arguments no_lig et no_col font référence à une cellule située en dehors du tableau. II-A-1. Renvoie une donnée d'un tableau ou d'une matrice à partir des numéros de ligne et de colonne indiqués. La syntaxe est INDEX(tableau;no_ligne;no_col) tableau définit la plage de données où va être effectuée la rechercheno_ligne définit la ligne du tableauno_col définit la colonne du tableau. Quand les neurosciences valident l'éducation bienveillante. Catherine Gueguen, pédiatre passionnée par les découvertes récentes des neurosciences.© Sylvain Gripoix Pourquoi s'intéresser aux dernières découvertes sur le cerveau ?

Des études récentes en neurosciences affectives (étude des émotions, sentiments, capacités relationnelles,etc.) prouvent que certaines expériences modifient en profondeur le cerveau des enfants, plus fragile et immature que ce qu'on avait imaginé et très malléable jusqu'à l'adolescence. Notre cerveau atteindrait même sa pleine maturité uniquement à la troisième décade de notre vie dans certaines de ses zones ! Une (autre) étude, réalisée en 2012 à l'université de Saint Louis, dans le Missouri, par Joan Luby, professeur de psychiatrie, souligne également qu'une éducation empathique augmenterait le volume de l'hippocampe, petite partie du cerveau qui occupe une place centrale dans le fonctionnement de notre mémoire. Le lien avec l'éducation est tout trouvé ? Vous l'aurez compris ! Comment faire en tant que parent ? Tous les soirs, pendant que leurs enfants dorment, ces parents préparent en douce des blagues absolument géniales... Chaque année, ce couple consacrent le mois de novembre à faire croire à leurs enfants que leurs petits dinosaures en plastique prennent vie pendant la nuit, alors qu'ils sont couchés.

Cela a commencé d'abord plutôt modestement. Les enfants se sont réveillés et ils ont découvert que les dinosaures avaient réussi à s'immiscer dans une boîte de corn-flakes et en avaient mis partout sur la table. Puis, le lendemain, ils avaient réussi à escalader sur la table de la cuisine pour s'attaquer à la corbeille de fruits. Mais ce n'était rien en comparaison de ce qui attendait les enfants. Les choses ont commencé à partir un peu en cacahuète à partir de là. les folies des dinos étaient de moins en moins propres, et ils ont commencé à mettre le souk. Bon, à dire vrai, ils nettoyaient quelquefois derrière eux quand même... Mais la plupart du temps, les dinosaures voulaient juste s'amuser, comme n'importe qui Pourquoi ont-ils fait cela ? L'enfance ne dure pas et les enfants grandissent très vite.

Ba Ba Dum | Jouer. World Science U. 9 most important things we should learn in school - Businessflood | Businessflood. Rédigé par Ahmed Hadhri le Vendredi, février 14th, 2014 sous Actu & Perspectives, Dernières Business News, slider, YOUTH. Why most of students nowadays aren’t motivated to go to school (I mean with the school the institution in general)? Why do students prefer to stay at home and get lectures from their colleagues instead of attending classes?

Why do many students (including me) have the passion for spending hours to write an article, to think about an awesome solution for a problem or to volunteer for an NGO and they do not have the same passion for studies? The reason is because they didn’t find what they are looking for in school, they couldn’t do what they love, they didn’t feel fulfillment, they didn’t find what will make them better persons and what will make them feel better about themselves. So, what’s wrong with our education system? I am currently a marketing student and I am satisfied with all the strategies, concepts that I am learning now in university. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

Dans les universités, désabonnements en masse aux revues scientifiques. Depuis le début de l’année, une épidémie de désabonnements aux revues scientifiques s’abat sur les chercheurs de France et d’ailleurs. Ce sont tout d’abord les désaccords grandissants entre éditeurs et groupements chargés des négociations qui cristallisent les échanges. Un exemple flagrant, et non des moindres, est celui du cas « UPMC vs Science ».

Le 13 janvier, l’université Pierre et Marie Curie (UPMC) annonçait son désabonnement à la revue Science. Selon la page du site de l’UPMC, l’éditeur de la société savante Association américaine pour l’avancement des sciences (AAAS) voulait imposer une augmentation de +100% sur le prix des abonnements (réduit ensuite à 47%) : « Devant le refus de l’éditeur de comprendre la situation de l’UPMC, l’inélégance de son comportement (les accès à Science ont été coupés avant la date de fin de notre contrat 2013) et afin de ne pas donner de signe encourageant de telles pratiques chez d’autres éditeurs, le désabonnement était nécessaire. » Couperin vs APS.

Amis chercheurs, vous vous faites arnaquer trois fois (merci Elsevier) | Hotel Wikipedia. Le domaine de la recherche n’échappe pas à l’austérité : en dépit de nombreux effets d’annonce, les financements diminuent constamment depuis le début de la crise, le recours aux fonds privés se généralise, et comme ailleurs, les faillites se multiplient.

Et pourtant, la France s’apprête à reconduire un accord avec le géant de l’édition scientifique, Elsevier. Coût de l’opération : près de 190 millions d’euros, versés sur cinq ans. Une somme qui n’était pas censée être révélée au grand jour. Le budget final passé sous silence Le consortium qui négociait pour le compte du ministère de la Recherche a bien publié [PDF] un communiqué annonçant sa signature prochaine avec Elsevier, mais les éléments les plus intéressants (notamment le budget final) ne figuraient pas dans le document. Une version plus détaillée circule [PDF] depuis une dizaine de jours sur quelques listes de diffusion. Seulement, rien ne disparaît jamais vraiment sur Internet. Un éditeur qui tourne grâce aux chercheurs.

Hackschooling makes me happy: Logan LaPlante at TEDxUniversityofNevada. Comment apprendre à apprendre. François Taddéi (Wikipédia, @francoistaddei) est biologiste de formation. Il est le cofondateur du Centre de recherche interdisciplinaire (CRI). Sur la scène des Entretiens du Nouveau Monde industriel, ce promoteur de l’interdisciplinarité est venu évoquer son obsession : comment innover dans l’éducation, comment apprendre à apprendre… Quand Garry Kasparov a perdu contre Deep Blue, The Economist titrait « si votre métier ressemble aux échecs, il faut vous préparer à changer de métier ».

L’évolution du jeu d’échec est devenue une métaphore du futur, estime François Taddéi. Après avoir perdu contre Deep Blue, Kasparov s’est lancé dans le jeu d’échec avancé, c’est à dire une modalité où homme et machine jouent ensemble et pour Kasparov, les sessions de jeu sont devenues beaucoup plus intéressantes. Son plus célèbre adversaire, Karpov a également tenté une partie seul contre le reste du monde, qu’il a largement dominé.

Les 3 niveaux d’intelligence Hubert Guillaud.