background preloader

Projetfreps

Facebook Twitter

Publications des élèves du projet #FREPS (Français-EPS... mais pas que) du @clgPicasso (Montesson). Les élèves sont rédacteurs de ce compte.

Politique d'accueille et des marches

Destination des migrants. Angleterre: L'objectif des migrants. Réaction de la population face à l'arrivée des migrants. Origine des migrants? Pourquoi quittent ils leurs pays? Chiffres sur les migrants. Les camps de migrants à Paris et le centre d'accueil porte de la Chapelle. Migrants: "Localement, leur accueil ne renforce pas le FN" Comment les Français réagissent-ils à l'arrivée de réfugiés sur le territoire?

Les camps de migrants à Paris et le centre d'accueil porte de la Chapelle

Existe-t-il une logique d'accueil dans notre pays? Jérôme Fourquet, auteur de "Accueil ou submersion? Regards européens sur la crise des migrants", répond aux questions de L'Express. Malgré l’ouverture d’un centre à Paris, les « migrants se cachent  » Alors qu’il reste de nombreuses places, le camp refuse des arrivants.

Malgré l’ouverture d’un centre à Paris, les « migrants se cachent  »

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Louise Couvelaire Une semaine après son ouverture et alors que beaucoup craignaient une saturation immédiate, le centre humanitaire parisien de premier accueil pour les migrants situé boulevard Ney (18e arrondissement) est loin d’afficher complet : 220 lits occupés sur 400 disponibles et 80 personnes orientées ailleurs – familles, femmes, mineurs isolés… –, selon les derniers chiffres communiqués par Emmaüs Solidarité, l’association qui gère les lieux, mercredi 16 novembre.

Ce lendemain matin, pourtant, une centaine d’entre eux fait la queue, avant même l’ouverture du centre à 8 heures. Certains sont là depuis 5 heures. A l’entrée, un jeune homme de l’association Utopia56 leur sert du café et commente : « Cet endroit est totalement sous-dimensionné. Sous-dimensionné mais à moitié vide ? Devenir invisibles. Migrants et migrations. CARTE. Où sont les camps de migrants à Paris ? Les tentes disposées dans les rues font encore partie du paysage.

CARTE. Où sont les camps de migrants à Paris ?

A Paris, quelque 350 migrants vivent toujours dans deux campements de fortune principaux, installés dans une annexe du collège Guillaume-Budé (19e arrondissement) et au pied de la Cité de la mode et du design (13e arrondissement). Migrants à Paris : la carte des 29 camps démantelés en un an et demi. Le campement de migrants de Stalingrad, dans le nord de Paris, a été évacué vendredi.

Migrants à Paris : la carte des 29 camps démantelés en un an et demi

Comme des dizaines d’autres avant lui. Colonnes de bus alignées, files de migrants prêts à partir. Dès 6 heures, vendredi 4 novembre, l’opération d’évacuation du plus grand campement que Paris ait connu a commencé. L’opération s’est déroulée dans le calme. Plus de 600 membres des forces de l’ordre étaient mobilisés, selon la Préfecture de police. Les 800 Afghans du quai de Jemmapes ont été les premiers emmenés dans 16 bus, avant qu’une seconde opération, plus importante, ne s’enclenche avenue de Flandre, où dormaient encore les Africains.

Jaurès, Stalingrad… Le Paris des migrants a sa géographie depuis qu’au printemps 2015 les premiers campements sauvages ont fait leur apparition dans les rues de la capitale. Interventions dissuasives. Paris : évacuation sous tension de 2500 migrants du camp de la Villette - le Parisien. Ils étaient près de 2500 à dormir sous des tentes ou sur des matelas, au milieu des détritus.

Paris : évacuation sous tension de 2500 migrants du camp de la Villette - le Parisien

Leur évacuation du camp boulevard de La Villette, dans le nord de Paris a débuté vers 6h30. Peu après le début de l'opération, les importantes forces de l'ordre ont dû contenir des mouvements de foule, les réfugiés se pressant pour monter dans les bus qui arrivaient au compte-goutte. Les gendarmes, équipés de tenues et de boucliers anti-émeute, les ont repoussés en utilisant à certains moments des bombes lacrymogènes. Dans la nuit de jeudi à vendredi, des centaines de réfugiés supplémentaires avaient rejoint le camp, dans l'attente de cette évacuation.

Installés sous le métro aérien entre les stations Jaurès (Xe) et Colonel-Fabien (XIXe), la plupart sont des hommes de 20 à 40 ans originaires de Syrie, d'Ethiopie, du Soudan, d'Erythrée, de Somalie ou d'Afghanistan. Il s'agit de la 26e évacuation du genre en un an, mais surtout de la plus importante en nombre. EN IMAGES - Migrants : le camp de la Porte de la Chapelle a ouvert ses portes.

Par Christophe Guirard , Avec AFP , Arnaud Tousch Un centre humanitaire a ouvert jeudi 10 novembre près de la Porte de la Chapelle, à Paris, avec pour défi de mettre fin aux incessantes reconstitutions de campements indignes dans la capitale.

EN IMAGES - Migrants : le camp de la Porte de la Chapelle a ouvert ses portes

RTL a pu visiter ce camp avant son ouverture aujourd'hui. À notre arrivée, nous entrons dans "une immense bulle blanche de 900 mètres carrés" dans laquelle se fera l'accueil des migrants. Juste à côté, on peut apercevoir un pôle santé et un espace où ils peuvent stocker leurs vêtements et récupérer des kits d'hygiène. Une laverie sera également à leur disposition. 400 hommes seuls pourront ainsi être hébergés en urgence dans une halle chauffée, pour une période de dix jours maximum avant d'être redirigés. Comment sera organisé le camp de migrants qui ouvrira dans le nord de Paris.

Un camp humanitaire de 400 à 600 places doit ouvrir dans une friche SNCF du 18e arrondissement début octobre pour éviter les campements informels.

Comment sera organisé le camp de migrants qui ouvrira dans le nord de Paris

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maryline Baumard Construire un camp humanitaire dont Paris serait fier… Anne Hidalgo, maire (PS) de la capitale, devait détailler, mardi 6 septembre, comment elle comptait réaliser ce pari lancé le 31 mai. Retour au lycée Jean Quarré, un squat devenu centre d'hébergement d'urgence. Le centre d’accueil de migrants ouvre ses portes à Paris. Migrants : opération de dissuasion, avant l’ouverture du centre d’accueil porte de la Chapelle. Lundi 31 octobre au matin, dans le « triangle des migrants » à Paris, la police a procédé à une opération de « nettoyage » du lieu et de contrôle des personnes.

Migrants : opération de dissuasion, avant l’ouverture du centre d’accueil porte de la Chapelle

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Marion Degeorges Cueillis dans leur sommeil par la police venue contrôler leur statut, lundi 31 octobre au matin, des migrants du campement de Stalingrad (dans le nord-est de Paris) ont dû quitter les lieux précipitamment, laissant derrière eux tentes, matelas et sacs de couchage. Sous leurs yeux, quelques heures plus tard, une pelleteuse détruisait tout et jetait leurs affaires dans une benne. Ceux qui avaient réclamé plus tôt la propriété de ces biens se sont heurtés aux CRS.

Paris ouvrira mi-octobre son premier centre d'accueil pour réfugiés. VIDÉO - La maire Anne Hidalgo a détaillé mardi le projet «Camp de réfugiés» dans la capitale, comprenant deux sites distincts.

Paris ouvrira mi-octobre son premier centre d'accueil pour réfugiés

Le premier, situé dans le nord de Paris, ouvrira dans les prochaines semaines. Le second, à Ivry-sur-Seine, fin 2016. Mettre fin aux camps informels. Les raisons de l'ouverture d'un centre pour réfugiés à Paris sont claires. Cette structure, divisée en deux sites, a été détaillée mardi par la maire Anne Hidalgo après une annonce le 31 mai. . ● Deux sites distincts. Nouveau centre d’accueil pour migrants à Paris : l’Etat apporte 15 millions d’Euros - Ministère du Logement et de l'Habitat durable.

M.

Nouveau centre d’accueil pour migrants à Paris : l’Etat apporte 15 millions d’Euros - Ministère du Logement et de l'Habitat durable

Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur, et Mme Emmanuelle Cosse, Ministre du Logement et de l’Habitat durable, saluent l’annonce par Mme Anne Hidalgo, Maire de Paris, de la création d’un nouveau centre de premier accueil des migrants à Paris. Ce nouveau maillon dans l’accueil des migrants s’inscrit en effet pleinement dans la stratégie nationale mise en place par l’Etat depuis le début de la crise migratoire, pour offrir des conditions dignes aux personnes en besoin manifeste de protection. Il contribuera à renforcer l’action de l’Etat pour éviter la formation de campements insalubres dans la capitale.