background preloader

Droit des animaux

Facebook Twitter

La Chine s’éveille aux excès du fangsheng, le rituel bouddhique de libération des animaux. Le « fangsheng » (littéralement « épargner la vie »), rite par lequel on sauve des animaux en captivité ou promis à la mort en les relâchant dans la nature, a pris ces dernières années en Chine des proportions extrêmes.

La Chine s’éveille aux excès du fangsheng, le rituel bouddhique de libération des animaux

Les défenseurs de la nature et les pouvoirs publics se mobilisent. Les tirs de loups menacent la viabilité de l’espèce en France. Selon la première expertise collective scientifique sur le devenir du prédateur dans l’Hexagone, ses effectifs cesseront de croître à partir d’un seuil de mortalité de 34 %, et diminueront au-delà.

Les tirs de loups menacent la viabilité de l’espèce en France

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Le loup fait polémique jusque dans les travaux scientifiques. Le dernier en la matière ne devrait pas déroger à la règle, tant ses conclusions interrogent la politique de gestion du canidé menée en France. Vendredi 24 mars, quatorze chercheurs ont publié la première expertise collective biologique sur le devenir du prédateur dans l’Hexagone, une espèce protégée qui cristallise les tensions entre éleveurs et écologistes.

Ils concluent en substance que les tirs de loups autorisés par l’Etat sont actuellement trop nombreux pour maintenir une population stable ou en croissance, et que leur efficacité pour protéger les troupeaux n’est pas prouvée. Maltraitance animale : le premier procès d’un abattoir s’ouvre à Alès. Trois employés et la communauté de communes qui gère l’établissement, situé dans le Gard, sont jugés jeudi pour actes de cruauté et mauvais traitements.

Maltraitance animale : le premier procès d’un abattoir s’ouvre à Alès

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Audrey Garric. L214 dénonce un scandale sanitaire dans un élevage breton de cochons. Une vidéo-choc de l’association L214 montre des animaux forcés de vivre au milieu de cadavres en putréfaction ou d’ossements, dans une exploitation près de Quimper LE MONDE | • Mis à jour le | Par Audrey Garric C’est une nouvelle vidéo-choc sur l’industrie de la viande.

L214 dénonce un scandale sanitaire dans un élevage breton de cochons

Cette fois, elle ne dévoile pas l’intérieur d’un abattoir, mais celui d’un élevage intensif de cochons, situé à Pouldreuzic, dans le Finistère. Ces images de l’association L214, que Le Monde a pu visionner en exclusivité, révèlent, jeudi 16 mars, les « conditions d’hygiène déplorables » de l’établissement, « engendrant des souffrances intolérables pour les animaux ». L’ONG a porté plainte devant le tribunal de grande instance de Quimper pour maltraitance animale – une peine passible de six mois d’emprisonnement et 7 500 euros d’amende – et elle a lancé une pétition demandant aux autorités la fermeture immédiate de l’entreprise agricole concernée. « Insalubrité sordide » En Namibie, des scènes de chasse à la mode néocoloniale. Dans « Safari », le documentariste Ulrich Seidl montre comment ses compatriotes autrichiens paient pour faire des cartons sur la faune sauvage.

En Namibie, des scènes de chasse à la mode néocoloniale

Ulrich Seidl n’aime pas les gens, surtout les Autrichiens. A l’instar de Thomas Bernhard, Elfriede Jelinek ou Michael Haneke, c’est sans pitié qu’il crucifie ses compatriotes dans des films à valeur misanthropique augmentée. Ceci n’est pas un hamburger. Alors que la consommation de produits carnés ne cesse de reculer, grandes enseignes et restaurateurs misent désormais sur le végétal.

Ceci n’est pas un hamburger

Deux touristes attablés devant des burgers-frites. Rien de plus classique à Paris, vous dites-vous ? Pas vraiment. Christine Rollard, l’arachnologue qui chasse la peur des araignées. L’arachnologue du Muséum national d’histoire naturelle, à Paris, combat les préjugés qui entourent ces bestioles, jusque dans l’esprit des phobiques.

Christine Rollard, l’arachnologue qui chasse la peur des araignées

LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Nathaniel Herzberg Corps tendu, le jeune homme est entré dans la bibliothèque. La cause animale au menu de la présidentielle ? Jadis marginalisée ou moquée, la cause animale s’est clairement transformée en un sujet légitime pour les responsables politiques français.

La cause animale au menu de la présidentielle ?

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Jamais les animaux n’ont été si présents dans l’arène politique. Depuis quelques mois, les propositions de loi sur le bien-être des bêtes se succèdent, un parti animaliste a vu le jour et un collectif de 26 ONG interpelle les candidats aux prochaines élections présidentielle et législatives sur l’élevage, la chasse ou encore la corrida. Jadis marginalisée ou moquée, la cause animale s’est clairement transformée en un sujet légitime pour les responsables politiques français. Dernière preuve en date, 33 députés de tous bords politiques viennent de déposer une proposition de loi destinée à améliorer sensiblement la protection des animaux vivants durant leur transport. Le loup réveille les passions en Norvège. Le destin du prédateur, disparu pendant près d’un siècle mais de retour dans le pays depuis le début des années 1980, s’annonce comme un des grands sujets du scrutin législatif de septembre.

Le loup réveille les passions en Norvège

LE MONDE | | Par Anne-Françoise Hivert (Malmö (Suède), correspondante régionale) Au Brésil, la dette dans tous ses Etats. Classés en situation de « calamité financière », les Etats de Rio et du Minas Gerais ont engagé un bras de fer avec le gouvernement fédéral.

Au Brésil, la dette dans tous ses Etats

Brasilia veut leur imposer une sévère cure d’austérité. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Claire Gatinois (Sao Paulo, correspondante) Ses factures sont en retard et la plupart de ses projets, abandonnés. La hutte de chasse, valeur refuge. Jadis, on y dormait sur de la paille. Aujourd’hui, certains abris de chasse au gibier d’eau disposent d’un jacuzzi et peuvent se louer à prix d’or. Un business juteux. Les fusils auraient dû se taire le 31 janvier et laisser les oies grises qui ont survécu à l’hiver migrer sans dommage vers leurs lieux de nidification. Infiltré dans un abattoir breton pendant six semaines. Dans « Steak Machine », le journaliste Geoffrey Le Guilcher raconte 40 jours de travail dans un abattoir d’Ille-et-Vilaine.

Il voit comme « indissociables » les souffrances humaine et animale. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Audrey Garric « Aller voir si les usines à viande ont enfanté des hommes-monstres. » Voilà la mission que se donne Geoffrey Le Guilcher lorsqu’il se fait embaucher comme intérimaire dans un immense abattoir breton. Une infiltration de quarante jours, durant laquelle le journaliste va tenir le couteau avec ces ouvriers qui assomment, tuent et découpent des bêtes à longueur de journée.

« Pour les animaux, vivre dans un cirque est comme être emprisonné chez le Dr. No » Alors que se tient actuellement le Festival international du cirque de Monte-Carlo, le célèbre acteur britannique Roger Moore, qui vit à Monaco, invite la Principauté à interdire les cirques qui mettent en scène des animaux. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Roger Moore, acteur britannique Par Roger Moore, acteur De nombreux pays dans le monde se sont engagés à interdire les cirques mettant en scène des animaux.

L’Autriche, la Belgique, le Mexique et les Pays-Bas font partie de ceux qui ont choisi de mettre fin à ces numéros cruels. Pourtant, l’élégante et civilisée Principauté de Monaco, où je réside, accepte encore ces spectacles archaïques. « Nous demandons que la production de foie gras soit interdite en France » Le foie gras est produit en imposant de grandes souffrances aux canards. Il est temps d’abandonner ce mets, estime un collectif. Par un collectif de journalistes, philosophes, chercheurs...

Alors qu’un nouveau foyer de grippe aviaire H5N8 a été découvert, fin novembre, dans un élevage de la commune d’Almayrac, dans le Tarn, nous pouvons lire dans la presse que la filière du foie gras a été particulièrement touchée par l’épizootie aviaire cette année. Précisons que les principaux concernés et victimes sont, d’abord et avant tout, les canards ! Les députés s’opposent au contrôle vidéo dans les abattoirs. La commission des affaires économiques a supprimé la disposition phare de la proposition de loi d’Olivier Falorni sur « le respect de l’animal en abattoir ».

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Faux départ pour le premier texte législatif « relatif au respect de l’animal en abattoir ». Après une année marquée par des scandales à répétition, 33 députés représentant six groupes politiques (PS, LR, UDI, EELV, Front de gauche, radicaux) avaient déposé une proposition de loi visant à accroître la transparence, le contrôle et les sanctions dans les 960 abattoirs de boucherie et de volaille français.

Le texte a été adopté en commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale mercredi 14 décembre, mais vidé d’une partie de sa substance : les parlementaires ont supprimé deux des sept articles, dont la mesure phare rendant obligatoire la vidéosurveillance. Le bien-être animal, au détriment des droits de l’homme ? Jamais la question animale n’a été aussi présente dans les débats de société et le champ politique. Au risque, craignent certains, d’en oublier les libertés et les droits de l’homme. L’interdiction des corridas en Catalogne est annulée. « Nous demandons la création d’un secrétariat d’Etat à la condition animale » Un manifeste, notamment signé par Boris Cyrulnik, Matthieu Ricard et Elisabeth de Fontenay, plaide pour que les hommes engagent d’autres rapports avec le monde animal et que les contrôles pour lutter contre la maltraitance soient renforcés.

Par un collectif de personnalités. Stéphane Le Foll s’attaque à la maltraitance dans les abattoirs. Un élevage de 200 000 poules pondeuses aux conditions sanitaires « intolérables » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Les cages se succèdent et s’empilent à perte de vue. A l’intérieur, des poules se bousculent dans des espaces exigus et grillagés qui surplombent à peine des amas de fientes. Des asticots profilèrent au sol, des poux grouillent sur les œufs et les poules, et des cadavres en décomposition gisent au milieu des autres gallinacées, dont certaines déplumées. Dans une nouvelle vidéo diffusée mercredi 25 mai, l’association de défense des animaux L214 révèle les conditions d’élevage « intolérables pour les animaux et inadmissibles du point de vue sanitaire » qui règnent au sein du GAEC du Perrat, une exploitation de 200 000 poules pondeuses située dans la commune de Chaleins (Ain).

Les images ont été tournées le 27 avril dans les deux hangars qui accueillent près de 100 000 poules, soit une taille d’exploitation moyenne en France. Nombreuses alertes « Certains travaux avaient pris du retard. 15 milliards d’œufs produits en France. De l’Afrique du Sud à l’Asie, le trafic hors de contrôle des cornes de rhinocéros.