background preloader

Vie privee

Facebook Twitter

(12) L’empire du signal, ou les dangers d’un contrôle social par les corps. Tribune.

(12) L’empire du signal, ou les dangers d’un contrôle social par les corps

De part et d’autre de l’Atlantique, la reconnaissance faciale sera probablement devenue l’un des sujets majeurs cristallisant le combat actuel pour les libertés fondamentales. Le 15 janvier, 85 organisations non gouvernementales américaines, dont la puissante Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), envoient une lettre sommant Amazon, Microsoft et Google de s’engager formellement à ne plus mettre leurs logiciels de reconnaissance faciale à la disposition des gouvernements. Dans la foulée, un groupe de cinq actionnaires, représentant 1,32 milliard de dollars d’actions, dépose une résolution demandant à Amazon de stopper la commercialisation de ses logiciels de reconnaissance faciale à des organisations gouvernementales. Mais réguler un tel déploiement s’annonce complexe. La protection des données dans le monde. Le Sénat américain veut mettre fin à la vie privée des internautes.

Les opérateurs pourraient avoir une plus grande latitude pour exploiter les données personnelles de leurs clients.

Le Sénat américain veut mettre fin à la vie privée des internautes

Les affaires sont les affaires. Dussent-elles empiéter sur la vie privée des consommateurs. Le Sénat américain est à deux doigts de faire tomber un rempart, avec la bénédiction du président américain, Donald Trump. Un véritable bras de fer se met en place entre d'un côté, les défenseurs de la vie privée, l'autorité américaine des Télécoms (FCC) et de l'autre, des sénateurs ultra-libéraux. Tout a commencé avec un vote du Sénat la semaine dernière. La tension monte aux États-Unis sur ce sujet, alors que la chambre de représentants doit voter ce texte mercredi.

Nous faudra-t-il payer pour préserver notre vie privée sur l’internet. "Dans le business de la publication, les lecteurs sont les produits et les consommateurs sont les publicitaires", affirme Dave Winer, paraphrasant une citation célèbre : "Si vous ne voyez pas le produit, c'est que vous êtes le produit".

Nous faudra-t-il payer pour préserver notre vie privée sur l’internet

La bulle des données Path, Facebook, Twitter, Foursquare, Instagram, Foodspotting, Yelp, Gowalla et tant d'autres récupèrent les numéros de téléphone de nos contacts et leurs adresses e-mail sur leurs serveurs pour faciliter les appariements, bien souvent sans même en demander la permission ou en informer les utilisateurs. Pour Uwe Hook, président de la firme de consulting BatesHook, c'est le signe d'un problème majeur. Image : Nous sommes cernés par les bulles de données, expliquait Eli Pariser lors de sa présentation à TED (vidéo).

Image extraite de sa présentation. "Le crash des années 2000 n'avait rien à voir avec la technologie" rappelle-t-il. Surveillance Industry Index. Google vous suit à la trace. Une fois activé, le service d'historique de localisation du géant américain mémorise tous vos trajets et peut les reconstituer sur une carte.

Google vous suit à la trace

Savez-vous ce que vous faisiez le 24 novembre dernier? Ou le 12 octobre? Ma vie disséquée à travers mes données personnelles. Plusieurs centaines de fois par jour, nous générons des données qui disent où nous allons, ce que nous faisons, avec qui nous mangeons et ce que nous avons pris comme dessert.

Ma vie disséquée à travers mes données personnelles

La NSA. Google. L'étonnante expérience d'une future mère pour cacher sa grossesse sur Internet. Pour échapper au ciblage publicitaire, une sociologue américaine a veillé à ne laisser aucune trace de sa grossesse sur Internet mais aussi dans ses paiements en carte de crédit.

L'étonnante expérience d'une future mère pour cacher sa grossesse sur Internet

Une expérience contraignante mais pleine d'enseignement sur la protection de la vie privée. Une femme peut-elle cacher aux publicitaires qu'elle est enceinte? New photos of 10 'green' 3D-printed houses in Shanghai, built in 24 hours. April 14, 2014 In a first, a Chinese company has advanced the science of 3D printing by printing 10 houses entirely out of recycled materials, in just under a day.

New photos of 10 'green' 3D-printed houses in Shanghai, built in 24 hours

Earlier this month after we posted "10 completely 3D printed houses appear in Shanghai, built under a day", some commentors are complaining that the 3D printed house looks strange and that isn't real 3D printing. We don't see what their problem is. The parts, such as frame, wall were printed separately. The parts dry quickly and can then be used to assemble to a complete house. This week the company behind the 3D-printed houses, Shanghai WinSun Decoration Design Engineering Co revealed more photos showing off the concept. 3D printed wall.

Google vous suit à la trace. Une employée d'Amazon raconte «la peur organisée» Amélie (1), 30 ans, a travaillé quelques semaines au sein de la plateforme d’Amazon à Montélimar (Drôme).

Une employée d'Amazon raconte «la peur organisée»

Alors que des grèves pour des hausses de salaires se poursuivent en Allemagne, nous avons décidé de publier son témoignage, saisissant, sur les conditions de travail au sein du numéro 1 mondial de la vente en ligne. «Les agences d’intérim de Montélimar recrutent en fin d’année des hordes de salariés sur les quatre postes de travail de la plateforme Amazon, implantée il y a trois ans. Vous pouvez y être admis comme "eacher", pour réceptionner les marchandises et les enregistrer informatiquement; "stower", pour les ranger dans les kilomètres d’étagères de l’entrepôt; "picker", pour arpenter les allées et rassembler les produits commandés; ou "packer", pour les emballer avant expédition. «C’est en tant que pickeuse que j’ai découvert l’univers d’Amazon. L’univers du code-barres. Un téléviseur LG soupçonné de surveiller les téléspectateurs.

C’est une drôle de découverte qu’a fait le blogueur «DoctorBeet».

Un téléviseur LG soupçonné de surveiller les téléspectateurs

Ce développeur anglais, dont le vrai nom est Jason Huntley, possède une télévision connectée de la marque sud-coréenne LG (une «smart TV»). Sur l’écran d’accueil de l’appareil figurent des publicités.