background preloader

Vie privée

Facebook Twitter

L'homme qui s'attaque à Facebook. Vingt-cinq mille personnes viennent de se joindre à cet Autrichien de 26 ans pour lancer une action judiciaire afin que le géant américain respecte la législation européenne en vigueur.

L'homme qui s'attaque à Facebook

Entretien. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Grégor Brandy (Journaliste) A 26 ans, Maximilian Schrems a déjà une longue histoire avec Facebook. En 2011, le jeune Autrichien avait demandé au réseau social, par simple curiosité, ce qu'il savait à son sujet. Facebook lui avait alors envoyé un CD avec un document PDF de 1 200 pages, contenant notamment des informations qu'il avait supprimées...

Quelques mois plus tard, Maximilian Schrems avait déposé vingt-deux réclamations à la commission de protection des données en Irlande, où Facebook est installé. Lire notre article : Max Schrems : "L'important, c'est que Facebook respecte la loi" Pourquoi poursuivez-vous Facebook ? Maximilian Schrems : J'ai étudié aux Etats-Unis pendant un semestre. Max Schrems : "L'important, c'est que Facebook respecte la loi" Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Damien Leloup Au café Ritter, un vénérable établissement plus que centenaire du cœur de Vienne, le serveur n'en croit pas ses yeux.

Max Schrems : "L'important, c'est que Facebook respecte la loi"

Max, le tranquille étudiant en droit qui venait chaque matin depuis des années prendre un café et potasser, seul, ses cours - il habite juste à côté -, passe désormais son temps à discuter avec des journalistes de toute l'Europe. Le jeune homme est devenu une quasi-star internationale en quelques semaines, après avoir déposé vingt-deux plaintes contre Facebook, avec le soutien d'un groupe d'amis, auprès de l'autorité irlandaise de protection de la vie privée. Pourquoi en Irlande ? "Parce que comme Facebook a un siège dans l'île, il ne peut pas contester la compétence des autorités irlandaises", précise M.

"Personne ne voulait être au centre de tout cela, mais il fallait bien que quelqu'un dépose les plaintes en son nom", explique-t-il en s'attaquant à un copieux petit déjeuner. Pourtant, M. Max Schrems, le « gardien » des données personnelles qui fait trembler les géants du Web. Données personnelles : les géants du Web redoutent une décision de la justice européenne. La justice européenne invalide le très controversé Safe Harbor, un accord sur les données personnelles. La productivité à l’heure des Big Data. Nous avons souvent évoqué sur InternetActu.net les badges sociométriques imaginés par Sociometric Solutions (@sociometric), cette spin-off du MIT, lancée sous la houlette de Sandy Pentland.

La productivité à l’heure des Big Data

Des badges qui nous semblent assez emblématiques des nouveaux capteurs et des nouveaux indicateurs que les nouvelles technologies peuvent imaginer pour changer notre conception de la productivité et notre rapport au travail. C'était donc un plaisir d'écouter Ben Waber (@bwaber), leur fondateur, sur la scène de Lift France. Ce jeune entrepreneur, étudiant à Harvard et au MIT, auteur d'un livre sur la question de l'analyse des données, People Analytics, est à la tête de Sociometric Solutions, qui n'est pas tant une entreprise qui commercialise un capteur, qu'une société d'étude et d'aide à la conduite du changement, en utilisant les technologies d'aujourd'hui, notamment et principalement les outils d'analyses des réseaux.

La protection des données personnelles, « atout pour la France », selon Manuel Valls. Télés connectées : un espion dans le salon ? Soupçonnés de mettre leurs utilisateurs sur écoute, les téléviseurs connectés collectent de grandes quantités de données personnelles.

Télés connectées : un espion dans le salon ?

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Damien Leloup Les téléviseurs Samsung sont l'équivalent du télécran du roman 1984 : un objet de surveillance qui enregistre tout ce qui est dit dans une pièce et épie les faits et gestes des utilisateurs. C'est la comparaison que faisait, dimanche, Parker Higgins, militant de l'organisation de défense des libertés américaines EFF. Le nouveau « gendarme » français des télécoms officiellement investi. Après un avis favorable émis par les commissions des affaires économiques de l’Assemblée Nationale et du Sénat, Sébastien Soriano a été officiellement nommé président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), selon un décret publié jeudi au Journal officiel.

Le nouveau « gendarme » français des télécoms officiellement investi

Nommé le 23 décembre 2014 par le président de la République, M. Soriano, 39 ans, succède à Jean-Ludovic Silicani pour un mandat de six ans. Polytechnicien, il était jusqu’à présent conseiller de la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, en charge notamment du secteur presse. Apple à l'offensive sur la protection de la vie privée. Bras de fer entre le FBI, Apple et Google sur le chiffrement. Le rachat de WhatsApp par Facebook critiqué au nom de la vie privée. David Cameron veut accroître les pouvoirs de ses espions sur Internet. WhatsApp se met au chiffrement pour protéger ses utilisateurs. Comment préserver l'anonymat ? Facebook: de nouveaux paramètres pour les mineurs. FACEBOOK - Il y a du nouveau pour les mineurs sur Facebook.

Facebook: de nouveaux paramètres pour les mineurs

Interdit aux moins de 13 ans, le réseau social limite désormais la visibilité des publications des moins de 18 ans mais leur donne aussi la possibilité de publié des statuts "public" ce qui n'était pas le cas avant. Les messages publiés sur Facebook par des mineurs ne seront désormais visibles que par leurs seuls "amis" et moins facilement par leurs "amis d'amis", a annoncé mercredi le réseau social qui compte 1,2 milliard d'utilisateurs. "Les jeunes de 13-17 ans qui ouvrent un compte Facebook se verront désormais proposer un paramétrage limité à une audience "amis" par défaut. Just Delete Me vous guide pour disparaitre du web ! Il n'est pas toujours facile de supprimer un compte Facebook, Amazon ou Paypal, alors le site web Just Delete Me vous donne le mode d'emploi.

Just Delete Me vous guide pour disparaitre du web !

Un annuaire de liens pour supprimer vos comptes de sites webs. Can't find what you're looking for?

Un annuaire de liens pour supprimer vos comptes de sites webs.

Help make justdelete.me better. facile Informations non disponibles Connectez vous, allez dans les parametres, cilquez sur supprimer mon compte. A Face Is Exposed for AOL Searcher No. 4417749. Big data : vos données en vente. Après un récent changement de ses conditions d'utilisation, la banque Barclays se réserve le droit de vendre un agrégat d'informations à propos de ses utilisateurs à des entreprises tierces à partir d'octobre 2013.

Big data : vos données en vente

"Ces informations seront quantitatives et non personnelles, et vous ne pourrez pas être identifiés sur la seule base de celles-ci", ajoute la banque. Selon The Telegraph, les utilisateurs ne pourront pas refuser que leurs données soient partagées. Facebook « home » : gare à vos données personnelles ! Ecran d'accueil d'un téléphone avec la nouvelle applicationde Facebook.

Facebook « home » : gare à vos données personnelles !

Crédits: Facebook. Facebook a présenté, jeudi 4 avril, une mouture significativement différente de son application pour les smartphones. Baptisée "home", téléchargeable gratuitement, mais uniquement sur les téléphones Android - 60% du marché des terminaux tout de même-, elle permet de transformer l'écran d'accueil des téléphones en "timeline" Facebook. Un bon moyen pour le premier réseau social au monde de tenter de prendre le contrôle de l'écran des smartphones, d'augmenter les temps d'utilisation de ses services en mobilité, donc de récolter davantage de revenus publicitaires. L'utilisateur de "home" peut recevoir toutes les notifications de ses "amis" sur le réseau.

Notifications d'amis Facebook apparaissant sur l'écran d'accueil du téléphone équipé de "home", la nouvelle application du réseau social. Polémique autour du respect de la vie privée par Gmail. Très chères données personnelles. Sur le Web, le "paradoxe de la vie privée".

Les internautes s'exposent de plus en plus dangereusement, tout en s'inquiétant de la surveillance de leurs données personnelles. Les internautes surfent sur les paradoxes aussi aisément que sur le Web. Alors que les récentes révélations ont démontré que les agences de renseignement américaine et française surveillaient Internet et les réseaux sociaux, ils s'exposent de plus en plus sur la Toile. Une tendance de fond dont l'hebdomadaire Time a fait récemment sa couverture, en parlant d'une génération "moi, moi, moi" dont la visibilité des pulsions narcissiques est démultipliée par les nouveaux moyens techniques.

Les chiffres sont vertigineux. En 2013, plus d'un internaute français sur deux est sur FaceBook, 21 % sur Google+, et 12 % sur Twitter, selon des données publiées par l'Ifop en novembre 2012. Lire : "Prism, Snowden, surveillance de la NSA : six questions pour tout comprendre" Le cryptage pour tous. Sur le Web, le "paradoxe de la vie privée" Vie privée: le gouvernement américain surveille des milliers de comptes internet, selon Google. INTERNET - Les agences gouvernementales américaines, dont la police fédérale (FBI), ont surveillé des milliers de comptes internet de 2009 à 2012 pour prévenir d'éventuelles activités terroristes, a rapporté le géant américain de la toile Google, sans donner toutefois de chiffre exact. Google rendait publiques cette semaine les lettres dites de "sécurité nationale" qu'il a reçues et qui correspondent à des demandes officielles de données, au nom de la loi antiterroriste Patriot Act, adoptée après les attentats du 11 septembre 2001.

VIE PRIVÉE – La Suède bannit Google Apps d’une municipalité. Danxoneil/Flickr/CC L'organe gouvernemental suédois en charge de la défense de la vie privée (l'équivalent de la CNIL française) a dénoncé lundi, pour la deuxième fois, un accord passé entre Google et la petite municipalité de Salem. Le Bureau d'inspection des données interdit de fait à Salem d'utiliser les services Google Apps (email, calendriers, traitement de données), à moins que la loi suédoise sur les données privées ne soit amendée.

Le spécialiste des questions de vie privée sur Internet Simon Davies a relevé la nouvelle hier sur son blog. Il "décrit un jugement qui fera date", puisqu'il aurait pour effet d'interdire l'usage du "cloud" de Google dans toutes les municipalités du pays. Par conséquent, les services gouvernementaux nationaux seraient également concernés.