background preloader

Climat et migration

Facebook Twitter

Changements climatiques et migrations : quels risques, quelles politiques ? Le changement climatique est devenu un enjeu majeur pour la communauté internationale.

Changements climatiques et migrations : quels risques, quelles politiques ?

Réchauffement climatique et migration de population. Les migrations massives de populations conséquentes au réchauffement climatique est un élément de tension géopolitique extrêmement préoccupant.

Réchauffement climatique et migration de population

Dans de nombreuses régions du monde, des phénomènes liés au réchauffement climatique sont déjà observés : réduction des terres arables multiplication des coupures d'eau baisse des réserves alimentaires et poissonnières augmentation des inondations allongement des périodes de sécheresse Etc 1/5 de la population mondiale vit sur des zones côtières qui sont menacées par la montée du niveau des mers et les inondations. Certains états déjà frappés par le réchauffement climatique demandent que le motif climatique soit reconnu comme valable au plan international pour l'immigration. Mrs 31 fr. « Migration et changement climatique » Une publication de l’UNESCO sur l’un des plus importants défis actuels.

L'Europe doit se préparer à l'immigration climatique. Le réchauffement de la planète, qui épuise les ressources naturelles, favorise les catastrophes naturelles et modifie la géographie, va pousser de plus en plus de gens à émigrer.

L'Europe doit se préparer à l'immigration climatique

Et l’Union européenne sera l’une de leurs principales destinations, préviennent les deux responsables de la diplomatie des Vingt-Sept. En un demi-siècle d’existence, l’Union européenne a absorbé plusieurs vagues d’immigration. Il y a d’abord eu les millions de réfugiés politiques de la guerre froide fuyant les régimes communistes imposés par la Russie et les “travailleurs invités” de l’ère post-coloniale arrivés en masse dans les années 1950 et 1960. Puis ce furent les centaines de milliers de réfugiés des Balkans, chassés par les guerres des années 1990. Et enfin, ces dix dernières années, les millions de réfugiés économiques en quête d’une vie meilleure. En matière de sécurité internationale, le rapport montre que le réchauffement climatique ne fait qu’aggraver une situation déjà difficile.

“Les migrations climatiques peuvent être bénéfiques” - France terre d'asile. Les hommes fuient des conditions économiques difficiles, des régimes politiques répressifs ou des régions où la guerre fait rage.

“Les migrations climatiques peuvent être bénéfiques” - France terre d'asile

Mais avec les années, ils devront surtout échapper aux conséquences du changement climatique. Malgré tout, ces migrations climatiques ne doivent pas seulement être envisagées sous l’angle des catastrophes humanitaires. Elles peuvent aussi découler d’une stratégie rationnelle d’adaptation et s’avérer profitables aux populations concernées. Le changement climatique provoque des migrations: la. Une équation simple, un enchaînement mécanique .

Le changement climatique provoque des migrations: la

Le changement climatique provoque des migrations: la. Changement climatique : premier facteur de migration forcée - Institut Amadeus. Les phénomènes climatiques sont devenus le premier facteur de déplacement forcé de populations, avant même les conflits.

Changement climatique : premier facteur de migration forcée - Institut Amadeus

Par Abdelfatah Ait Ammi, chargé d'études Environnement et Energie C’est maintenant officiel : le changement climatique est désormais la première cause de migration forcée. Article - Migrations et climat. Quel enjeu pour l'Europe ? par François Gemenne - P@ges Europe. Migrations et climat.

Article - Migrations et climat. Quel enjeu pour l'Europe ? par François Gemenne - P@ges Europe

Quel enjeu pour l’Europe ? François Gemenne* Le peuplement du continent européen tient beaucoup à l’attrait de son environnement, qui a poussé des populations à s’y établir entre 5000 et 2000 av. J. A Lacanau, face à l'érosion, "à long terme il n'y a pas d'autre solution que le recul" Dans la fraîcheur matinale de début mars, quelques promeneurs remontent le boulevard de la plage qui borde Lacanau-Océan.

A Lacanau, face à l'érosion, "à long terme il n'y a pas d'autre solution que le recul"

La marée est descendante, mais tout le monde l'a remarqué : désormais, à marée haute, "on n'a plus de plage" dans cette station balnéaire bien connue pour ses surfeurs. L'eau monte aussi un peu plus vite qu'avant. Le changement date de l'année dernière. Durant l'hiver 2013-2014, une succession de tempêtes a mis le front de mer de Lacanau-Océan à rude épreuve. A chaque fois, les conditions ont été exceptionnelles, combinant vent, gros coefficients de marée et houle importante.

Sur la plage nord, dominée par la bicoque bleue du Surf Club, la dune a pris un sacré coup. Le réchauffement, cause croissante de migrations. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Hervé Kempf Les migrations liées à une cause environnementale ne sont plus un phénomène à venir, mais déjà une réalité : elles sont devenues plus importantes que les migrations liées aux conflits, indique Shahidul Haque, de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), dans le premier "Etat de la migration environnementale 2010" (State of Environmental Migration 2010) que vient de publier cette organisation avec l'Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI).

Le réchauffement, cause croissante de migrations

Si, en 2008, on comptait 4,6 millions de personnes déplacées dans leur pays du fait d'un conflit violent, il y en avait 20 millions qui avaient dû quitter leur lieu de résidence à la suite d'une catastrophe naturelle. Les "migrants environnementaux" ont été 15 millions en 2009, 38 millions en 2010. "L'année 2011 devrait voir un chiffre de même ampleur, explique François Gemenne, chercheur à l'IDDRI et coordonnateur de l'ouvrage. Le changement climatique, facteur de déstabilisation et de migration. S’agit-il d’une « crise » ?

Le changement climatique, facteur de déstabilisation et de migration

Ou, plutôt, de l’installation d’un nouveau régime de migrations, alimenté par le changement climatique en cours ? L’afflux de migrants et de réfugiés cherchant asile en Europe est aujourd’hui principalement causé par les guerres civiles et l’effondrement des Etats au Moyen-Orient, mais le rôle du climat, bien qu’impossible à chiffrer, est plus que probable. 25 millions de déplacés Si l’Europe en sent déjà les effets directs et indirects, «l’ampleur de ces migrations va excéder ce que nous connaissons actuellement », prévient Monique Barbut, secrétaire exécutive de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD), qui intervenait, mercredi 9 septembre, lors d’une conférence « Dérèglements climatiques et crises humanitaires », organisée par le ministère des affaires étrangères en partenariat avec l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), Action contre la Faim et CARE France.

Le constat n’est pas nouveau.