background preloader

Data, sécurité, économie du web

Facebook Twitter

Ashley madison

La ruée vers l'or des données personnelles. « Facebook n'a pas été créé pour être une entreprise mais pour remplir une mission sociale : rendre le monde plus ouvert et connecté. » Ainsi parlait récemment Mark Zuckerberg, PDG et fondateur du réseau social le plus fréquenté au monde.

La ruée vers l'or des données personnelles

On peut dire que le jeune homme de 28 ans a atteint son objectif : près de un milliard de Terriens partagent volontiers des tranches de vie avec leurs amis, « likant » leurs préférences, commentant leurs coups de coeur, signalant leur présence ici ou là... Chacun jugera le paradigme de Zuckerberg à l'aune de ses convictions et de son expérience. Mais neuf ans après sa naissance, Facebook est bel et bien une entreprise et son patron est milliardaire. Cotée, elle aligne des revenus en hausse régulière et prospère sur un modèle économique assez simple dans son énoncé : butiner les informations numériques laissées dans notre sillage pour en faire un miel vendu aux annonceurs. Facebook : 5 dollars par tête. Le contenu posté sur les réseaux sociaux vous appartient-il ? - Cabinet d'Avocats Mathias. Lorsque vous publiez une image sur Twitter, vous la partagez avec l’ensemble de vos contacts, qui pourront à leur tour la rendre accessible sur leur compte en la « re-twittant ».

Le contenu posté sur les réseaux sociaux vous appartient-il ? - Cabinet d'Avocats Mathias

Les réseaux sociaux ont une vocation de partage, et incitent fortement les utilisateurs à faire circuler entre eux le contenu qu’ils postent sur la plateforme. Pour autant, comment se traduit ce partage en terme de droits d’auteur ? Vos photos et vos textes publiés sur Twitter ou Facebook vous appartiennent-ils ou appartiennent-ils à tout le monde ? Digital labor : portrait de l'internaute en travailleur exploité. Quelle horreur : donner à une émission un titre en anglais.

Digital labor : portrait de l'internaute en travailleur exploité

Pourquoi ne pas dire tout simplement « travail numérique » ? Eh bien parce que ça ne veut pas dire la même chose. Parce qu’en parlant de « digital labor » on parle d’une notion qui n’a pas encore d’équivalent en français, et qui commence à peine d’ailleurs à s’imposer dans le champ des études sur le numérique. Et parce que le point de départ de cette émission est un ouvrage, Digital Labor The Internet as playground and factory ("Digital labor : Internet comme aire de jeu et usine"), qui consiste en un recueil d’articles dirigé par Trebor Scholz (qui enseigne la culture et les médias à la New School).

Qu’est-ce que le Digital Labor ? [Audio + slides + biblio – MàJ 01 avril 2013] Audio : La notion de digital labor fait désormais l’objet de plusieurs publications et colloques de part et d’autre de l’Atlantique.

Qu’est-ce que le Digital Labor ? [Audio + slides + biblio – MàJ 01 avril 2013]

Mais elle reste encore méconnue en France. Le 12 mars 2013, j’ai assuré une intervention lors de la journée co-organisée par la DGT, la DIRECCTE et la Fing Risques et opportunités des transformations du travail à l’ère du numérique. L'algorithme n'est « pas un système de prédiction mais d’intervention. Privacy By Design - Vie privée : le « privacy by design » est une stratégie gagnant-gagnant. Trop de politiques de confidentialité d’entreprises promettent au consommateur que la protection de sa vie privée est la priorité.

Vie privée : le « privacy by design » est une stratégie gagnant-gagnant

Cela relève souvent de la déclaration d’intention non suivie d’effet, ou pire, d’une stratégie de communication. Florence Bonnet, Présidente de CIL Consulting préconise d’adopter le “privacy by design”, ou protection de la vie privée intégrée, dans laquelle tout le monde est gagnant. Dans un contexte de « datafication[1] », alors que le mot d’ordre des services marketing est à l’« ATAWAD[2] », l’individu est tiraillé entre l’envie de profiter des services qu’on lui propose et la peur d’une utilisation abusive et dommageable des informations le concernant.

Or, la confiance est un des facteurs clé de la croissance de l’économie numérique. Fing.org. Big data et objets connectés. Faire de la France un champion de la révolution numérique. Si c'est gratuit, vous êtes le produit.

Google

Soyons honnêtes, la quantité d'informations que Google rassemble à notre sujet est effrayante. Avez-vous déjà songé aux renseignements auxquels Google ne pouvait pas avoir accès ?

Soyons honnêtes, la quantité d'informations que Google rassemble à notre sujet est effrayante

Soyez rassuré, cela ne vous prendra que quelques secondes : il y en a très peu. Google imagine sans cesse de nouveaux moyens de s'immiscer dans presque chaque aspect de notre vie. Le groupe possède le plus important moteur de recherche, la plus grande plateforme vidéo (YouTube), le plus puissant navigateur (Chrome), l'opérateur de messagerie le plus utilisé (Gmail) et le premier système d'exploitation mobile (Android) au monde.

Tout cela signifie que Google n'ignore rien de ce qui nous concerne – qu'il s'agisse des recherches que nous faisons, des publicités qui nous intéressent, de ce que nous écrivons ou regardons et des applications que nous apprécions. Les projets de Google – tels que les Google Glass ou les voitures automates – ne sont rien d'autre que la prochaine étape dans sa quête du savoir total.