background preloader

Mouvements de population, urbanisation, métropolisation

Facebook Twitter

Métropolisation et bidonvillisation, les deux visages de la dynamique urbaine. La dynamique mondiale d’urbanisation, dans ses diverses composantes, accompagne des mutations et des interrogations majeures sur l’avenir du monde.

Métropolisation et bidonvillisation, les deux visages de la dynamique urbaine

Les démarches «smart» constituent une entrée pour les apprécier et les traiter. Mais avant d’agir et trouver des solutions, il faut connaître les questions. Un portrait et quelques définitions permettent de souligner les deux principaux mouvements à l’œuvre: la métropolisation (la concentration accrue des activités, des populations et des pouvoirs), la bidonvillisation (l’augmentation préoccupante du nombre et de la proportion des urbains vivant dans des bidonvilles). Selon les statistiques assemblées par l’ONU, la population urbaine serait, en 2008, devenue majoritaire.

D’ici à 2050, elle pourrait atteindre 6,3 milliards d’individus, soit 70% des habitants de la planète. La dynamique planétaire d’urbanisation Les situations régionales sont, par ailleurs, et évidemment, très différentes. Une urbanisation mondiale à deux visages Julien Damon. Fractale métropolisation. Le géographe Daniel Behar sera présent à Rouen mardi 16 décembre pour le Forum «La France des métropoles».

Fractale métropolisation

Il participera au débat «Métropole et territoires. Fractures ou solidarités ?» , de 17h30 à 18h30. Entrée gratuite sur réservation. En être ou pas ? Processus. La métropolisation intègre et disloque tout à la fois les territoires et les hiérarchies spatiales. Mais simultanément, la métropolisation provoque une série de fractures en cascade, à l’intérieur des métropoles d’abord. Contradictions. Alors s’agit-il toujours d’être une métropole ou plutôt de «faire métropole» ? Daniel Behar Géographe, professeur à l’Institut d’urbanisme de Paris. La métropolisation de la France : entre fragmentation et hypermobilité. 26 millions et demi.

La métropolisation de la France : entre fragmentation et hypermobilité

C'est le nombre de personnes qui habitent, travaillent et vivent dans les 17 aires urbaines métropolitaines de France, c'est à dire dans les 17 agglomérations de plus de 400 000 habitants. Soit 45% de la population hexagonale. Pourtant, l'illusion d'optique est tenace : ces 17 aires métropolitaines d'urbanisation continue étant bien loin d'occuper 45% de la superficie de la France, elles n'éliront pas, loin de là, 45% des députés en juin prochain. Et pourtant! La notion de métropolisation désigne bien plus que le rôle absolument central des grandes villes. Terminé, le territoire découpé en régions plus ou moins rurales, qu'elles fussent agricoles ou industrielles, et polarisées par leurs capitales historiques; disparue, l'armature urbaine de villes connues pour leur spécialisation économique et hiérarchisées en fonction de leur éloignement à Paris.

Prolongez l'émission en images en lisant les billets de Globe , le blog de Planète terre, "La France est morte. Métropolisation. Plus de 63 000 mots et 28 000 noms propres 2 000 photos, dessins, cartes Les célèbres pages roses Une aide aux jeux de lettres Le jeu du dictionnaire pour s’amuser à retrouver la bonne définition d’un mot. 9 000 citations d’auteurs français et étrangers 6 000 articles pratiques pour déjouer les pièges de la langue Télécharger sur l'AppStore pour 9,99 € Cette application est universelle, une fois achetée, vous pouvez l'installer sur votre iPhone, iPod Touch ou iPad sans frais supplémentaires pour une interface adaptée à chaque appareil.

métropolisation

Cette application s’installe complètement et ne nécessite aucune connexion Internet (sauf pour les sons). Apple, le logo Apple, iPad, iPhone, iPod, iTunes sont des marques d’Apple Inc., déposées aux États­Unis et dans d’autres pays. Métropolisation. La métropolisation est un processus qui affecte la ville dans ses formes et dans ses fonctions.

Métropolisation

La métropolisation désigne le mouvement de concentration de populations, d'activités, de valeur dans des ensembles urbains de grande taille. Il peut se faire au détriment de villes de niveau hiérarchique inférieur et l'on assiste bien souvent au renforcement des niveaux supérieurs (lieux centraux) du système urbain. Les facteurs de la métropolisation sont divers : économies d'échelle et d'agglomération, avantages comparatifs, besoins d'accessibilités aux réseaux (aux échelles nationales et mondiales), etc.

Le phénomène de métropolisation ne se réduit pas à sa dimension démographique. Il doit son ampleur et son originalité à la concentration spatiale des fonctions stratégiques du nouveau système productif : appareils de commandement et de contrôle ; foyers de l'innovation ; accessibilités aux réseaux de communication virtuels ou physiques ; attractivité et poids culturels.