background preloader

Prospectives

Facebook Twitter

Paris : des femmes victimes de harcèlement dans les rues du quartier Chapelle-Pajol - Le Parisien. Des femmes de ce quartier de l'est de Paris se plaignent de ne pas pouvoir se déplacer sans essuyer des remarques et des insultes de la part des hommes.

Paris : des femmes victimes de harcèlement dans les rues du quartier Chapelle-Pajol - Le Parisien

Ce sont plusieurs centaines de mètres carrés de bitume abandonnés aux seuls hommes, et où les femmes n’ont plus droit de cité. Notre pathétique civilisation de la distraction - Le Temps. C’est un philosophe qui met les mains dans le cambouis.

Notre pathétique civilisation de la distraction - Le Temps

En 2001, il claquait la porte d’un think tank à Washington, qui le payait pourtant grassement, parce qu’il n’en pouvait plus de voir sa pensée appauvrie et muselée. Alors il est devenu réparateur de motos. Présidentielle 2017 : au-delà de l’opposition gauche-droite, les nouveaux clivages politiques. Natacha Polony : «Le système de la globalisation néolibérale craque de toute part» FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN - A l'occasion de la sortie de l'essai collectif du Comité Orwell, Bienvenue dans le pire des mondes, sa présidente, Natacha Polony a accordé un entretien fleuve au FigaroVox.

Natacha Polony : «Le système de la globalisation néolibérale craque de toute part»

Pour l'éditorialiste et essayiste, il existe aujourd'hui une forme de totalitarisme soft. Le Comité Orwell est un collectif de journalistes, présidé par Natacha Polony, pour la défense du pluralisme des idées et de la souveraineté populaire. Il vient de publier Bienvenue dans le pire des mondes (éd. Plon, 2016) avec la participation de Natacha Polony, Jean-Michel Quatrepoint, Guillaume Bigot, Eric Delbecque, Franck Dedieu, Benjamin Masse-Stamberger, Alexandre Devecchio, Emmanuel Lévy et Gérald Andrieu. "Nous avons lancé le processus de deuil de notre propre espèce"  Paul Jorion n'est pas de ceux qui vous redonnent foi en l'avenir.

"Nous avons lancé le processus de deuil de notre propre espèce" 

Dans son dernier ouvrage Le dernier qui s'en va éteint la lumière, l'anthropologue estime qu'il ne reste que deux ou trois générations à l'humanité avant de disparaître. Pour Nom de Zeus, il explique pourquoi la fin est si proche. Entretien pré-apocalypse. Paul Jorion est de ces personnages inclassables. Chercheur en sciences sociales, anthropologue (un temps élève de Claude Levi-Strauss) il a également enseigné à Cambridge dans les années 1980 une matière que l'on n'appelait pas encore intelligence artificielle, avant de travailler dix ans dans l'antre du diable : le milieu financier des subprimes au début des années 2000. Retrouvez plus d'articles sur Nom de Zeus. S'il utilisait les canaux politiques et idéologiques habituels, on pourrait dire que Le dernier qui s'en va éteint la lumière est un ouvrage férocement anti-capitaliste. Trahis par notre environnement L'environnement, en premier lieu. Pour aller loin:

Comment devenir autonome ? Apprendre à faire son pain, construire son four solaire ou sa tiny house, des fiches pratiques peuvent-elles nous aider à devenir autonome ?

Comment devenir autonome ?

Deux auteurs viennent de créer la première encyclopédie sur mesure pour devenir autonome dans tous les domaines de la vie. Interview de Gérald Bronner sur la "La démocratie des crédules" « Nous sommes en train de vivre une mosaïque d’effondrements » : la fin annoncée de la civilisation industrielle. Basta !

« Nous sommes en train de vivre une mosaïque d’effondrements » : la fin annoncée de la civilisation industrielle

: Un livre sur l’effondrement, ce n’est pas un peu trop catastrophiste ? Pablo Servigne et Raphaël Stevens : [1] La naissance du livre est l’aboutissement de quatre années de recherche. Nous avons fusionné des centaines d’articles et d’ouvrages scientifiques : des livres sur les crises financières, sur l’écocide, des ouvrages d’archéologie sur la fin des civilisations antiques, des rapports sur le climat… Tout en étant le plus rigoureux possible. Selon le FMI, la plus grosse bulle financière de l’Histoire va bientôt exploser. Dans son dernier rapport sur la stabilité financière, le Fonds monétaire international sonne l’alarme.

Selon le FMI, la plus grosse bulle financière de l’Histoire va bientôt exploser

Son propos, sur la retenue comme d’ordinaire, n’est pas aussi explicite que le nôtre. LE BILAN ajoute, aux aspects conjoncturels relevés par le FMI, une analyse structurelle du système financier. Par Benoit Delrue. 7 100 mots environ. Temps de lecture estimé : 35 minutes. Hervé Le Treut : « Un bouleversement sans précédent dans ­l'histoire de l'humanité » - Les Echos. Accueil Hervé Le Treut Climatologue, directeur de l'Institut Pierre-Simon Laplace, professeur à l'UPMC, membre de l'Académie des sciences(...)

Hervé Le Treut : « Un bouleversement sans précédent dans ­l'histoire de l'humanité » - Les Echos

Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Et aussi sur les Echos Les articles à la une Afrique - Moyen Orient Le chef d’Al-Qaïda au Yemen tué par un drone américain Nasser al-Wahishi était considéré comme le numéro 2 d’Al-Qaïda, l’organisation terroriste qui avait revendiqué les attentats de Charlie Hebdo. Analyse de la séance Impasse sur la Grèce, les marchés au plus bas depuis février Les principaux marchés européens poursuivent leur recul sur fond d'impasse dans les discussions entre la Grèce et ses créanciers. Politique FN : le groupe au Parlement européen sans Jean-Marie Le Pen L'eurodéputé Bruno Gollnisch ne feront pas non plus partie du groupe parlementaire annoncé par le Front national au Parlement européen, a indiqué Florian... à lire également sur les echos Recommandé par Les articles les plus lus Sept questions sur un «?

Dans 20 ans, la disparition du travail ? Le travail va disparaître.

Dans 20 ans, la disparition du travail ?

Elucubration ? Peut-être… À moins qu’il ne s’agisse d’une réalité que vous n’êtes pas obligé de regarder en face, mais dans laquelle vous vivrez en 2035. Oui, il sera dans ce cas possible de se lever plus tard le matin, voire de rester en pyjama toute la journée comme au lendemain d’un samedi de cuite.