background preloader

Psycho-logie

Facebook Twitter

Lojban. Thérapie rationnelle-émotive. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thérapie rationnelle-émotive

La thérapie rationnelle-émotive est une pratique psychothérapeutique empirique et directive, à fondements philosophiques, qui vise à soulager les individus souffrant de difficultés psycho-logiques (émotion et comportement). C'est une des principales formes de psychothérapie cognitivo-comportementale. Elle a été développée par Albert Ellis à partir de 1956 sous le nom de « rational therapy »[1]. En 1959 cette méthode prit le nom de « rational emotive therapy » et en 1992 celui de « Rational Emotive Behavior Therapy » (REBT). Le psychologue québécois Lucien Auger s'est efforcé de faire connaître la thérapie rationnelle-émotive depuis 1972 à travers nombre de publications qui touchent différents aspects de l'existence humaine.

Description[modifier | modifier le code] La thérapie rationnelle-émotive est un visuel explicatif de la principale cause des émotions adapté de l’ABC d'Éllis. Critiques[modifier | modifier le code]

Analyse-transactionnelle

Psychologie sociale. Accueil. La psychologie sociale (pdf) Psycho-sociologie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

psycho-sociologie

La psychosociologie peut être considérée comme science de l'action et pratique d'intervention (praxis) engagée dans la vie sociale. Elle constitue un domaine de recherche et de pratiques d'interventions variées. Il s'agit d'un courant transdisciplinaire d'apparition récente qui rassemble des sociologues, des psychologues, des psychanalystes, des pédagogues. Champ d'application[modifier | modifier le code] La psychosociologie puise ses sources théoriques dans les différents courants des sciences humaines et continue d'ailleurs de subir de multiples influences. Viennent ensuite des apports orientés sur l'étude du psychisme, la psychologie sociale avec Kurt Lewin et Gabriel Tarde, La psychologie humaniste d'Abraham Maslow ou de Carl Rogers et la psychologie socio-culturelle de Jerome Bruner. École de Palo Alto.

Paul Watzlawick. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paul Watzlawick

Paul Watzlawick, né le à Villach (Autriche) et mort le à Palo Alto (Californie) est un théoricien dans la théorie de la communication et le constructivisme radical, membre fondateur de l'École de Palo Alto. Il fut à la fois psychologue, psychothérapeute, psychanalyste jungien et sociologue. Ses travaux ont porté sur la thérapie familiale et la psychothérapie générale.

Biographie[modifier | modifier le code] Watzlawick termine ses études secondaires en 1939 dans sa ville natale de Villach. Il obtient un poste pour les Nations unies en Italie. En 1960, il se rend à Philadelphie pour étudier l'approche thérapeutique de John Rosen à l'Institute for Direct Analysis. Gregory Bateson. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gregory Bateson

Pour les articles homonymes, voir Bateson. Gregory Bateson (né le à Grantchester, Royaume-Uni – mort le à San Francisco) est un anthropologue, psychologue, épistémologue américain. Influencé par la cybernétique, la théorie des groupes et celle des types logiques, il s'est beaucoup intéressé à la communication (humaine et animale), mais aussi aux fondements de la connaissance des phénomènes humains. Il est à l'origine de l'école de Palo Alto. Biographie[modifier | modifier le code] En 1924, suite à un voyage aux Galápagos, Bateson, initialement voué à la zoologie, décide de devenir anthropologue.

En 1938, il revient chez les Iatmul. En 1948, le psychiatre Jurgen Ruesch lui procure un emploi dans son équipe de recherche clinique à San Francisco et, en 1951, ils publient ensemble Communication et société. Il meurt le 4 juillet 1980, à l'âge de 76 ans, au San Francisco Zen Center. Parmi ses apports principaux, la postérité a retenu : Anthony Wilden. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Anthony Wilden

Anthony Wilden, (né le 14 décembre 1935 à Londres), a pris le point de vue sémiotique pour aborder un très large éventail d'applications où tout comportement est « signe » et a valeur de communication. Ses travaux sont principalement de l'ordre de l'épistémologie. Il a collaboré avec Jacques Lacan, René Girard et Gregory Bateson. Après son doctorat, Anthony Wilden enseignait à l’Université de Californie à San Diego où il a travaillé avec Gregory Bateson à l’élaboration de la cybernétique de la deuxième génération d’où sortira l’approche écosystémique. Après une dizaine d’années de gestation sortira de ses livres la Théorie des contextes qui formalise l’approche écosystémique. Biographie[modifier | modifier le code] En Colombie-Britannique, il a exercé différents métiers, de bûcheron à mécanicien d’automobiles et instituteur.

L'œuvre[modifier | modifier le code] Ces livres sont traduits en danois, espagnol, français, italien et japonais.