background preloader

Architecture scolaire

Facebook Twitter

Comment les garçons trustent l'espace de la cour de récré. CheekCheek Magazinecollègecour de récérationécoleEdith Maruéjoulséducationégalitéespace publicféminismefillesgarçonsgenregéographieharcèlementmatildasexessexisme Si vous ne deviez voir qu’une seule vidéo aujourd’hui, ce serait ce reportage de la plateforme Matilda sur la répartition des filles et des garçons dans une cour de récré.

Comment les garçons trustent l'espace de la cour de récré

“Ce qui est important dans la question du genre et de l’égalité, c’est aussi la question de l’égalité dans l’espace, c’est-à-dire comment on se partage l’espace. Si un groupe de 30 enfants prend les deux tiers de la cour de récréation qui accueille 300 enfants, ça pose question”, résume Edith Maruéjouls, géographe du genre, face à la caméra. Dans cette vidéo publiée sur l’excellente plateforme Matilda consacrée aux questions d’égalité dans l’éducation, elle organise avec Sarah Rosner un atelier avec des élèves de 5ème pour les faire réfléchir à la répartition de l’espace entre filles et garçons à l’école. Myriam Levain. Portrait de Takaharu Tezuka, architecte japonais qui révolutionne le concept d'école maternelle - RTBF Alors on change. Takaharu est un architecte sensible à la nature.

Portrait de Takaharu Tezuka, architecte japonais qui révolutionne le concept d'école maternelle - RTBF Alors on change

Avec sa femme Yui, ils ont conçu l’école maternelle de rêve, non pas dans la nature, mais autour de la nature ! Avec sa forme ovale et ses classes ouvertes, l’école propose une approche pédagogique en lien direct avec l’environnement, dans le respect de la nature curieuse et de l’envie d’apprendre des enfants. Construite dans la banlieue ouest de Tokyo, les enfants y sont clairement plus épanouis qu'ailleurs.

Dessiner et équiper de nouveaux lieux pour apprendre. Les fondamentauxLumière, qualité de l’air, de l’acoustique, température agréable, eau à volonté, confort, possibilité de bouger … Ce sont les besoins fondamentaux du cerveau pour bien fonctionner, et aucune technologie ne pourra y suppléer.

Dessiner et équiper de nouveaux lieux pour apprendre

La qualité de l’éclairage, l’insonorisation, sont ainsi des éléments à soigner particulièrement. On voit ici, à l’ISEN, les rideaux insonorisant qui permettent d’isoler un petit groupe au sein d’un grand plateau. <img class="aligncenter" src=" alt="espaces insonorisés" /> Et aussi les dispositifs fixés au plafond. <img class="aligncenter" src=" alt="rouleaux insonorisants" /> Ces aménagements permettent à des activités différentes de se dérouler en un même espace, sans se gêner, avec des possibilités de croisements, rencontres, reconfigurations…La beautéIl y a quelques années, j’ai rencontré le dirigeant de centre allemand de formation d’apprentis. Ils créent la première école écologique et auto-construite en Uruguay. Nouvelle inspirante.

Ils créent la première école écologique et auto-construite en Uruguay

Avoir une belle salle de classe améliore les résultats des élèves. L'architecture d'une école a-t-elle un impact sur les résultats scolaires ?

Avoir une belle salle de classe améliore les résultats des élèves

Depuis des années l'idée est dans l'air. La nouveauté c'est qu'une étude britannique vient d'établir de façon précise le lien entre le cadre de travail de l'élève et ses résultats. Au bout de trois années de relevés Peter Barrett, Fay Daviesb, Yufan Zhangb et Lucinda Barrett, de Université de Salford (Royaume Uni) ont pu calculer l'impact de variables architecturales dans la réussite des élèves. Et définir à quoi devrait ressembler la salle de classe idéale. La meilleure école du monde.

Par Béatrice Flammang.

La meilleure école du monde

Quelle architecture pour les espaces scolaires ? Sur quels principes construire les établissements scolaires du 21ème siècle ?

Quelle architecture pour les espaces scolaires ?

Pour quels usages pédagogiques ? Pour quelles valeurs éducatives ? La Revue internationale d'éducation de Sèvres tente cette réflexion dans un nouveau numéro (n°64) coordonné par deux architectes Maurice Mazalto et Luca Paltrinieri. Elle le fait avec sa particularité : proposer une vision mondiale des questions d'architecture scolaire en croisant des articles venus d'Australie, de Suisse, de Flandre, d'Italie, d'Israël, du Danemark ou de France. Qu'est-ce qui décide de l'architecture scolaire ? Coordonnateurs du numéro, les architectes Maurice Mazalto et Luca Paltrinieri accordent une grande importance aux projets d'avant garde. D'autres articles mettent en avant le poids des contraintes économiques sur l'architecture scolaire, en Israël par exemple. Apprend-on mieux dans de beaux bâtiments scolaires ?

Apprend -on mieux dans une belle salle de classe ?

Apprend-on mieux dans de beaux bâtiments scolaires ?

L'architecture scolaire a-t-elle une influence sur la réussite scolaire ? Commande-t-elle la pédagogie ? Peut-on définir ce que seront les espaces scolaires de demain ? De recherches récentes aident à trouver la réponse , pour peu que la question soit bien posée... L'architecture scolaire a son histoire. Coordonnateurs d'un numéro de la Revue internationale d'éducation de Sèvres (n°64), les architectes Maurice Mazalto et Luca Paltrinieri ont présenté de nombreux projets d'avant garde. L'architecture des écoles impacte les résultats scolaires. De l’architecture scolaire aux espaces d’apprentissage : au bonheur d’apprendre ?

Musset Marie (2012).

De l’architecture scolaire aux espaces d’apprentissage : au bonheur d’apprendre ?

De l’architecture scolaire aux espaces d’apprentissage : au bonheur d’apprendre ? Dossier d’actualité Veille et Analyses, n° 75, mai. Lyon : ENS de Lyon. Disponible au format PDF : 75-mai-2012 Devenu bâtiment spécifique il y a seulement quelques siècles, l’édifice scolaire a revêtu une fonction politique, sociale et pédagogique. Dans son Architecture du bonheur (2007) Alain de Botton nous rappelle qu’il y a des « bâtiments qui parlent » : au-delà de leurs fonctions matérielles, ils transmettent un message à leurs usagers. . « John Ruskin [a suggéré] que nous exigeons deux choses de nos bâtiments. Cette réflexion est particulièrement adaptée aux bâtiments scolaires dès lors que l’on a assigné à l’édifice scolaire, devenu bâtiment spécifique, une fonction politique, sociale et pédagogique.

L’espace scolaire est ancré dans une histoire nationale et dans un territoire, mais les interrogations les plus récentes sont communes à la plupart des pays. [Retour au sommaire]