background preloader

La montée du populisme

Facebook Twitter

L’irrésistible montée du populisme. L’Europe tiraillée par la montée populiste. L’Union européenne est-elle soluble dans le populisme ?

L’Europe tiraillée par la montée populiste

La question est plus que jamais d’actualité avec les scrutins de dimanche : si l’europhile Matteo Renzi tombe (lire page suivante), l’heure de Beppe Grillo et de son Mouvement Cinq Etoiles, favorable à un «Itaxit», une sortie de l’Italie de l’Union, pourrait sonner. De même, en Autriche, pays de naissance d’Adolf Hitler, Norbert Hofer est tout près d’accéder à la présidence. Or il s’agit du candidat du FPÖ, un parti d’extrême droite qui n’a jamais renié ses origines nazies et qui est, on s’en doute, favorable à un «Öxit» («Österreich exit»)… La défaite de Renzi et la victoire de Hofer viendraient confirmer la dérive à la fois autoritaire, xénophobe et europhobe des sociétés européennes. Imposer leur agenda «Résilience» Face à la montée du populisme, « nous avons des réponses, il faut les promouvoir » L’analyse de Camille Landais, lauréat du Prix 2016 du meilleur jeune économiste décerné par le Cercle des économistes et « Le Monde ».

Face à la montée du populisme, « nous avons des réponses, il faut les promouvoir »

LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Camille Landais (Professeur à la London School of Economics et lauréat du Prix 2016 du meilleur jeune économiste) Par Camille Landais, professeur à la London School of Economics et lauréat du Prix 2016 du meilleur jeune économiste. Montée des populismes : une explication économique ou culturelle ? De Le Pen au Brexit, de Trump à l’AfD allemand et dans bien d’autres pays, les discours populistes ont le vent en poupe et recueillent des voix aux élections.

Montée des populismes : une explication économique ou culturelle ?

L’explication avancée est que les laissés-pour-compte de la mondialisation et du progrès technique finissent par se rebeller. Pour le sociologue Ronald F. Inglehart et la politiste Pippa Norris d’autres phénomènes sont à prendre en compte. La montée des populismes en Europe fragilise l'UE - Europe. L’Union européenne n’est pas au mieux de sa forme. « Avec le Brexit, on est entré dans une crise existentielle », affirme la politologue de l’Université libre de Bruxelles et spécialiste de l’euroscepticisme, Nathalie Brack. « Aujourd’hui, elle semble incapable d’apporter une réponse cohérente et unifiée en matière économique ou en matière de migration, le tout, sur fond de défiance vis-à-vis des gouvernements nationaux et de montée des partis populistes ».

La montée des populismes en Europe fragilise l'UE - Europe

Avant de quitter son poste de président du Parlement européen, Martin Schulz, a, au début du mois, dépeint un tableau plutôt morose : « Jamais le climat politique n'a été aussi empoisonné » que maintenant, a-t-il lancé, s'emportant contre les « mensonges » pendant la campagne du Brexit et le « Brussels Bashing », le dénigrement systématique dont font l’objet les dirigeants européens.

L’euroscepticisme comme une traînée de poudre Clivages de l’UE. Que pèse réellement l’extrême droite en Europe ? La progression est claire.

Que pèse réellement l’extrême droite en Europe ?

Depuis 2001, l’extrême droite gagne du terrain sur le Vieux Continent. L’infographie que publie aujourd’hui Le Figaro.fr répertorie près de 250 élections de portée nationale en Europe sur une période de 15 ans.