background preloader

A Classer

Facebook Twitter

Internet et Société. Blogs favoris. Blogs favoris. Hg_sempai. Environnement. (Davis Guggenheim, 2006, US) Titre original: An unconvenient truth L'humanité est assise sur une bombe à retardement. Les savants du monde entier s'accordent pour dire qu'il nous reste à peine dix ans pour éviter une catastrophe planétaire - un dérèglement majeur du système climatique qui entraînerait des perturbations météorologiques extrêmes, des inondations, de longues périodes de sécheresse, des vagues de chaleur meurtrières. Cette catastrophe d'une ampleur sans précédent, nous en serions les premiers responsables ; nous seuls pouvons encore l'éviter.Plutôt que de sonner le tocsin de l'apocalypse ou de céder à la délectation morose, Une vérité qui dérange a choisi d'illustrer et de relayer l'action et le combat passionné d'un homme, l'ancien Vice-président Al Gore, qui depuis cinq ans sillonne les États-Unis pour persuader ses concitoyens de l'urgente nécessité de réagir à cette crise.

Laurence BenderProduction - Film education - Filmzeit.de - BPF Productions Bender. Portail OpenData - Communauté urbaine de Bordeaux. Bonnes pratiques Open data : V1. Petite Encyclopédie de l’Open Data. Démarche Open Data : Focus sur les questions de licence. Posted on 15 avril 2011. Après notre retour d’expérience en deux parties sur les modalités très opérationnelles de mise en œuvre d’une démarche Open Data (Une recette de démarche Open Data – Partie 1 et Une recette de démarche Open Data – Partie 2), nous avons souhaité réaliser un focus particulier sur la question des licences avec un spécialiste du domaine, Benjamin JEAN (voir sa bio en fin de billet) qui est notamment à l’origine de la traduction et de l’adaptation française de l’Open Database licence (ODbL) pour le projet Open Data Paris. Ce focus prend la forme d’un échange de questions – réponses à travers lequel Benjamin JEAN revient sur le cadre légal préexistant aux démarches Open Data en France, sur le mouvement Open Data, sur l’intérêt d’utiliser une licence spécifique à ce type de démarche (notamment ODbL) et pour finir, sur la perspective éventuelle d’un cadre européen de licence Open Data.

Ici encore, une réponse en deux temps. OpenData & licences : le statut juridique des données. Tardivement apparu sur le devant de la scène politique, le mouvement de l’Open Data connaît aujourd’hui une adoption fulgurante : au motif de l’achèvement d’une politique de transparence initiée par le secteur public dans les années 80 ou comme nouvelle source de valorisation de leurs données par les acteurs privés. Pas plus tard que cette semaine, on a pu assisté au lancement de la plate-forme de données nantaise et à une manifestation pour la libération des données lilloises, rejoignant ainsi la liste des collectivités ayant adopté leur propre « politique Open Data » (savante composition d’arguments politiques, techniques, stratégiques et juridiques). Ce billet ne tend pas vers l’exhaustivité, mais se concentre sur la dimension juridique afin de dessiner un panorama global des enjeux juridiques et des pratiques contractuelles qui entourent la valorisation des données dans un mode « ouvert. » La notion de donnée ne correspond à aucune qualification juridique précise.

Partage des données publiques. La Fing considère que la mise en accès aussi libre que possible des données publiques est aujourd’hui une condition de l’émergence d’innovations sociales et économiques dans les territoires, et un facteur de croissance inexploité. Le partage des données publiques, une condition de l’émergence d’innovations sociales et économiques L’idée qu’une ville peut devenir une "plate-forme d’innovation ouverte" fait partie des résultats les plus importants du programme Villes 2.0. Il s’agit d’abaisser les barrière à l’innovation, de faciliter l’intervention des citoyens et des entreprises de toutes tailles dans la conception et la production de services locaux. L’accès et la réutilisation aussi libres que possible des données publiques est l’une des conditions nécessaires pour que cette dynamique d’innovation émerge.

Elle est dans l’air : les gouvernements américain et britannique libèrent leurs données, les villes d’Helsinki, Vancouver, San Francisco, New York… en font de même. Deux villes pilotes. Données libérées, chercheurs débridés, société impliquée. Si les chercheurs avaient déjà pris conscience de la nécessité de libérer leurs publications, ils avaient négligé leurs données. Les scientifiques s'aperçoivent qu'il faut organiser leur diffusion. Jusqu’à très récemment, les données étaient les parents pauvres de la recherche scientifique, particulièrement en biologie. S’accumulant dans les laboratoires et les centre de séquençage du génome, isolées sur le disque dur des chercheurs, elles étaient invisibles et difficilement accessibles — enfouies sous la montagne d’articles scientifiques auxquels elles contribuent à donner naissance.

Et si les acteurs ont pris conscience de la nécessité de libérer leurs publications, notamment à travers l’accès libre aux résultats de la recherche (open access), ils avaient encore négligé leurs données. Données libérées Mais que sont exactement ces données ? Avec Internet, nous assistons en effet au développement de l’e-Science. Chercheurs débridés Société impliquée Pour en savoir plus. ISIDORE - Accès aux données et services numériques de SHS. L'opendata. L’Open Data, enjeux et potentialités « Redsen. Qu’est ce que l’Open Data ? L’Open Data est un mouvement visant à rendre publique les données que possède un organisme, bien souvent une institution publique. Les données libérées sont des données publiques (finance publique), complètement anonymes (sans possibilité d’identifier indirectement la personne) ou sous forme d’agrégats, ce ne sont jamais des données personnelles ou privées.

Ce mouvement est d’ores et déjà à l’oeuvre chez certaines institutions comme la mairie de San Francisco, Rennes et tout dernièrement Paris qui est monté dans le train avec la délibération du 14 décembre 2010 sur la mise à disposition des données de la ville. C’est une démarche d’actualité, en témoigne le hackathon sur ce sujet le 4 décembre 2010 et les « lâchers de données » qui auront lieu à Paris en janvier 2011. Pourquoi l’Open Data ? L’Open Data : quel intérêt pour le secteur privé ? De l’Open Data à l’Open Function : la plateforme ! Qu’est ce qu’une plateforme ? Les caractéristiques d'une solution Open Data. Données publiques : pour des décisions publiques éclairées. La revue « Regards sur l’Actualité » a consacré son numéro d’avril aux données publiques. Essayant de synthétiser l’actualité autour de la libération des données publiques à travers des tribunes, des articles et des interviews, la Documentation Française nous a proposé d’y participer en répondant à leurs questions.

Nous reproduisons ici l’interview que nous avons donnée à Céline Persini le 15 février 2011. Vous pouvez retrouver un aperçu du N° 370 de « Regards sur l’Actualité » édité par la Documentation Française sur leur site. Céline Persini : Pouvez-vous nous rappeler le rôle de « Regards Citoyens » dans l’accès aux données publiques ? Regards Citoyens : Regards Citoyens est une association constituée d’une dizaine de personnes qui vise à utiliser les données publiques pour valoriser et permettre aux citoyens de mieux comprendre les institutions françaises.

À l’origine, nous nous sommes rassemblés autour de la création en juillet 2009 de NosDeputes.fr. Open Data (2/4) : Animer, animer et encore animer. Suite de notre retour sur la semaine européenne de la réutilisation des données publiques qui se tenait à Nantes du 21 au 26 mai 2012. Open Data : un moyen pour animer le territoire Laurent-Pierre Gilliard (@lpg), directeur général d’Aquitaine Europe Communication, est revenu dans sa présentation sur l’historique de l’Open Data en Aquitaine. C’est en décembre 2010 aux assises Aquitaine de l’Open Data que le sujet a été lancé par les élus de l’agglomération de Bordeaux, du département et de la Région accompagnés par AEC et la Fing. Deux portails de données ont été mis en place : celui de la communauté d’agglomération et un portail mutualisé pour les acteurs girondins et aquitains.

Animer, c’est faire se croiser les acteurs, comme dans le cadre d’un travail sur l’eau intitulé Bord’eau réalisé en partenariat avec la Lyonnaise des Eaux, l’IUT de Bordeaux et le laboratoire de recherche de la Lyonnaise des Eaux. Laurent-Pierre évoque également de nombreux projets. Hubert Guillaud. Enjeux de l'OpenData pour l'OpenGov. Du 21 au 26 mai 2012 se tenait à Nantes la semaine européenne de l'OpenData.

Certains membres du collectif Démocratie Ouverte y ont participé, l'occasion d'un petit article sur les enjeux de l'OpenData pour l'ouverture de nos démocraties. Définitions Les deux termes OpenData et OpenGov sont trop souvent confondus, et pour cause : leurs racines "ouvertes" sont communes. Les deux concepts puisent leurs origines dans le monde de l'OpenSource et du logiciel libre ...et dans les valeurs qui y sont associées. "Une donnée ouverte (en anglais open data) est une information publique brute, qui a vocation à être librement accessible et réutilisable. L'OpenData permet donc la mise à disposition d'informations à très grande échelle, de manière automatisée et généralisée, par l'intermédiaire de dispositifs numériques dédiés.

Quelle réutilisation pour les données ouvertes ? Rechercher et retrouver le titre d'une musique TROUVE TA MUSIQUE ! Communauté francophone d'utilisateurs d'Ubuntu. Le blog de la Consommation Collaborative. Les droits d'auteur. Les droits d'auteur Mise en situation Vous voulez réaliser une production numérique (site internet, blog, wiki, cédérom, vidéo, PAO) dans votre établissement et la diffuser. Il est impératif de connaître les règles juridiques à respecter. Seront abordés dans ce module les différents types de documents qui peuvent composer une production numérique Les textesLes images fixes et animéesLes sonsles liens hypertextuels Ils sont tous soumis à la législation des droits d'auteur, au respect du droit à l'image et de l'image, au respect de la loi « Informatique et libertés » de 1978, ainsi que la loi sur la confiance dans l'économie numérique (LCEN) de 2004.

ATTENTION : L'exception bien connue de l'utilisation pour usage privé ne s'applique en aucun cas à une utilisation pédagogique Les droits d'auteur Qu'est ce que le Code de la propriété intellectuelle ? Donc la législation s'interdit de juger de la qualité de l'œuvre. Code de la propriété intellectuelle Droits attachés aux œuvres de l'esprit. SOYEZ NET SUR LE NET | ACCUEIL. ABCdoc - Les fiches outils. Chercher pour trouver 1996-2011. Responsable du site : Audrey Laplante, professeure adjointe École de bibliothéconomie et des sciences de l'information (EBSI), Université de MontréalConception et réalisation originale : Hélène Guertin et al.MBSI, professeure, Collège de Maisonneuve (1974-2002)avec la collaboration de Paulette Bernhard, professeure honoraire, École de bibliothéconomie et des sciences de l'information (EBSI), Université de Montréal.

Tous droits réservés © 1996-2011 Hélène Guertin et al. | Documents consultésAvertissement : Les textes sur ce site présentent les idées des auteurs et en aucun cas une position officielle de l'école ou de l'université. L'utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n'a aucune intention discriminatoire. Form@net : Scénarios pour développer les compétences informationnelles (Québec / France) InfoSphère Laval - Menu.

Guides et outils pour chaque étape de la recherche. Evaluation-grillesDNB_117729.pdf (Objet application/pdf) Login - One Sentence Diary Project. Welcome to Blooki.st. Créateur de jolies pages web ! Scriffon : Écrire et publier sur le Web. Votre meilleure astuce pour gagner du temps – le récap.