background preloader

Femmes réfugiées - projet x

Facebook Twitter

À Calais, des réfugiés derrière l’objectif pour photographier leur quotidien. Durant le mois de mars, 40 appareils photos jetables ont été distribués à des réfugiés du camp de Calais par une photographe britannique et l’ONG Refugees Info Bus, qui a publié mi-juillet les clichés sur sa page Facebook.

À Calais, des réfugiés derrière l’objectif pour photographier leur quotidien

Le but : permettre aux réfugiés de documenter leur propre vie et balayer ainsi les idées reçues dont ils sont victimes. Initié en mars par la photographe britannique Beatrice-Lily Lorigan et l’ONG Refugee Info Bus, ce projet photo vise à donner une voix aux réfugiés de Calais. Ceux-ci étant souvent victimes de stigmatisation, l’ONG souhaite susciter l’empathie auprès d’Européens qui ignorent souvent le quotidien des habitants du camp de Calais. Dans ces images, les réfugiés photographient leur environnement, leurs amis et les conditions souvent déplorables dans lesquelles ils vivent. "Père, mère, j’espère vous voir à nouveau…" : inscription sur une tente du camp de Calais. Près de Dunkerque, des réfugiés s'entassent dans le "camp de la honte" On l’a surnommé le “camp de la honte”.

Près de Dunkerque, des réfugiés s'entassent dans le "camp de la honte"

Près du port français de Dunkerque, quelque 3000 réfugiés vivent dans des conditions inhumaines. Ceux qui ont honte sont venus aider. Un autre campement humanitaire plus digne est en cours de construction. L’Etat français et l’Europe prendront-ils leurs responsabilités ? C’est ce qu’espèrent les associations sur place. La journée commence dans un local de l’association Salam à Grande-Synthe près de Dunkerque. Nous accompagnons son équipe dans ce camp situé sur un terrain boisé inondable. Une décharge à ciel ouvert A l’intérieur, nous découvrons des toiles de tente plantées dans la boue et entourées de déchets. Des associations ont tiré la sonnette d’alarme. En attendant, il faut leur apporter un peu de dignité. Pour l’instant, l’Etat a offert un peu de soutien et fait tout pour que ce camp ne devienne pas permanent. Insécurité et insalubrité.

Migrants : quand l’Europe s’emmure. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Madjid Zerrouky Un peu plus de vingt-cinq ans après la chute de celui de Berlin, l’Europe redécouvre les murs et érige des murailles de la Bulgarie à la Manche pour bloquer réfugiés et migrants.

Migrants : quand l’Europe s’emmure

Dernier exemple : la Hongrie, qui construit une clôture de 175 km le long de sa frontière avec la Serbie. Au début des années 1990, déjà, l’Espagne a édifié des barbelés autour de ses enclaves nord-africaines ; la Grèce face à la Turquie en 2012 ; la Bulgarie en 2014… Pourtant, loin d’être hermétiques, ces barrières ne cessent d’être contournées quand elles ne cèdent pas, comme en cet été 2015, face à un afflux sans précédent de migrants. Comprendre la crise des migrants en Europe en cartes, graphiques et vidéos. En cette journée internationale des migrants, sélection des éléments graphiques réalisés par « Le Monde » pour comprendre la crise des migrants en Europe.

Comprendre la crise des migrants en Europe en cartes, graphiques et vidéos

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Maxime Vaudano et Les Décodeurs 18 décembre, journée internationale des migrants. Un drame quotidien qui se joue simultanément à toutes les frontières et sur toutes les routes d’Europe, un défi d’accueil inédit pour l’Union européenne, une source intarissable d’indignations, de polémiques et de propositions pour la classe politique et les commentateurs : comment rendre compte de la crise des migrants qui secoue notre continent depuis 2014 ?

Des pays d’origine des migrants jusqu’à l’accueil final des réfugiés, en passant par les périlleuses routes de la migration, voici vingt cartes, graphiques et vidéos produites par Le Monde pour comprendre la situation. RÉFUGIÉS. « Migrant » ou « réfugié » : quelles différences ? Le média qatari Al-Jazira, qui a décidé de ne plus utiliser que le terme « réfugié » pour évoquer la crise qui se joue en Méditerranée, fait naître un débat sémantique.

« Migrant » ou « réfugié » : quelles différences ?

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Alexandre Pouchard Migrants ou réfugiés ? Le débat sémantique s’installe en Europe pour savoir comment qualifier les milliers de personnes qui arrivent quotidiennement sur les côtes méditerranéennes. Le premier terme est fustigé pour ne pas refléter la détresse de ceux qui, le plus souvent, fuient un conflit. Le média qatari Al-Jazira a ainsi annoncé le 20 août qu’il n’utilisera plus que le mot « réfugié » dans le contexte méditerranéen : « Le terme parapluie “migrant” ne suffit désormais plus pour décrire l’horreur qui se déroule en mer Méditerranée. Alors que d’autres médias s’interrogent, à l’image du Guardian, et que le débat prête le flanc aux interprétations politiques, quelles réalités recouvrent les définitions des termes « migrant » et « réfugié » ? Réfugiés de la guerre civile syrienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Réfugiés de la guerre civile syrienne

Cet article concerne un événement en cours. Ces informations peuvent manquer de recul, ne pas prendre en compte des développements récents ou changer à mesure que l’événement progresse. Réfugiés et migrants - les actualités. HCR - Note sur les lignes directrices du HCR pour la protection des femmes réfugiés. En Allemagne, l'enfer des femmes réfugiées dans les centres d'accueil.

Environ deux-tiers des réfugiés qui arrivent aujourd'hui aux portes de l'Europe sont des hommes.

En Allemagne, l'enfer des femmes réfugiées dans les centres d'accueil

La part des femmes est encore plus faible parmi les réfugiés originaires des pays arabes. Une fois arrivées en Allemagne, où de nombreux centres d'accueil ont ouvert ces derniers mois à travers le pays, elles se retrouvent esseulées au milieu d'une population majoritairement masculine.