background preloader

Decodex

Facebook Twitter

Note. Quand Le « Décodex » Du Monde Confond Deux Sites D’infos Toulousains. 02 Fév Le fact-cheking est un travail difficile.

Quand Le « Décodex » Du Monde Confond Deux Sites D’infos Toulousains

Le nouveau moteur de vérification des sites d’infos « Décodex » lancé par le journal Le Monde a confondu deux sites d’infos toulousains. Fack-cheking du fact-cheking. Capture d’écran du Monde.fr Aïe ! En effet, le moteur ne fait pas la différence entre Toulouse Infos, un site journalistique d’informations sur la ville de Toulouse et la métropole, et Infos Toulouse, un site de « réinformation » proche de l’extrême-droite dont nous avions parlé sur ce blog, lancé en 2016 par des auteurs qui ne se revendiquent pas journalistes et réécrivent l’information locale.

Or, quand on tape « Infos Toulouse » dans le moteur Décodex du Monde, on aboutit au site www.toulouseinfos.fr référencé par les décodeurs du Monde comme non-fiable avec la mention suivante : Notre avis :Ce site diffuse régulièrement de fausses informations ou des articles trompeurs. Il s’agit évidemment d’une erreur le site Toulouse Infos diffusant des informations fiables. Decodex - quand Le Monde se fait Inquisiteur. Cet outil, qui se déclinera selon trois modalités, n'aura rien moins que la prétention de classer par ordre de fiabilité les sites eux-mêmes, et non des articles spécifiques.

Decodex - quand Le Monde se fait Inquisiteur

La bonne vieille tentation de la mise à l'index[1]. Ces modalités sont : un moteur de recherche, directement sur le site des décodeurs, un module d'extension pour les navigateurs Firefox et Chrome ; et enfin un bot (robot) sur la messagerie de Facebook (messenger). Decodex décodé. Dans le monde merveilleux des surveillants surveillés et des fact-checkeurs fact-checkés, amusons-nous aujourd’hui à décoder Decodex.

Decodex décodé

Decodex, c’est le nouveau joujou mis en ligne la semaine dernière par le Monde, et qui partage les médias en ligne entre plutôt fiables et pas fiables du tout. Vous arrivez sur pipeule.com ou sur bidon.fr, et le joujou, pardon l’extension, vous le classe en vert ou en rouge, avec quelques lignes d’explication de vote. C’est un pari audacieux. Jusqu’à présent, les fact-checkeurs se contentaient de fact-checker au détail, article par article, rumeur par rumeur, photo par photo, assertion par assertion, chiffre faux par chiffre faux.

C’était (quasi) irréprochable déontologiquement, même si ce travail indispensable n’a pas empêché, aux Etats-Unis, l’élection de l’affabulateur complotiste Trump. Contre les "fake news", Le Monde dégaine "Decodex" A quel(s) site(s) pouvez-vous vous fier?

Contre les "fake news", Le Monde dégaine "Decodex"

Le Monde a mis en ligne ce mardi une boîte à outils de lutte contre les sites diffusant de fausses informations. Baptisée Decodex, cette dernière s'appuie sur une base de plusieurs centaines de sites classés par degré de fiabilité. "Nous avons recensés 600 sites, majoritairement français mais aussi anglais et américains et quelques allemands, avec cinq niveaux de fiabilité, repérés par cinq couleurs", explique Samuel Laurent, patron des "Décodeurs" du Monde.

Complotisme, parodie ou "attrape-clics" "C'est une démarche citoyenne" Entre bonnes intentions et effets pervers, le Décodex du Monde vu par le journaliste Guy Mettan. Derrière l'initiative intéressante promise par le nouvel outil de lutte contre les «fake news» du Monde, le journaliste suisse Guy Mettan voit un biais et un risque potentiel de limiter la pluralité de la presse.

Entre bonnes intentions et effets pervers, le Décodex du Monde vu par le journaliste Guy Mettan

Analyse. RT France : Le Monde a lancé Décodex un outil de classification des sources d'informations selon leur fiabilité. Si le principe de donner les clés d'analyse sur les médias, de leur financement à leurs orientations politiques, est louable​, il interroge sur la légitimité du Monde à se poser comme juge et partie. Comment percevez-vous cela ?

Guy Mettan (G. Mais elle n'est pas non plus exempte de défauts. Vouloir définir les devoirs du journalisme revient à décréter ce qui est soi-disant bien ou mal, ce qui est supposé vrai ou faux Je reste donc assez sceptique sur cette démarche. On a rapidement pris conscience qu'une telle charte finirait par étouffer la liberté d'expression et la pluralité des médias. Ce phénomène est plutôt positif.