background preloader

Littérature

Facebook Twitter

L. Ces temps-ci un homme, pas jeune, vient souvent dormir sur un banc entre contre-allée et boulevard.

L

Il glisse un semblant d’oreiller sous sa tête et pose sur lui une large couverture de laine rose format lit pour deux personnes dont les pans flottent de chaque côté du banc. Il ne s’enveloppe pas et personne pour le border. Au pied du banc, posés, deux grands sacs plastiques dans lesquels il rangera son attirail une fois son somme fait, avant de disparaître du quartier aussi discrètement qu’il y est apparu.

A certaines heures du jour et en fonction de l’ensoleillement, l’homme qui n’est pas remarquable sauf quand il dort sous sa couverture rose, se reflète dans la vitrine de l’une des nombreuses officines de pompes funèbres – j’en compte sept dans un rayon de moins de 5 minutes à pied – ceinturant les deux hôpitaux du quartier. (Profusion d’offre de services qui laisserait à penser quant à la confiance relative accordée à ces établissements). Des tentatives.

Paumée. LIMINAIRE. Le tiers livre, littérature. [déboîtements] Le blog de Christophe Grossi. Aux bords des mondes. Fuir est une pulsion. Robinson en ville - Accueil. THE ONE SHOT MI. SILO. Fenêtres open space. Le gnou sceptique. Terre à Tweets. Arnaud maïsetti. Ici c'est fait pour écrire. Semenoir.