background preloader

Charlie Hebdo

Facebook Twitter

Jeannette Bougrab - "Personne ne pourra m’enlever ma relation avec Charb" L’ancienne secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy Jeannette Bougrab réplique à la famille de Stéphane Charbonnier, alias Charb.

Jeannette Bougrab - "Personne ne pourra m’enlever ma relation avec Charb"

Celle-ci a démenti la relation entre le dessinateur de Charlie Hebdo et la militante UMP. Au téléphone, Jeannette Bougrab ne pleure plus. "Personne ne pourra m'enlever ma relation avec Stéphane", confie-t-elle à Paris-Match. L’ancienne compagne de Charb, le patron de Charlie Hebdo assassiné mercredi avec ses camarades dessinateurs, n’est même pas en colère. « La nature humaine est moche », soupire-t-elle, fataliste après les propos de Laurent Charbonnier, le frère de Charb, démentant « formellement » « l’engagement relationnel » entre le caricaturiste et l’ex-secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy. Charlie Hebdo : la famille d'Ahmed Merabet scandalisée par la Une du Point.

La famille du policier Ahmed Merabet, tué d'une balle à bout portant par les assaillants lors de l'attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo, a appelé samedi à arrêter de "faire des amalgames" entre les "extrémistes" et les musulmans.

Charlie Hebdo : la famille d'Ahmed Merabet scandalisée par la Une du Point

La famille a également réagi à la publication de la photo de l'exécution du policier, devant Charlie Hebdo, en une de l'hebdomadaire Le Point samedi. "Je trouve ça abject", a déclaré le beau-frère, Lotfi Mabrouk. "Ces images, elles ont assez fait le tour du monde, elles ont assez choqué les gens", a-t-il ajouté, avant qu'un autre membre de la famille demande qu'on "arrête d'utiliser ces images".

Malek Merabet, un frère de la victime, a interpellé les médias: "Comment avez-vous osé prendre cette vidéo et la diffuser ? J'ai entendu sa voix, je l'ai reconnu, je l'ai vu se faire abattre et je continue à l'entendre tous les jours". Samedi 10 Janv. 2015, 19h50. Bourdin Direct : Le cousin de Amedy Coulibaly s'exprime sur RMC après l'assaut du RAID. Terroristes islamistes : "C'est la même mécanique que pour les nazis". E passage à Bordeaux vendredi pour la parution de son dernier livre "Les âmes blessées" (Odile Jacob) et la commémoration de la rafle des juifs, le neuropsychiatre Boris Cyrulnik a participé à l'émission "Point de vue" sur TV7 Bordeaux (à voir aussi sur le site de TV7).

Terroristes islamistes : "C'est la même mécanique que pour les nazis"

Il y a longuement commenté l'actualité, le dramatique attentat de Charlie Hebdo et la prise d'otages de Vincennes. En voici les principaux extraits. Comment expliquez-vous une telle violence au nom d'une religion ? Cela s'est déjà vu dans le passé. Cela existe depuis longtemps. C'est un peu la théorie du complot ? Ce n'est pas une théorie. Que faire aujourd'hui ? On peut faire de cette tragédie une solidarité ou un massacre. Pour mes élèves de Seine Saint-Denis. Lorsque j’ai appris l’attaque de Charlie Hebdo, je rentrais de l’école.

Pour mes élèves de Seine Saint-Denis

Un message, puis deux, sur mon téléphone. Puis je suis restée bloquée sur les chaînes d’information pendant un long moment sans pouvoir rien faire d’autre. Je me suis mise au travail, car c’était un mercredi après-midi et que j’avais des copies à corriger. Des copies de brevet blanc, un sujet d’argumentation : « Pensez-vous que tous les élèves de France ont les mêmes chances de réussir à l’école ? Sur les réseaux sociaux, #jesuis Charlie, flic, Ahmed, Franck...

Sur les réseaux sociaux, une liste de mots-clés est utilisée pour exprimer émotions et prises de position après l'attaque qui a fait douze morts mercredi 7 janvier au siège de Charlie Hebdo.

Sur les réseaux sociaux, #jesuis Charlie, flic, Ahmed, Franck...

Suivez en direct les derniers événements #JeSuisCharlie C'est le mot-clé, ou « hashtag », qui rassemble le plus de messages. En milieu de journée, ce sont plus de 100 000 messages comportant #JeSuisCharlie qui étaient publiés chaque heure sur Twitter, pour un total de 3,4 millions de messages depuis l'attaque contre l'hebdomadaire. A Saint-Denis, collégiens et lycéens ne sont pas tous « Charlie » « Moi, la minute de silence, je ne voulais pas trop la faire (...) car ils ont insulté l'islam », raconte une élève. « Ils auraient pu ne tuer que lui », témoigne un autre, assimilant « Charlie » à un dessinateur.

A Saint-Denis, collégiens et lycéens ne sont pas tous « Charlie »

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mattea Battaglia et Benoit Floc'h « Je ne suis pas Charlie » : la phrase était inscrite sur le colis suspect trouvé, ce vendredi 9 janvier, dans la salle des professeurs du lycée Paul-Eluard de Saint-Denis. « Il n'y avait pas de bombe, mais des câbles et un détonateur », soufflent Maryam et Marie-Hélène, deux élèves de 1re, à la sortie des cours, encore chamboulées par « cette semaine de fous ». #JenesuispasCharlie, c'est aussi le hashtag qui a commencé à apparaître sur Twitter, ces dernières heures, comme un contre-pied – presque une provocation – face la mobilisation suscitée par l'attentat contre Charlie Hebdo, mercredi 7 janvier.

Miriam Selim. Charlie Hebdo: que faire quand des élèves défendent des terroristes? Trouver les mots justes.

Charlie Hebdo: que faire quand des élèves défendent des terroristes?

Enseignants, éducateurs, surveillants... La communauté éducative est, depuis mercredi, confrontée à la lourde charge d'aborder la question des attentats qui ont frappé la France cette semaine avec les enfants. Une position qui se révèle parfois très inconfortable. À TOUTES CELLES ET CEUX QUI SE SONT... - David D Davidson. «Charlie Hebdo» : pourra-t-on encore demain rire de tout. NOTE : Vous avez été nombreux à nous le dire, et nous sommes d’accord avec vous : le titre original de ce billet, «Charlie Hebdo et le long déclin de la France», est malhabile.

«Charlie Hebdo» : pourra-t-on encore demain rire de tout

Nous voulions évoquer les maux qui rongent la France, mais c’est une citation de Cabu (voir image plus bas), en forme de symbole de lendemains incertains, qui correspond davantage à l’essence du billet : «Pourra-t-on encore demain rire de tout ?» La France est malade. Elle n’est pas au bord du suicide, comme certains veulent bien le faire croire. Tout au plus, elle souffre d’alzheimer. L’attentat contre Charlie Hebdo : l’occultation politique et médiatique des causes, des conséquences et des enjeux. 11 janvier 2015 Article en PDF : « Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde. » Bertolt Brecht Les conséquences politiques de l’attentat sont déjà désastreuses pour les classes populaires et cela va se renforcer si aucune alternative politique à la fameuse « Union Nationale » n’est proposée.

L’attentat contre Charlie Hebdo : l’occultation politique et médiatique des causes, des conséquences et des enjeux

Ces morts que nous n’allons pas pleurer. Une sensation circule depuis l’attentat perpétré contre la rédaction de Charlie Hebdo : nous sommes en train de vivre un « 11 septembre français ».

Ces morts que nous n’allons pas pleurer

Si on laisse de côté la question du volume (environ trois mille morts d’un côté, une douzaine de l’autre), le parallélisme entre les deux événements saute en effet aux yeux. Dans les deux cas, les attentats ont été perpétrés par des personnes se réclamant de l’Islam. Se réunir contre les ar... euh les terroristes. Polémique entre Jeannette Bougrab et la famille de Charb. Des dessinateurs de "Charlie Hebdo" dénoncent les récupérations. » Charlie Hebdo pas raciste ? Si vous le dites… par Olivier Cyran. Primo, condamnons sans équivoque la barbarie de ce crime indéfendable. Tertio, à l’heure où on veut nous obliger à hurler “Je suis Charlie”, n’oublions pas ce que c’est non plus et ce qu’on veut nous faire endosser… D’où cette mise au point utile d’un des anciens de Charlie Hebdo, écrite il y a 1 an.

Désolé, je voulais attendre 1 mois plein avant de remettre ceci sur le tapis, mais le fil des événements, ainsi que l’expérience du 11 septembre me pousse à contrecoeur à traiter de ces sujets plus tôt. Attaque à «Charlie Hebdo»: La famille de Charb dément «l'engagement relationnel» entre le dessinateur et Jeannette Bougrab. Afin d'être publiée, votre note : - Doit se conformer à la législation en vigueur. En particulier et de manière non exhaustive sont proscrits : l'incitation à la haine raciale et à la discrimination, l'appel à la violence ; la diffamation, l'injure, l'insulte et la calomnie ; l'incitation au suicide, à l'anorexie, l'incitation à commettre des faits contraires à la loi ; les collages de textes soumis au droit d'auteur ou au copyright ; les sous-entendus racistes, homophobes, sexistes ainsi que les blagues stigmatisantes. - De plus, votre message doit respecter les règles de bienséance : être respectueux des internautes comme des journalistes de 20Minutes, ne pas être hors-sujet et ne pas tomber dans la vulgarité. - D'autre part, les messages publicitaires, postés en plusieurs exemplaires, rédigés en majuscules, contenant des liens vers des sites autres que 20Minutes ou trop longs seront supprimés.

Non nous n'irons pas manifester dimanche et nous tenions à expliquer pourquoi. Non, nous n’irons pas manifester dimanche. Ni à Tours ni ailleurs. Nous n’irons pas parce que nous sommes sidéré-e-s et inquiet-e-s face à l’emballement socialo-politico-médiatique par lequel une seule voie semble se dégager "je suis Charlie", "nous sommes Charlie". JC Decaux, twitter, facebook, Fil Bleu : c’est l’unanimité absolue ! Passé l’émotion qui nous a également submergée, nous avons constaté lors des précédents rassemblements la présence d’élus de tous bords, d’individus appartenant aux groupes locaux de l’extrême-droite mais également la présence des républicains-identitaires, descendus dans la rue avec leurs drapeaux français...

Charlie Hebdo : la journée de Mourad H, accusé à tort d’être un terroriste - Rue89 - L'Obs. Pendant près de 24 heures, Mourad H., 18 ans, a fait partie des trois « terroristes » accusés d’avoir attaqué Charlie Hebdo et d’avoir tué 12 personnes. Pendant près de 24 heures, certains médias et de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux ont estimé qu’il était nécessaire de bafouer la déontologie journalistique en relayant son identité complète.

Jusqu’à ce qu’il soit mis hors de cause ce jeudi après-midi. « Il condamnait les actes de l’Etat islamique » StreetPress retrace la journée de ce lycéen en terminale S et rapporte les témoignages de certains de ses camarades. L’un de ses meilleurs amis, Anyce D raconte : Pour le dessinateur Luz, ces manifestations sont à "contre-sens" de Charlie. Charb : "J'en ai marre qu'on s'inquiète de voir les musulmans modérés ne pas réagir" Attentat de «Charlie Hebdo» : les musulmans de France n’ont pas à se justifier.

Quand le Ku Klux Klan pendait des Noirs au nom de la suprématie chrétienne blanche, nul n’exigeait que les clergés chrétiens américains s’en désolidarisent. Au fil des trente années d’attentats de la Fraction armée rouge en Allemagne, nul ne réclama que la gauche allemande réaffirme son attachement à la démocratie. De même, plus près de nous, dans la France des années 1980, personne ne songea à soupçonner l’extrême gauche de ne pas assez rejeter les attentats d’Action directe. Pourquoi ? Parce que dans tous ces cas, considérer les seconds comme a priori suspects de sympathie pour les premiers, c’eût été absurde, ridicule, et pour tout dire idiot. Par conséquent, comment se fait-il que depuis l’attentat contre Charlie Hebdo, tant de voix s’élèvent pour sommer spécifiquement les dirigeants de l’islam français, et plus largement les musulmans de France, de condamner l’acte et de s’en désolidariser ?

Thomas GUÉNOLÉ Politologue, enseignant à HEC. Non à l’« union nationale » derrière les impérialistes ! Oui à l’« union politique » antiraciste et anti-impérialiste ! Cette violente charge contre le PIR, mais aussi contre les Y’a bon Awards, vise clairement à liquider les rares espaces politiques de l’immigration dont on sait qu’ils ne plieront pas devant l’injonction à « l’union nationale » et dont le combat contre l’islamophobie, avec une grande partie des forces antiracistes, commence à porter ses fruits tant sur le plan national qu’international.

L’amalgame aussi stupide qu’honteux de Christophe Ramaux dans les colonnes du Monde est, du point de vue de cette stratégie, extrêmement transparent. De manière navrante, il déclare : « Comment expliquer que des dirigeants d’Attac, du NPA, des journalistes de Politis et d’autres – les uns et autres ont organisé avec les Indigènes de la République et Mediapart une Journée contre l’islamophobie le 13 décembre 2014 – aient pu alimenter cette infamie ? Comment expliquer que certains animateurs des Économistes atterrés aient rejeté la collaboration de Charb au prétexte qu’il était islamophobe ? Le désarroi d'une prof qui parle de "Charlie" à ses élèves. Le matin du 8 janvier, nous avons reçu un courrier de notre ministre qui nous rappelait que l'école était là pour transmettre les valeurs de la République.

En tant que professeurs, nous avons pour mission d'expliquer à nos élèves les faits, de les faire réfléchir, de les aider à comprendre. Comme un bruit qui court, mais qui refuse de s'emballer. Charlie Hebdo : jusqu'à 7 ans de prison pour les messages d'apologie. In the Wake of Charlie Hebdo, Free Speech Does Not Mean Freedom From Criticism.

On Wednesday morning, the French satirical paper Charlie Hebdo was attacked by three masked gunmen, armed with kalashnikovs, who stormed the building and killed ten of its staff and two police officers. The gunmen are currently understood to be Muslim extremists. Charlie Hebdo: This Attack Was Nothing To Do With Free Speech — It Was About War. In less than an hour of the dreadful shooting of 12 people at the French magazine Charlie Hebdo, the politicians had already started to lie to their own public.

John Kerry, US Secretary of State, declared that, “freedom of expression is not able to be killed by this kind of act of terror.” The media lapped it up — the attack was now spun as an attack on ‘Freedom of Speech’. VIDEO. Porte de Vincennes : un salarié de l'épicerie a caché des otages. Gaël Lombart avec Aurélie Selvi | 10 Janv. 2015, 10h16 | MAJ : 10 Janv. 2015, 11h37. » [Indécence] Rendons hommage à Charlie Hebdo : boycottons la manifestation du 11 janvier (pour 10 raisons) Primo, condamnons sans équivoque la barbarie de ce crime indéfendable. Secundo, honorons la mémoire des victimes et pensons à leurs proches.

Puisque que c’est de rigueur. Charlie Hebdo : la famille de Charb dément «l’engagement relationnel» entre le dessinateur et Jeannette Bougrab - France-Monde. «Nous démentons formellement l’engagement relationnel de Charb avec Jeannette Bougrab», a déclaré à l’AFP, le frère de Stéphane Charbonnier dit Charb, Laurent Charbonnier qui a indiqué s’exprimer également au nom du père et de la mère du dessinateur. Is Solidarity without Identity Possible? «Charlie» à «Libé» : «Bon, on fait le journal ?» On Charlie Hebdo. « Si Charlie Hebdo est raciste, alors je le suis » : réponse de Zineb El Rhazoui à Olivier Cyran - Cercle des Volontaires. Je ne suis pas Charlie Par Bruno Bertez. Lettre ouverte à ceux qui proclament « Je ne suis pas Charlie », et à ceux qui les likent. Attentat à "Charlie Hebdo" : Rokhaya Diallo en larmes face aux accusations d'Ivan Rioufol.

Crise en Egypte : « le Coran c'est de la merde », selon Charlie Hebdo. Charlie Hebdo : Besancenot refuse de marcher avec Hollande et Sarkozy. "Je ne suis pas Charlie. Et croyez-moi, je suis aussi triste que vous.". A toutes les belles âmes. Retour agacé sur les discussions concernant le drame à Charlie Hebdo. Charlie Hebdo: un marketing noir s'organise autour de "Je Suis Charlie" Je suis la liberté. Le député UDI franco-israélien Habib Meyer instrumentalise la tuerie de Charlie Hebdo. Houellebecq « quitte Paris pour se mettre au vert » et annule sa promotion. Je ne suis pas Charlie : Instants Genevois.

A ceux qui refusent la stigmatisation des musulman-e-s: Non à la manifestation islamophobe du 18 Janvier. Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. La "gélotologie" est la science du rire.... - Le Bateau Louche. Je ne suis pas Charlie. Je ne suis pas Charlie. Mourir pour Charlie Hebdo.

La dernière provocation de Charlie Hebdo contre les musulmans. Philippe Val, à son propre jeu... En direct de Charlie Hebdo. Une caresse de Philippe Val. "La phrase de Siné avait été prononcée par le président de la Licra!"- 30 juillet 2008. Joffrin, journaliste, juge de Siné : une question « factuelle », dit-il. La chronique non publiée dans Charlie- 23 juillet 2008. Face à Philippe Val, Charlie Hebdo et BHL, Acrimed soutient Siné. Laurent Joffrin et la « race » juive : un mot « mal choisi », dit-il.

Le "Charlie" de Val condamné dans l'affaire Siné. Philippe Charb, Mauvais Perdant. Apprenons À Distinguer Le Dessin De “Charlie“ Du «Dessein De “Minute“» Philippe Val est un raciste. "Charlie Hebdo" assigné pour la publication de caricatures de Mahomet. Un Intéressant Cas De Foutage De Gueule. SINÉ : BOTTONS LE CUL AUX FEMMES VOILÉES ! SINÉ : BOTTONS LE CUL AUX FEMMES VOILÉES ! Mini zone du 5 juin 2013. Mes amis Philippe Val et Denis Robert. Redactioncharlie20080717.pdf. Excusessine20080717.pdf. Siné viré, Charlie Hebdo en deuil, Philippe Val dans la tourmente - Rue89 - L'Obs. L'obscurantisme beauf. Charlie se fait cobrander.

« What is Charlie Hebdo ? », l’hebdomadaire satirique expliqué aux étrangers. Pourquoi "Charlie Hebdo" joue avec le feu. Charlie Hebdo », pas raciste ? Si vous le dites… - Olivier Cyran. Charlie Hebdo raciste ? Un ancien accuse (Article11) Non, "Charlie Hebdo" n’est pas raciste ! "Charlie Hebdo" soutenu par Marine Le Pen… bonjour l'hypocrisie ! Charlie Hebdo "stupide" : le Financial Times se ravise.

Philippe Corcuff quitte Charlie Hebdo - Philippe Corcuff - BELLACIAO. « Charlie Hebdo », 22 ans de procès en tous genres. Le Financial Times juge «stupide» la ligne éditoriale de Charlie Hebdo et se ravise. Borzou Daragahi sur Twitter : "Some provocative thoughts by @FT's Tony Barber: How will attack impact French politics? Charlie Hebdo "irresponsable" et "stupide": une tribune du Financial Times scandalise, son auteur contraint de la modifier. Dans leurs articles sur Charlie Hebdo, plusieurs médias anglais et américains censurent les dessins sur l'islam.

Des médias censurent les dessins de Charlie Hebdo sur l'islam. Le « Financial Times » critique « Charlie Hebdo » puis revoit sa copie. Le « Financial Times » critique « Charlie Hebdo » puis revoit sa copie. Le Financial Times amende un article critiquant Charlie Hebdo. Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. Une nouvelle victoire de Siné contre l'éditocratie. Joffrin, journaliste, juge de Siné : une question « factuelle », dit-il. Balles tragiques à Charlie Hebdo.