background preloader

Charlie Hebdo 3

Facebook Twitter

"Charlie Hebdo": dans les écoles, le racisme n'est pas toujours là où on le croit. Najat Vallaud-Belkacem au collège Louise Michel de Clichy-Sous-Bois, le 2 septembre 2014 (E.

"Charlie Hebdo": dans les écoles, le racisme n'est pas toujours là où on le croit

LAURENT/AFP). Depuis deux semaines, des enseignant-e-s, abondamment relayé-e-s par les médias, construisent la figure de l'élève supposé-e musulman-e et qui serait réti-f/ve aux "valeurs de la République", complice du terrorisme, antisémite et foncièrement obscurantiste[1]. Tous ces témoignages visent à construire aussi en creux, par différence, l'image d'une institution scolaire et de ses membres qui seraient, eux, du bon côté de la frontière civilisationnelle, à savoir humanistes, éclairé-e-s, progressistes. Emmanuel Todd mal à l'aise avec la "sanctification" de "Charlie Hebdo" L'anthropologue et historien français Emmanuel Todd a confié au quotidien japonais Nikkei être mal à l'aise avec le mouvement "Je suis Charlie", né en France après l'attentat contre Charlie Hebdo, jugeant que les caricatures de Mahomet humilient les faibles de la société.

Emmanuel Todd mal à l'aise avec la "sanctification" de "Charlie Hebdo"

Charlie Hebdo : l’imposture féministe. Il me faut sans doute dire aussi que j’ai longtemps lu Charlie Hebdo, en gros depuis la fin du lycée où j’ai commencé par piquer des numéros dans l’entourage, ce dernier étant globalement « à la gauche de la gauche » comme on dit de nos jours.

Charlie Hebdo : l’imposture féministe

Et par la suite avec même une certaine assiduité, jusqu’à finir il y a quelques années par me rendre compte que cela confinait au masochisme. Je me souviens avoir, de plus en plus souvent au fil des ans, tiqué à sa lecture (Mais qu’est-ce que c’est que cet édito hargneux et méprisant contre les partisans du non au traité européen ? Ah tiens, il est copain avec BHL Val maintenant ? Depuis quand Israël est le parangon de la démocratie ?) , mais sans réaliser l’ampleur du changement qui s’effectuait au sein du journal. #JeSuisMisogyne.

Nous aussi on a grandi avec Cabu, Wolinski, Reiser, Cavanna, Choron...

#JeSuisMisogyne

Nous avons vu les mêmes dessins mais nous n’avons pas compris la même chose : Sûrement parce que ces blagues ne s’adressaient pas à nous mais qu’elles se faisaient à nos dépens. Ces types nous rappelaient sans cesse qui nous étions : des Filles, des Femmes, c’est à dire le deuxième sexe, mais un sexe avant tout. Ils nous ont enseigné très tôt qu’une femme c’est une poupée gonflable, un cul, des seins, un con. Une femme, chez Reiser, ça n’ouvre pas la bouche ou bien c’est parce qu’elle suce. Chez Cabu, la femme qui parle c’est toujours une cruche, une blonde bêtasse avec des tétons apparents : qu’on comprenne, la femme c’est une paire de seins et ça devrait fermer sa gueule – C’est comme ça que Wolinski "les aime".

Charlie Hebdo : la lutte décoloniale, plus que jamais à l’ordre du jour ! En charognards repus à ces manœuvres, nos accusateurs ont sauté sur l’occasion pour faire porter la « responsabilité morale » des attaques à la lutte contre l’islamophobie, parce que les dérives islamophobes de ce journal avaient été dénoncées dans un contexte social et politique de traitement d’exception des Musulmans, propice à toutes les violences.

Charlie Hebdo : la lutte décoloniale, plus que jamais à l’ordre du jour !

On compte bien sûr parmi eux des islamophobes patentés. S’ils veulent ainsi se dédouaner de leurs propres responsabilités, ils prétendent surtout mobiliser la répression de l’État contre nos luttes respectives et communes, c’est-à-dire à les réduire au silence, au nom d’une « liberté d’expression » sélective, totalement inféodée à leurs privilèges. D’une façon plus générale, tandis que ces dernières années l’ordre raciste et impérialiste a été bousculé, ces événements et les mauvais et bons sentiments suscités par eux ont été exploités, afin de le restaurer pleinement et de reprendre le terrain perdu. Paris, le 16 janvier 2015 Notes. STRASS – Syndicat du Travail Sexuel. Le 28 janvier, Cécile Lhuillier, ex présidente d’Act up Paris et militante au Collecitf 8 Mars pour toutes, publiait dans Têtu une tribune « je ne suis bien évidemment pas Charlie… ».

STRASS – Syndicat du Travail Sexuel

Suite au partage de cette tribune par Morgane Merteuil sur son mur Facebook, Camille Emmanuelle, journaliste et compagne de Luz, a publié sur Brain une tribune – qui a depuis été reprise dans plusieurs médias – où elle fait part de sa déception quant au fait qu’une militante du STRASS – dont elle se veut un soutien – partage cette posture. Brain n’ayant à ce jour pas donné suite à la proposition de Morgane Merteuil de publier une réponse à Camille Emmanuelle, nous la publions ici. Charlie Hebdo utilise un humour "bête et méchant" qui "banalise et blesse", selon l'écrivaine Nancy Huston. CHARLIE HEBDO - Présente à Lausanne pour faire la promotion de son prochain roman Le Club des miracles relatifs, l'écrivaine et essayiste franco-canadienne Nancy Huston, est revenue sur les attentats qui ont frappé Paris au début du mois de janvier et critiqué les caricatures de Charlie Hebdo.

Charlie Hebdo utilise un humour "bête et méchant" qui "banalise et blesse", selon l'écrivaine Nancy Huston

Interrogée par RTS sur les problèmes engendrés par une certaine vision de la masculinité et l'avancée de groupes terroristes à travers les récents attentats, Nancy Huston a estimé que "sans du tout les renvoyer dos à dos [avec les extrémistes], les dessinateurs de Charlie Hebdo avait aussi un problème avec leur virilité". "J'ai toujours détesté l'image des femmes et des homosexuels qui transparaissaient dans leurs dessins , comme j'ai détesté le fait qu'il publie les caricatures islamiques.

L'épouse de Luz sur le débat post-Charlie Hebdo: "Être aimé par des cons, c'est dur, être haï par des amis, c'est pire" CHARLIE HEBDO - "Je dois me taire.

L'épouse de Luz sur le débat post-Charlie Hebdo: "Être aimé par des cons, c'est dur, être haï par des amis, c'est pire"

Mais quand je vois certains militants, pro-putes ou LGBT ou féministes, des gens dont je partage les combats, communiquer sur leur 'différence', en crachant sur des morts qui ne peuvent plus répondre, j’enlève le bâillon que je me suis mise moi-même sur la bouche. " Dans une tribune publiée ce vendredi 30 janvier sur le site de Brain Magazine et largement partagée sur les réseaux sociaux, la journaliste Camille Emmanuelle, épouse de Luz, dessinateur à Charlie Hebdo, écrit qu'"être aimé par des cons, c'est dur", mais qu'"être haï par des amis, c'est pire". Citant plusieurs articles de presse parus depuis la tuerie du 7 janvier, la journaliste spécialiste "des sexualités" (dont plusieurs billets ont été publiés sur Le HuffPost) évoque des "bêtises ou des contresens". Écoutez le discours de Luz :

« Je ne suis bien évidemment pas Charlie… » - TÊTU. Suite aux attentats de Charlie Hebdo et Hyper Cacher, TÊTU invite internautes et personnalités à nous écrire pour mieux comprendre l’émotion et les événements de ces derniers jours en France, et à chercher avec nous le chemin du vivre ensemble.

« Je ne suis bien évidemment pas Charlie… » - TÊTU

Par Cécile Lhuillier,Ancienne présidente d’Act Up-Paris, militante au Collectif 8 mars pour toutes. Le choc émotionnel lié à la brutalité de l’attentat contre Charlie Hebdo a donné lieu à des rassemblements spontanés et massifs, et tout aussi immédiatement à une scission sociale et militante. Fidèles à leur rôle de miroir, les réseaux sociaux ont fait montre de nouvelles querelles.

Auschwitz 70 ans après : donner tort à Marceline Loridan. Marceline Loridan a bousculé la radio ce mardi matin.

Auschwitz 70 ans après : donner tort à Marceline Loridan

Ce petit bout de femme à la chevelure rousse, d’apparence si fragile, n’en a cure des convenances. Survivante d’Auschwitz, elle était l’invitée de la matinale de France Inter pour les 70 ans de la découverte du camp nazi. L’école après Charlie : on a mis le doigt dans un engrenage pervers. Tribune C’est sans doute la première fois de ma carrière que je me sens inquiet, et peut-être même menacé, dans l’exercice de mon métier de professeur de philosophie. Par qui suis-je inquiété ? Par des élèves, souvent présentés comme incultes et enfermés dans leurs préjugés ? Non, mes élèves sont ouverts à l’exercice de la pensée et du questionnement. Ils savent apprécier à sa juste valeur le travail qui est le mien, et qui consiste à les aider à exercer leur esprit critique, leur jugement rationnel, afin de combattre toute forme de croyance et de préjugé.

Qui donc est alors responsable de ce « sentiment d’insécurité » qui m’empêche d’exercer sereinement mon métier ? Après «Charlie Hebdo», la culture s’autocensure. Le complot Charlie : Porte d'accord avec J.M. Le Pen. La mystérieuse suspension d'un prof de philo à Poitiers. Pour le procureur de la République, il pourrait être coupable "d'apologie d'actes de terrorisme". Pour ses soutiens, il est victime d'une "décision brutale et non motivée", voire d'une "chasse aux sorcières". Lui-même juge la situation "absurde". L'histoire de Jean-François Chazerans, professeur de philosophie dans un lycée de Poitiers visé par une enquête de la police judiciaire pour "apologie d'actes de terrorisme", défraie la chronique dans la presse régionale de la Vienne, et pourrait bien rebondir dans les médias nationaux – l'enseignant encourt une peine de cinq ans de prison et 75.000 € d'amende.

L'affaire, pourtant, est particulièrement floue : parmi les témoignages des défenseurs et accusateurs du professeur, le "non confirmé" le dispute au "non infirmé", et à peu près personne ne peut produire de preuves de ce qu'il avance. @si tente de faire le point. 1. La mesure de suspension a été prise par le rectorat de l'Académie de Poitiers. > Cliquez sur l'image pour un gros plan < Ans: «Suspecté de terrorisme parce que je voulais être volontaire Croix Rouge lors des matchs de foot» Par les temps qui courent, serait-il dangereux de porter un nom de famille à consonance maghrébine ? C’est en tout cas ce qui transpire de l’histoire racontée par Abdelrahim, un jeune Ansois de 29 ans. Dimanche, alors qu’il se trouvait dans sa chambre, il a vu la police débarquer à son domicile. « Les policiers ont frappé à ma porte, ils étaient armés.

Je suis sorti de ma chambre, j’ai été braqué. Je me suis mis à genoux et j’ai levé les mains en l’air. J’étais sous le choc, je n’avais jamais vu ça ! Plus d’informations sur l’arrestation brutale d’Abdelrahim dans le Sudinfo+ Caricature antisémite du journal tunisien l'Audace « Je suis Gaza »... Les juifs ne feront pas d'attentat. L’Audace, journal tunisien à scandale et antisémite, parodie la Une du dernier numéro de Charlie Hebdo « Tout est pardonné » avec un « Je suis Gaza ». Les Juifs ayant de l’humour et pratiquants volontiers l’auto-dérision, la rédaction de l’Audace peut dormir sur ses deux oreilles elle ne verra débarquer aucun « Kouachi » Juif armé de kalachnikov… Rejeter une supposée « essence » religieuse des faits observés et s’interroger sur le sens du recours à la référence musulmane par les acteurs sociaux.

En introduction, Abdellali Hajjat et Marwan Mohammed soulignent la nécessité d’une « sociologie de l’islamophobie » et la responsabilité de certain-e-s littérateur-e-s et médias, « l’Islamophobie de plume », dans la fabrication d’un « problème musulman », du « problème de l’immigration ». Sur ce sujet, la mise en miroir avec le livre de Gérard Noiriel : Immigration, antisémitisme et racisme en France (XIXe – XXe siècle). Discours publics, humiliations privées, Fayard 2007, Discours publics, humiliations privées, fait plus que confirmer leurs propositions.

Les auteurs interrogent : « Comment est-on arrivé à l’instauration d’un régime juridique d’exception, c’est à dire un régime juridique dérogatoire du droit commun, à l’encontre de tout ou partie des musulmans ? ». A voir : Jérémie Zimmermann (Quadrature du Net) sur l'anti-terrorisme. « Charlie, ils l’ont bien cherché » : le « témoignage » choc était inventé. Le témoignage de Moahamed Kacimi, écrivain et dramaturge publié dans de très bonnes maisons d’édition, faisait froid dans le dos. À bonne école. Des questionnements « insupportables »... et néanmoins pertinents. « Choron et moi ». Une union chaotique ! - Livres. Le Festival d'Angoulême décerne un Grand Prix spécial à « Charlie Hebdo » Charlie Hebdo : être aimé par des cons, c'est dur, être haï par des amis, c'est pire. Charlie Hebdo : être aimé par des cons, c'est dur, être haï par des amis, c'est pire. L’écrivaine Nancy Huston tacle les dessinateurs de Charlie Hebdo : «Ils avaient un problème avec leur virilité» - 29/01/2015 - LaDepeche.fr.

L’écrivaine et essayiste franco-canadienne Nancy Huston, présente mercredi à Lausanne pour faire la promotion de son nouvel ouvrage Le Club des miracles relatifs, a donné son point de vue très féministe sur les attentats qui ont frappé Paris début janvier et sur les caricatures de Charlie Hebdo. Charlie Hebdo ou le Check Point symbolique. Le 11 janvier, il était entendu que nous étions tous Charlie, ou presque. Certes, mais lequel ? Poitiers : les explications de Jean-François Chazerans après sa suspension par le rectorat - France 3 Poitou-Charentes.

Polémique Le professeur de philosophie du lycée Victor Hugo de Poitiers a-t-il tenu des "propos inadmissibles" lors de la minute de silence demandée en hommage aux morts de Charlie Hebdo ? Suspendu, il fait l'objet d'une enquête pour "apologie d'actes de terrorisme". Charlie: une manif à Angoulême pour le prof de Poitiers suspendu [vidéo] Mise à jour mardi à 9h: Les appels se multiplient pour soutenir le prof de philo de Poitiers suspendu, alors que des parents d'élèves l'accusent d'avoir perturbé la minute de silence dans son établissement. Un enfant de 8 ans accusé d'apologie d'actes de terrorisme. Radicalisation.png (PNG Image, 848 × 1516 pixels) - Scaled (66%) Cher Philippe Geluck. Un élève de 8 ans entendu pour apologie du terrorisme. POURQUOI NOUS N’ÉTIONS DÉJÀ PAS CHARLIE HIER, POURQUOI NOUS NE LE SOMMES PAS AUJOURD’HUI ET NE LE SERONS PAS DEMAIN ! Lorànt Deutsch : «Les caricatures de Mahomet, ça m'attriste»

Crise en Egypte : « le Coran c'est de la merde », selon Charlie Hebdo. Apologie du terrorisme : un adolescent poursuivi à cause d’un dessin sur Facebook. Manifestation contre l'islamophobie à Nice: une participante condamnée. Charlie Hebdo : une journaliste dénonce l’islamophobie de la France en plein direct. Jean­nette Bougrab attaquée sur sa rela­tion avec Charb par un membre de Char­lie Hebdo. «Charlie»: éthique de conviction contre éthique de responsabilité. Qu’est ce que ça fait d’être un problème ? Dans un collège privé musulman, le choc est immense. Un agent de sûreté aéroportuaire condamné pour apologie du terrorisme. Apologie du terrorisme : Résister à l'injonction de la répression immédiate ! In the Minority. « Le 'musulman modéré', une version actualisée du 'bon nègre' »

Voici les douze mesures du gouvernement Michel contre le terrorisme. Responsables, jusqu'au bout... La presse américaine dénonce l'hypocrisie des restrictions françaises à la liberté d'expression. Les rappeurs gênés par d'anciens propos sur "Charlie Hebdo" Yasmina Khadra: Les Kouachi "sont quelque part les enfants de la France, pas les enfants de l'Islam" (VIDÉO) Guerres saintes ! Le choc des images écrase les idées.

Less Than 2 Percent Of Terrorist Attacks In The E.U. Are Religiously Motivated. Are All Terrorists Muslims? It’s Not Even Close. The role of Islam in radicalisation is grossly overestimated. Plongée dans les lectures des djihadistes des attentats de Paris. Tueries à Charlie Hebdo et porte de Vincennes : ne pas s’interdire de réfléchir, agir pour ne pas subir. Les actes anti-musulmans se multiplient depuis l'attaque de Charlie Hebdo. 116 actes anti-musulmans depuis Charlie Hebdo. Yasmina Khadra : « je n’ai pas le droit d’être Charlie » Slavoj Žižek on the Charlie Hebdo massacre: Are the worst really full of passionate intensity?

Ces dirigeants qui étaient «Charlie» dimanche, qui ne le sont plus aujourd'hui. Samia Orosemane, humoriste voilée. De l'interprétation et des livres noirs. Charlie Hebdo,oui! Eric Zemmour, oui ! Dieudonné, non ! La presse américaine dénonce l'hypocrisie des restrictions françaises à la liberté d'expression. Cheikh Imran Hosein exhorte les musulmans à quitter la France. Lettre d'un prêtre catholique à Cabu, Wolinski, Charb et Tignous. - Le Scrutateur. Charlie Hebdo : Vallaud-Belkacem ne veut pas entendre les questions des élèves. «Qu’ils crèvent !» : Guy Bedos s'explique après ses violents propos sur Charlie Hebdo - 13/01/2015 - LaDepeche.fr.

» #VousÊtesCharlie ? Delfeil de Ton s'en prend à la « tête de lard » Charb. « L'esprit du 11 janvier », version Manuel Valls. » [Bien joué à tous ! - épisode 3] Christian Jacob : si nécessaire, il faudra “restreindre les libertés publiques et la liberté individuelle de quelques-uns” Le dernier Charlie-Hebdo est une déclaration de guerre. France « Dans le métro désormais, je m’assois à côté d’un Arabe ou d’un Noir », Fatima, une femme voilée. Marie Le Conte sur Twitter : "Yes. YES. This, so much this. La France boycott l'enterrement du policier musulman Ahmed Merabet. La violente réaction d’un professeur de l’école du barreau devant une étudiante voilée. Mohammed El Makouli, un musulman de 47 ans, poignardé à mort par un voisin devant sa femme Nadia Le Journal du Musulman.

Charlie Hebdo 3. Quand Fourest, Askolovitch et Cohen débattent de l'islamophobie (en l'absence de tout musulman) Facebook. Charlie Hebdo: au moins un millier de manifestants à Dakar, drapeau français brûlé. Dérapage raciste chez Morandini : heureusement, Porte était là ! Liberté chérie ? Liberté, Chérie ! "Charlie Hebdo" : cessons d'idéaliser une France tolérante. L'islamophobie progresse. Un journaliste de Sudpresse viré après avoir signalé son désaccord.

De la « Liberté d’Expression » à la « Marche Républicaine. Z.E.P. Zone d'Expression Populaire. Liberté d'expression ? Et ZEP en procès mardi prochain ? Tous au tribunal ! - CAPJPO - Europalestine. Charlie Hebdo : La France et le débat sémantique de : "Charlie Coulibaly" On ne peut pas comparer "Charlie" et Dieudonné : la liberté d'expression a des limites. Caricatures de Mahomet : "Charlie Hebdo" déchiré. "Charlie Hebdo" publie de nouvelles caricatures de Mahomet. Tesson, les musulmans, et "la merde" (Europe 1) Philippe Tesson et «les musulmans qui amènent la merde en France» Osez... Vous moquer de la propagande américaine sur la France. Nicolas Sarkozy oublie qu'il est filmé sur RTL. Le piège tendu aux Juifs de France.

Liberté d’expression: la RTBF décide de boycotter des journalistes de Sudpresse!