background preloader

Laurelinevles

Facebook Twitter

Centre d'Enseignement Multimédia Universitaire (C.E.M.U.) Université de Caen Normandie - Chaînes - Canal-U. Usages de l’information numérique : comprendre les nouvelles enclosures algorithmiques pour mieux s’en libérer. 1internet of things, politics of algorithms, recommandation systems, enclosures, commons, interfaces, connected wearables 1 Carmes M. et Noyer J., « L’irrésistible montée de l’algorithmique.

Usages de l’information numérique : comprendre les nouvelles enclosures algorithmiques pour mieux s’en libérer

Méthodes et concepts en SHS », L (...) 2L’enjeu de cet article est de pointer un double changement dans les usages de l’information. D’abord dans l’oscillation permanente entre des régimes documentaires « d’enclosures » (enfermement) et de « disclosures » (dévoilement) qui rend de plus en plus délicate la mise en œuvre de démarches informationnelles construites et téléologiques, capables de s’abstraire des différents régimes de prédictibilité ou de guidage algorithmique1. Ensuite de souligner le déplacement qui fait que l’essentiel de l’information avec laquelle nous avons à interagir se rapproche sans cesse et littéralement de notre corps, rendant extrêmement et paradoxalement délicate la constitution de « corpus » permettant l’exercice de la recherche scientifique. 2 Boullier D. , « Chapitre 4. 8 10. La granularité des contenus et de l'information. - Le vide poches du directeur de la communication édité par jérémy dumont. Un blog de veille PSST www.PSST.fr.

J’ai répondu ce matin à la question d’un client qui me demandait de lui préciser ce qu’était la « granularité des contenus » sur un site web.

La granularité des contenus et de l'information. - Le vide poches du directeur de la communication édité par jérémy dumont. Un blog de veille PSST www.PSST.fr

C’est une question bien légitime qui me rappelle que bien souvent, nous utilisons un vocabulaire technique qui se rapproche du jargon et qui, par conséquent, demande éclarcissement. J’ai donc décidé de publier la réponse ici puisque je considérais le sujet digne d’intérêt pour les lecteurs de mon blog. Dans le cadre d’une analyse de l’architecture de l’information, il faut évaluer la répartition des contenus par rapport à leur niveau de profondeur sur le site. Généralement, les sites qui fonctionnent le mieux sont ceux qui répartissent bien l’information, c’est-à-dire que les contenus des premiers niveaux sont très segmentés et relativement superficiels (on voit souvent des survols d’un sujet ou de brèves présentations de concepts) et les contenus plus complexes, plus volumineux sont plus en profondeur. Les enfants du numérique à la recherche d’informations – Mondes Sociaux.

Les statistiques le disent, les jeunes sont équipés, connectés, et même hyper-connectés, puisqu’ils passent en moyenne 13h 30’ par semaine sur internet pour les 13-17 ans, et beaucoup plus de temps encore devant les écrans.

Les enfants du numérique à la recherche d’informations – Mondes Sociaux

Ce temps passé depuis leur plus tendre enfance à manipuler des objets numériques a sans aucun doute des conséquences sur leurs comportements, sur leur façon de penser, de voir le monde, de réfléchir, d’apprendre. Et l’Ecole ne peut plus éluder le problème. La question d’une révolution de la pensée et de l’expertise dans la société de l’information est posée depuis plus de deux décennies.

Auteur de la célèbre formule choc des « digital natives » qu’il oppose aux « digital immigrants », Mark Prensky, affirme dès 2001 que « nos étudiants ont radicalement changé. Les étudiants d’aujourd’hui ne sont plus ceux pour qui le système éducatif avait été créé ». CC Wikimedia Commons Anne Fiedler Cordier A., 2015, Grandir connectés. CC Pixabay OpenClipartVectors Anne Lehmans.

Sites institutionnels

Data gueule. Médias. France culture. TraAm travaux académiques mutualisés. EMI. Le numérique à l'école. Veille documentaire. Rentrée 2016. 25 vidéos pour comprendre la culture numérique aujourd’hui. Dans le cadre d’un projet de formations internes pour son personnel réunies sous l’appellation Digital Academy, le groupe d’assurance Allianz a conçu des vidéos d’animation sur la culture numérique au sens large et utilitaire.

25 vidéos pour comprendre la culture numérique aujourd’hui

Ces web-séries à épisodes ultra-courts (format de moins 3 minutes chacune) proposent d’aborder des termes, des outils, des concepts, des services en ligne avec un ton humoristique permettent à des novices de mieux comprendre ce qu’est le numérique aujourd’hui. L’ensemble des vidéos sont rassemblées sur la chaîne YouTube Allianz France sous la forme de 4 playlists : Internet (8 vidéos) Les réseaux sociaux (7 vidéos) La communication digitale (4 vidéos) Nouvelles tendances digitales (6 vidéos) (Via Skoden) Licence : Contrat spécifique : merci de prendre contactGéographie : France Tags: culture numerique, lexique, reseau social, video.