background preloader

Dossier 12. Quelles mutations du travail et de l’emploi ?

Facebook Twitter

Le Medef propose aux autres partenaires sociaux « un agenda social et économique autonome » Geoffroy Roux de Bézieux vient de contredire tous ceux qui le jugent un peu dédaigneux à propos du rôle des corps intermédiaires sur la scène nationale.

Le Medef propose aux autres partenaires sociaux « un agenda social et économique autonome »

Le président du Medef a envoyé une lettre, datée du mardi 16 février, aux leaders des principales organisations d’employeurs et de salariés afin « d’engager ensemble un chantier sur une série de sujets concrets ». Dans ce courrier, révélé par l’agence de presse AEF et par Les Echos, et que Le Monde s’est procuré, il exprime son souhait d’ouvrir une réflexion collective dans le but « d’entamer une nouvelle approche du dialogue social interprofessionnel ».

VID 20201205 WA0001. « Le télétravail creuse les inégalités entre les travailleurs, entre les sexes, entre les pays » C’est reparti.

« Le télétravail creuse les inégalités entre les travailleurs, entre les sexes, entre les pays »

En Europe, à mesure que les pays réintroduisent des restrictions pour lutter contre la pandémie, des millions de salariés reprennent le chemin de la maison. Pour beaucoup, le télétravail va redevenir la norme pendant de longues semaines encore. Il est bien sûr trop tôt pour dire jusqu’à quel point, et à quel degré, celui-ci se prolongera lorsque le Covid-19 sera sous contrôle. Mais le plus probable est qu’il se stabilisera à un niveau plus élevé que celui d’avant-crise.

Avec ses avantages : plus de flexibilité pour les salariés, lorsqu’il est bien organisé par l’entreprise. Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : « L’inégalité devant le numérique devient un facteur majeur d’exclusion » Plus les restrictions se prolongeront, plus ceux pour qui le télétravail est impossible (en particulier dans le commerce, l’hôtellerie-restauration, le tourisme) risquent de perdre leur emploi, de voir leurs revenus diminuer ou de se retrouver au chômage technique. « Beaucoup font 60 heures par semaine, dont 30 heures à attendre » : concurrence totale entre Deliveroo et Uber Eats pendant le reconfinement. Encore quelques semaines à pédaler pour Deliveroo et Uber Eats en tant que micro-entrepreneuse, puis elle sera « salariée de [sa] propre entreprise », explique Marine Stieber, livreuse depuis deux ans à Strasbourg.

« Beaucoup font 60 heures par semaine, dont 30 heures à attendre » : concurrence totale entre Deliveroo et Uber Eats pendant le reconfinement

Le modèle économique d’Uber conforté par les électeurs californiens. C’est une victoire pour l’ubérisation.

Le modèle économique d’Uber conforté par les électeurs californiens

Mardi 3 novembre, quatre entreprises majeures de l’économie des plates-formes, dont les géants du VTC Uber et Lyft, ont vu leur référendum – la « proposition 22 » – approuvé à 58 % par les électeurs californiens. La « prop 22 » demandait que les chauffeurs et livreurs liés à ces entreprises demeurent des travailleurs indépendants et ne soient donc pas considérés comme salariés, alors qu’une loi récente de l’Etat de Californie régulant ce que les Américains appellent la gig economy (« l’économie des petits boulots ») imposait leur embauche. Article réservé à nos abonnés Lire aussi En Californie, la « gig economy » soumise à référendum L’événement est crucial pour les sociétés concernées (Uber, Lyft et les plates-formes de livraison DoorDash et Instacart), qui, dans cette bataille électorale les opposant à des syndicats de chauffeurs du cru, ne jouaient pas moins que la pérennité de leur modèle.

Histoire du salariat. Anne Kunvari propose un documentaire en deux parties sur le salariat.

Histoire du salariat

L’objectif ? Retracer son histoire au cours du XXe siècle, analyser sa situation actuelle et s’interroger sur son avenir. Le salariat est en crise. Chômage de masse, multiplication des statuts précaires, négociations collectives en panne, protections sociales au bord de l’explosion… difficile de savoir comment nous travaillerons demain.Le premier volet de ce documentaire sur l’histoire du salariat porte sur la période 1906-1975. Il révèle comment le travail salarié est devenu le principe d’organisation de la société et le pivot de chacune de nos vies.Le second volet dresse un état des lieux du travail depuis 1976, date du premier choc pétrolier. Voir la description complète du documentaire Je m’intéresse à cette forme de travail si répandue : le salariat. En faisant quelques recherches je suis tombé sur un reportage qui en raconte l’histoire. Par exemple avant 1900,le contrat de louage était l’unique forme de contrat.

Covid-19 : « La crise sanitaire a été propice à la mise en place de nombreux changements au travail » Tribune.

Covid-19 : « La crise sanitaire a été propice à la mise en place de nombreux changements au travail »

La crise sanitaire inédite que nous traversons, spécialement dans les milieux professionnels, invite à examiner ses conséquences sur les relations entre santé et travail, à court comme à plus long terme. Les enquêtes épidémiologiques soulignent que certaines catégories socioprofessionnelles, les « premiers de corvée » – personnels soignants, grande distribution, maintenance des infrastructures, etc. –, ont été particulièrement exposées au virus durant le confinement, et l’ont payé au prix fort. Les mêmes enquêtes ont montré, en creux, que les conditions de travail dans ces emplois ne les ont pas prémunies des risques sanitaires inhérents à l’exercice de leur métier.

Ces analyses ont toutefois pu laisser penser qu’il suffisait d’être confiné pour rester en bonne santé, et déconfiné selon les règles sanitaires en vigueur pour que les risques disparaissent.