Féminisme

Facebook Twitter
Sexisme et Science – Féminisme Partie 1 : définition et concept-clés Après une première partie introductive, je vais rentrer dans le vif du sujet et commencer par discuter de la forme d’objectivation sexuelle la plus commune, celle qui passe par le regard masculin. Cette forme d’objectivation est souvent appelée male gaze dans les pays anglo-saxons et consiste à inspecter et évaluer le corps des femmes.

Sexisme et Science – Féminisme

Militer seins nus : les Femen Je vois qu'on est tous plus ou moins d'accord pour dire que le corps de la femme est plus érotisé que celui de la femme. (petit apparté d'hommage à la culture indienne actuelle pour une fois, qui, malgré bien des machismes, ne tolère pas plus un homme torse-nu, voire en marcel, qu'une femme en soutien-gorge) (petit apparté aussi : j'ai vu en Inde, des hommes torses-nus, des prêtres, et ça gênait personne. Mais ça dépend peut-être des états...) D'abord, il n'est pas pour moi égalitariste de revendiquer la possibilité de se balader seins nus sur la voie publique pour les femmes, alors que des hommes qui se baladent torse nu, dans la rue, on n'en voit pas. Militer seins nus : les Femen
Cherche prof en prépa - Femme et mère s'abstenir Le problème avec les femmes, c'est qu'elles tombent enceintes. Après elles s'occupent de leurs enfants et sont moins disponibles pour le boulot. Heureusement que le mari travaille... On croyait ce discours révolu. Cherche prof en prépa - Femme et mère s'abstenir
« Toutes les femmes qui me connaissent savent dans quelle considération et quel respect je les tiens. » C’est en ces termes que Silvio Berlusconi répondait ce matin, dans une interview donnée à l’une des télévisions qu’il contrôle, aux manifestations de ce week-end qui auraient rassemblé des centaines de milliers de personnes aux quatre coins de l’Italie. Elles protestaient contre la vision de la femme véhiculée par le président du Conseil. Vision dont le Rubygate est l’illustration la plus récente (lire notre news).Dans les cortèges, on pouvait lire des pancartes disant « Je ne supporte plus d’avoir honte de mon pays », « Nous sommes la risée du monde » ou « Je vais devenir folle si j’entends encore que les femmes servent à détendre les hommes ». Dans la foule, de nombreux hommes dénonçaient également cette culture de la femme-objet. Des centaines de milliers de manifestants ont protesté hier contre Silvio Berlusconi et son attitude envers les femmes - Les Italiennes résistent, Berlu persiste Des centaines de milliers de manifestants ont protesté hier contre Silvio Berlusconi et son attitude envers les femmes - Les Italiennes résistent, Berlu persiste

Olympe et le plafond de verre - blogueuse féministe

C'est le nouveau rapport dont tout le monde parle. Publié par le Commissariat général à la stratégie et à la prospective, instance très officielle chargée d'apporter des éléments de réflexion au gouvernement il s'intitule "lutter contre les stéréotypes filles/garçons". Je serais tentée de dire "Un de plus" parceque si il y a bien un sujet sur lequel florissent les études c'est celui de la construction des inégalités hommes/femmes . Olympe et le plafond de verre - blogueuse féministe
Vie de meuf Je lis sur un site d’actu : « La commission européenne a en effet décidé de supprimer les aides à l’exportation pour les poulets congelés… dont la France restait quasiment le seul bénéficiaire. » La France est soit LA seule bénéficiaire soit le seul PAYS bénéficiaire non ? #Viedemeuf

Vie de meuf

Le féminisme n’est pas un « isme » comme les autres » Article » Ownipolitics, Bilan, débats et enjeux Dressing up should really not be challenging after you have learnt how to blend and match. After you know the trick your jewels have automatically doubled, due to the fact you have double or even more than double options to dress in go here attractively and creating it look new every single time just by putting in a couple of suggestions. It is an honor for the little ones to be able to celebrate their parents’ 50th wedding anniversary.

Le féminisme n’est pas un « isme » comme les autres » Article » Ownipolitics, Bilan, débats et enjeux

Ces ?tudes ? la con qui nous prennent pour des connes Mi-janvier, le psychologue évolutionnaire, Jesse Bering, a écrit un article pour Slate.com, où il présentait quatre manières dont les femmes avaient évolué pour se protéger des viols lorsqu’elles ovulaient. Son article a déclenché de violentes critiques, au sein de Slate et sur des sites scientifiques notamment. Plusieurs journalistes de Double X, le site féminin de Slate, ont écrit une réponse à son article, et Jesse Bering a lui-même écrit une réponse à ces critiques. publicité Nous publions en même temps le premier article de Bering, une des réponses de Double X, la réponse aux réponses de Bering, ainsi qu’un article de Peggy Sastre sur le problème des féministes avec la psychologie évolutionnaire et enfin un article de Titiou Lecoq qui porte plus généralement sur les études scientifiques et «la femme». Les études pseudo-scientifiques à la con mettent en général en place un protocole pas intelligent et en tirent des conclusions débiles.

Ces ?tudes ? la con qui nous prennent pour des connes

Le féminisme est-il soluble dans la blogosphère ? Elles s’insurgent contre une blogosphère trop masculine. Face à la place manquante des femmes dans le débat public en ligne, les blogueuses féministes prennent la parole. Mais peinent encore à faire passer le message. « En ligne, c’est simple : les filles parlent chiffons, les hommes parlent politique. » Directrice de la publication du webzine ZoneZeroGene.com, Gaelle-Marie Zimmermann a le mérite d’être claire. Avec d’autres rédactrices et blogueuses féministes, elles sont plusieurs à tenir le même discours : en matière d’égalité des genres, Internet ne fait pas mieux que le reste de la société. Le dernier classement des blogs par le portail d’information Wikio est un révélateur : dans la liste des « top blogs » politiques, aucun site personnel n’est tenu par une femme. Le féminisme est-il soluble dans la blogosphère ?
Que ce soit à la table de café, ou dans des formulaires administratifs, la question revient régulièrement. Pourtant, sachez-le, cet usage discriminant est contraire à la loi. Jeune baisable ou vieille maquée ? Vierge ou déflorée ? Madame ou Mademoiselle ? Madame ou Mademoiselle ?
La présidente du Parti Chrétien-Démocrate Christine Boutin a écrit au ministre de l'Education nationale pour protester contre l'enseignement obligatoire de "la théorie du gender" - études des inégalités sociales hommes-femmes - dans certains programmes au lycée. "Inscrite officiellement dans les nouveaux programmes de SVT (science de la vie et de la terre) de première (S, L et ES), la doctrine du gender fera désormais partie de l'enseignement obligatoire des lycées français à partir de la rentrée 2011", écrit Mme Boutin dans un communiqué. Nées sur le terreau du féminisme, les études de genre (gender studies) portent sur les stérotypes hommes-femmes. Aux Etats-Unis, plusieurs universités prestigieuses financent des départements ou des chaires professorales consacrés à ce champ de recherche. Mme Boutin explique avoir écrit à Luc Chatel pour lui demandé de faire retirer et corriger les nouveaux livres de SVT. Lycée: Boutin contre la théorie du gender
Dimanche 13 janvier, un million de femmes ont manifesté dans plusieurs villes italiennes pour défendre leur dignité. Une dignité qui serait bafouée par le président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, qui fait l’objet d’une enquête pour abus de pouvoir et prostitution de mineures dans le scandale du « Rubygate ». Les chiffres de la mobilisation sont importants mais seulement 37% des Italiennes entre 18 et 29 ans considèrent le comportement de Sivlio Berlusconi irrespectueux envers les femmes . Pour la réalisatrice Francesca Comencini, c’est une situation paradoxale, qu’elle résume de façon éloquente : Où est passé le féminisme italien Où est passé le féminisme italien?
(Trop) féminines ? De la difficulté d'être "lesbienne invisible" Elles aiment avoir des cheveux longs, portent des jupes. Parfois, elles osent même un brin de rouge à lèvres, ce qui leur vaut le nom de « lipsticks ». Une catégorisation qui ne leur plaît pas forcément. Elles disent juste être des filles qui aiment les filles mais refusent certains codes de l’homosexualité féminine. Elles ne sont pas toujours regardées d’un bon œil dans la communauté lesbienne et elles râlent : personne ne les drague, on les prend pour des hétéros. Depuis mai 2009, beaucoup d’entre elles se sont complètement identifiées à un personnage, celui d’Océanerosemarie dans « La Lesbienne invisible » (Voir la vidéo)
Re-Belles Que ce soit Claire Chazal, jounaliste qui nous relate la mort, la vie et l'œuvre d'Antoinette Fouque, ou bien Élisabeth Roudinesco, intellectuelle qui le fasse dans un lyrisme retenu presque murmuré, ou encore Martine Aubry, politicienne avec une petite phrase d'identification idéologique et compassionnelle, l’unanimité à enterrer était inattendue… Comme s'il fallait en finir, clore un cycle et refermer la boîte du MLF. Le déclarer forclos. En exclure le mouvement (de libération des femmes) au profit d’un seul block identitaire.