background preloader

Conférences

Facebook Twitter

Averroès : Je fantasme, donc je suis. Que veut dire « traduire » ? Etienne Klein reçoit la philosophe Barbara Cassin qui signe un Eloge de la traduction chez Fayard. Valéry Larbaud, grand lecteur et grand traducteur, s'était entouré de livres qu'il avait fait relier dans une couleur qui était fonction de la langue dans laquelle ces livres étaient écrits : les romans anglais étaient reliés en bleu, les espagnols en rouge, les allemands en vert, et ainsi de suite. Il s’agissait de donner à voir que les langues ne sont pas neutres, qu’elle colorie les textes d’une façon si singulière et si intense qu’aucune œuvre ne peut être considérée comme indépendante de sa langue originelle. Pourtant, bien sûr, des transformations en forme de passerelles sont possibles, mais elles relèvent toujours d’une opération délicate : la traduction. « Tout le travail de la traduction, écrivit Valéry Larbaud, est une pesée de mots.

La traduction, une opération de pesée tout en finesse, à la fois rigoureuse et littéraire ? Pour aller plus loin Philosopher en langues. Anne Sibran : "Le chaman traverse les mondes, il est le pont, il va discuter de l’autre côté du rideau de l’invisible" Anne Sibran, écrivaine, raconte une initiation, comme un dialogue avec le monde, ce moment où un enfant est donné à la forêt amazonienne. Lorsqu'il est rendu à son peuple par la forêt, doté de dons, il est prêt à devenir chaman. Anne Sibran raconte un peuple et son puissant lien au vivant. Aujourd'hui, dans Paso Doble : Anne Sibran, scénariste, auteure jeunesse, auteure de pièces radiophoniques et écrivaine pour Enfance d’un chaman aux éditions Gallimard haute enfance. Le chaman me voyait toujours écrire, noter des choses dans mon carnet. Lui ne sait ni lire ni écrire, pour lui, l’écriture est de l’ordre de l’humiliation : dans le système équatorien, les gens qui ne savent pas lire ne sont pas respectés.

Résumé de l'éditeur «La plante t'envoie parfois le tigre. Le guérisseur soigne avec ses chants, j’ai appris la langue quechua pour comprendre intrasèquement ce qui était dit lors de ce chant de guérison. Le coup de coeur d'Oriane Jeancourt, rédactrice en chef du magazine Transfuge. D’où vient l’émotion que nous procure la musique ? Sénèque, Lettres à Lucilius (1/4) : Qu'est-ce que la philosophie stoïcienne? Sénèque est philosophe, mais aussi dramaturge : s'il vit en stoïcien, s'il se retire de la vie publique pour travailler à devenir sage, il doit cependant enseigner sa doctrine à Lucilius, qu'il considère à la fois comme son ami et son élève. D'où l'importance des mots, qui ne font pas le sage mais sont toutefois nécessaires pour en exprimer la signification profonde. Le texte du jour « Il est évident pour toi, Lucilius, je le sais, que personne ne peut vivre heureux, ni même de façon tolérable, sans zèle pour la sagesse, que la vie heureuse se réalise par la sagesse parfaite, du reste, même une vie tolérable par l’ébauche de la sagesse.

Mais ce qui est évident, on doit l’affermir et l’enfoncer plus profondément (en soi) par un entraînement quotidien. On a plus de peine à tenir ses résolutions qu’à en prendre d’honorables. C’est pourquoi, tu n’as que faire avec moi de plus de mots et d’une justification si longue : je comprends que tu as beaucoup progressé. Porte-toi bien. » Lectures. Le rêve, le cauchemar des neurosciences. Marguerite Duras : "Écrire, c'est hurler sans bruit" "L’écrit ça arrive comme le vent, c’est nu, c’est de l’encre, c’est l’écrit, et ça passe comme rien d’autre ne passe dans la vie, rien de plus, sauf elle, la vie. " Des réflexions de Duras sur son propre geste d’écriture à sa pratique romanesque. Marguerite Duras a fait une œuvre toute de variété avec ses passages et ses croisements, avec les rencontres qu’elle occasionne. En témoignent ses espaces géographiques et culturels, l’expérience du déracinement, mais également ses différents horizons linguistiques (que démultiplient que ses nombreuses traductions et l’ampleur de sa réception).

L'œuvre fait résonner en elle l'étrangeté des langues par le chant ou le poème, par ses curieux et obsédants noms propres, par l’invention d’un Shaga. Écouter 26 min L'écrit en passage, par Bernard Alazet Cette conférence a été enregistrée dans le cadre du colloque "Marguerite Duras. Beatrice Avanzi : "Dans «Les Nymphéas», Monet a su capturer le sens mystique de la nature" Aujourd'hui, dans Paso Doble : Beatrice Avanzi, conservateur au Musée d’Orsay et co-commissaire de l’exposition Au-delà des étoiles, le paysage mystique de Monet à Kandinsky, au Musée d’Orsay à Paris jusqu’au 25 juin 2017. Les doctrines mystiques sont très répandues à la fin du 19ème siècle, c’est la fin de la croyance positiviste, la fin du naturalisme en histoire de l’art. Certains artistes ne s’intéressent au paysage qu’au milieu d’un questionnement possible sur les rapports de l’Homme à la nature, les rapports de l’Homme au divin et aussi sur leur propre identité.

La nuit est le lieu du questionnement, elle a été interprétée par la génération symboliste comme le lieu de métaphores concernant la mort, la solitude, la mélancolie... L'exposition présentée par le Musée d'Orsay Musique diffusée Brigitte Fontaine - La Femme à Barbe. Sénèque, Lettres à Lucilius (2/4) : Comment apprivoiser la mort ? Y a-t-il une recette pour accueillir sereinement la mort ? A priori oui, il est possible de muscler son âme par l'exercice, comme on muscle son corps. Il est possible d'annihiler la peur en côtoyant la mort par la pensée. Mais cette recette demande une préparation opiniâtre et quotidienne, et la prescription de Sénèque est formelle : l'exercice de la philosophie est obligatoire. Le texte du jour Épicure ne blâme pas moins ceux qui désirent la mort que ceux qui la craignent et dit : « Il est ridicule de courir à la mort par dégout de la vie, quand tu mènes un genre de vie qui te pousse à courir à la mort »

. - Sénèque, Lettres à Lucilius, Sur le chemin de la sagesse, Anthologie des Lettres à Lucilius, traduction Jérôme Lagouanère (Ed.Du Rocher, 2010) p.90-91 Lectures - Sénèque, Lettres à Lucilius, Sur le chemin de la sagesse, Anthologie des Lettres à Lucilius, traduction Jérôme Lagouanère (Ed.Du Rocher, 2010) p.87-88 Références musicales - Valentin Alkan, Marche funèbre, op 26. Qu'est-ce qu'exister ? Idriss Aberkane - Bordeaux 2016 - 1/3 - Economie de la connaissance. Les neurosciences et le développement de l'enfant SD1.