background preloader

Une autre façon de voir le travail

Facebook Twitter

Startups de merde, vous devriez avoir honte. - MARIE & JULIEN. Coup de gueule. Je tombe sur un article du monde intitulé “De jeunes geeks craquent les codes de l’entreprise” dans mon feed twitter. Un article enjoué qui ne choquera quasiment plus personne, et pourtant. Dedans on y lit par exemple : Agés de 19 ans à 26 ans, ils partagent une maison et leurs compétences au service de Seed-Up, une start-up créée à la fin de 2015, spécialisée dans le développement de sites Internet, d’applications et autres nouvelles technologies. Jusque là tout est normal, des jeunes (parfois à peine majeurs) qui partagent leurs compétences sur un projet commun, c’est beau. Quand soudain… Une fois le projet lancé, et presque 20 000 euros de prêts bancaires plus tard (…) Environ 40 % de leur temps est consacré aux commandes des clients. (…) Très vite, ils ont dû augmenter la cadence pour répondre aux commandes, et il a fallu renforcer l’équipe, trouver de la main-d’œuvre qualifiée et rentable.

Attendez… quoi ? "J'ai un job à la con" : neuf salariés racontent leur boulot vide de sens. David, la trentaine, consultantEntre les PowerPoint, les réunions et l’esbroufe générale, David se demande comment sortir de la matrice. « Mon manager m'a dit : "Le savoir-faire, c'est bien, le faire savoir, c'est mieux.

"J'ai un job à la con" : neuf salariés racontent leur boulot vide de sens

" Vous avez compris l'esprit. Je suis placé dans des entreprises, des administrations, pour proposer des "optimisations". « Tu fais quoi dans la vie » – trolldejardin. Récemment, je suis allé à un évènement.

« Tu fais quoi dans la vie » – trolldejardin

Elle dévoile l’enfer d’être hôtesse de l’air chez Ryanair. En octobre 2015, paraissait aux éditions les Arènes « Bienvenue à bord !

Elle dévoile l’enfer d’être hôtesse de l’air chez Ryanair

La vie infernale d’une hôtesse de l’air low cost », un témoignage poignant de Sofia Lichani, ancienne hôtesse de l’air, co-écrit avec son compagnon Thomas Rabino. Elle y dévoile les dessous de Ryanair, devenue n°1 des compagnies low cost en Europe. En rendant accessible à tout public les voyages en avion à des coûts très compétitifs, les compagnies aériennes à très bas coût (low cost) ont connu un succès colossal. Effet collatéral d’une stagnation des salaires et d’une précarité qui devient peu à peu la norme de la mondialisation, les travailleurs gagnent relativement peu mais, souhaitant voyager quand même, le font en toute logique au plus bas prix.

Un cercle vicieux où chacun est tour à tour coupable et victime, ce qu’observe Sofia Lichani dans cet entretien pour Mediapart : « On a des salaires qui font que le low cost nous est imposé (…). La Suède teste la semaine de 30 heures… et ça carbure ! La municipalité de Göteborg tente une expérience révolutionnaire : travailler moins pour produire plus et mieux.

La Suède teste la semaine de 30 heures… et ça carbure !

Une partie de son personnel est passée à 6 heures par jour. Et les résultats sont époustouflants. Et pourtant, la nouvelle majorité de droite veut y mettre fin. Travailler 6 heures par jour, produire plus et être plus heureux, un cocktail qui risque de se généraliser tant la recette s’est révélée bénéfique. L’expérience remonte à février 2015. Trentenaires au bord du burn out.

Un sujet sur la fatigue des femmes ?

Trentenaires au bord du burn out

Il s’est imposé après un constat simple. Depuis six mois, plus un entretien ne commence sans que l’interviewée ne souffle : « Je suis épuisée » – variante : « Vous dormez bien, vous ? » Celles qui parlent sont le plus souvent des femmes jeunes, dynamiques, avec enfants en bas âge. Pour cette enquête, celles qui ont accepté de témoigner – de façon anonyme évidemment – ont d’abord proposé de planifier la rencontre… après 19 h 30. Ou le week-end – « pas une minute avant ».

Sommeil fractionné, to do lists en boucle Alors, que se passe-t-il « en vrai » dans la vie de ces trentenaires et jeunes quadras pour qu’une génération entière semble ainsi se retrouver près de l’implosion ? L’usine grecque qui résiste sans patron et avec des savons écolos. Au nord de Thessalonique, une zone commerciale immense gagne progressivement du terrain sur ce qui était il y a peu une zone industrielle.

L’usine grecque qui résiste sans patron et avec des savons écolos

La moitié des chômeurs reçoit moins de 500 euros. Reparlons réduction du temps de travail. Même si elle devait perdurer et permettre de stabiliser le chômage, la reprise actuelle n'est pas de nature à le faire redescendre suffisamment rapidement.

Reparlons réduction du temps de travail

Et sauf retour - peu probable et au fond pas vraiment souhaitable pour des raisons environnementales - à un taux de croissance très élevé, même les effets prolongés du papy-boom n'y suffiront pas d'ici à 2022, selon les projections de France Stratégie . Un tel niveau de chômage menace pourtant la cohésion sociale et territoriale du pays, mais aussi la démocratie, au vu des scores très élevés atteints par l'extrême droite. Il constitue de plus un formidable gâchis économique, puisqu'il signifie que plusieurs millions de personnes ne contribuent plus à la création de richesses. Ces « entreprises partagées » où s'invente une nouvelle forme de travail.