background preloader

Permaculture

Facebook Twitter

Pascal POOT - Conservatoire de la tomate. Bibliothèque Nomade des Mers. WIKIPEDIA - La Terra preta. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'oxisol (à gauche) et la Terra Preta (à droite) Ces sols ont été créés par l’homme entre -800 et 500[3], et sont d'origine précolombienne. Des milliers d'années après sa création, il est si réputé au Brésil qu'il est récolté et vendu comme terreau à poter (voir pédologie). Sa profondeur peut aller jusqu'à 2 mètres. Qui plus est, le récolter ne réduit pas son abondance (sources, références et éclaircissements souhaitables). Les étendues de terra preta sont généralement entourées de sols infertiles, principalement l'oxisol[1], mais aussi ferralsols, acrisols et arénosols[5].

Principales propriétés[modifier | modifier le code] La terra preta est un mélange complexe de terrain "naturel" (jaune ou rougeâtre et aride, dans le cas de l'Amazonie), de charbon, de fragments d’objets de poterie, de déchets organiques tels que les résidus de récolte, déjections animales et des os de poisson, et enfin de milliers d'organismes différents[6]. Rue 89- Article 2015 - Tomates sans eau ni pesticide : cette méthode fascine les biologistes. Practical Action - Floating gardens. Rahima 31, married to Oziar, lives at Kutir Para, Dokhin Balapara, under Mohishkhocha union, Aditmari in Lalmonirhat district. She is the oldest of 5 children. Since her childhood, she has experienced inadequate supply of food and clothing as well as poor shelter. This is still the case now at her husband’s house with her one daughter and son. The uncertainty of being able to provide medical care and education for her children is a big scare.

Rahima and her family live in a tiny hut on someone else’s land, in a room which is approximately 300 square feet. She has experienced erosion and displacement twelve times in her life. Her husband is an agriculture day labourer; he needs to travel to find employment and is away at least five months of the year. Rahima now has a floating garden “Food and shelter is our big problem, we cook once a day and eat twice.

“I know how to do it, and I will continue after project withdrawal” LES INCROYABLES COMESTIBLES sur BALLOTS DE PAILLE. Département Grironde - Ecomatisme : Le jardin en lasagnes. Foiresavoirfaire - Réflecteur booster de semi en Tetra pack. Accueil > Recettes et Modes d’emplois > Mains vertes et jardins > Tous ceux qui font leurs semis sur le rebord de leur fenêtre connaisse ce problème du manque de lumière qui oblige les pauvres petites poussent à ce pencher, à ramper en quête de lumière et à pousser courber. Michel nous propose un bricolage aussi simple qu’ingénieux pour remédier à cette scoliose héliotropique des jeunes poussent et pour booster leur croissance.

Un panneau réalisé avec des cartons de TetraPack ouvert et tous disposé face argenté visible. Au sommet le panneau est fixé sur un ceintre, simplement suspendu à la tringle à rideaux. Simple, lumineux !!! Foiresavoirefaire - arroseur automatique pour plantes d’intérieures. Association Prise de Terre - Jardin en buttes. Jardins en buttes à l'écocentre du périgord On les voit fleurir un peu partout, elles représentent une vraie révolution dans notre relation au sol et notre façon de cultiver.

Symboles par excellence de l’agroécologie mais surtout de la permaculture (avec la poule), elles n’en sont pourtant qu’un élément parmi d’autres. Elles représentent l’antithèse du jardin à la papa : un espace riche et vivant, résistant à la sécheresse, à l’excès de pluie, un espace multidimensionnel extrêmement productif qui peut même être auto-fertile. L’observation et l’imitation de la Nature nous ouvre de nouvelles portes délivrées du travail du sol, des intrants chimiques et du pétrole, pour une agriculture non plate, non linéaire, vivante et qui crée de la fertilité. C’est Emilia Hazelipp qui semble avoir importé la culture sur butte en France. Mais quels sont les avantages de cette culture étrange qui demande pourtant un gros travail de mise en place? Tout d’abord, elle évite de se baisser. J'aime : Rustica - Un potager cultivé sur des ballots de paille. Légumes et potager | 14/08/2013 Au festival de Chaumont-sur-Loire (Loir-et-Cher), le jardin Un paysage à goûter présente un potager réalisé avec une technique originale, le “Straw Bale Gardening”.

Des légumes qui poussent sur des bottes de paille. Au jardin éphémère Un paysage à goûter, le potager est cultivé sur de la paille de blé. “Straw Bale Gardening” est une technique utilisée en Amérique du Nord. Les ballots de paille sont arrosés en alternance avec de l’azote et de l’eau pendant 12 jours. Au bout de ce temps, un coup de feu se produit, élevant la température des bottes de paille à 60 °C. Elle redescend ensuite à 20 °C, permettant de semer ou de planter des légumes plus tôt qu’en pleine terre. Informations sur le jardin Un paysage à goûter et le “Straw Bale Gardening” Festival de Chaumont-sur- Réalisation : Amanda PETITGRAND. Vidéos. Paillage. Culture sur Ballots. Électroculture. Lasagne. Compostage.

Buttes autofertiles. Baissière. Permaculture. Aquaponie & Hydroponie... Permaculture. Qu'est-ce que la permaculture ? Bien au-delà d’un simple mode cultural, la permaculture consiste à prendre soin de la terre, des hommes et à limiter la consommation dans tous les domaines. Elle renverse les dogmes de l’agronomie traditionnelle pour proposer un nouveau mode de production agricole très économe en énergie et respectueux des êtres vivants et de leurs relations réciproques.

Au sens littéral, la permaculture signifie « agriculture permanente, pérenne », son objectif étant de tenir compte de l’habitat, de la biodiversité et des hommes pour créer des territoires compatibles avec l’environnemen t. Le terme a été conceptualisé par un écologiste australien Bill Mollison, qui a reçu le prix Nobel alternatif australien, et l’un de ses élèves David Holmgren, en 1978, dans leur livre « Permaculture I, une agriculture pérenne pour l’autosuffisance et les exploitation de toutes tailles « . Un thème central en permaculture est la conception de paysages écologiques producteurs de nourriture. . - Pas de labour : Comment faire un jardin en permaculture ? Avant de parler de jardin en permaculture, rappelons que la permaculture est bien plus qu’une nouvelle approche du jardinage, c’est une philosophie de vie où animaux, insectes, êtres humains, plantes et micro-organismes vivent en harmonie dans un environnement sain et auto-suffisant.

Le mot « permaculture » en lui-même est la contraction de « (agri)culture permanente ». Il fut inventé par Bill Mollison et David Holmgren dans les années 1970. Il regroupe des principes et des techniques d’aménagement et de culture, à la fois ancestraux et novateurs, dans un concept global, le design. Il vise à faire de son lieu de vie un écosystème harmonieux, productif, autonome, naturellement régénéré et respectueux de la nature et de TOUS ses habitants ! Créer un jardin en permaculture permet de répondre à nos besoins humains tout en améliorant notre environnement (développement de la biodiversité, création d’habitats pour la faune et les insectes utiles, enrichissement de la terre…). Comment démarrer un potager en permaculture | Maison / Jardin. Bonjour à tous, voici une excellente fiche pratique du site Wikihow que je viens de décourvrir : C'est le moment de s'y mettre non ? Un potager en permaculture est conçu de manière à imiter la nature du point de vue de la croissance des végétaux et de l'interaction entre les espèces.

Aucun engrais ni pesticide n'est utilisé. Le potager en permaculture est composé de plantes indigènes, exploite la lumière du soleil et les ressources en eau de manière optimale, sur une surface souvent plus réduite que le potager traditionnel. Voici la création d'une butte autofertile à la façon canadienne, technique utilisée en Permaculture. 1 - Se familiariser avec les plantes indigènes, les insectes et animaux de votre région. 2 - Observer l'orientation de la parcelle à cultiver par rapport au soleil, aux vents et la quantité de lumière reçue. 4 - Créer une ou plusieurs bordures. 8 - Etaler du paillis sur les bordures. 9 - Composter. La permaculture au service des jardiniers paresseux | ArtGeo Tv - Média numérique - Web TV pour un développement durable.

À l’initiative du groupe de Mons des Amis de la Terre-Belgique, une visite d’un jardin (plan du jardin au format PDF) de 1800 m2 cultivé en permaculture s’est organisée chez Gilbert et Josine Cardon, fondateurs des Fraternités Ouvrières (voir photos de la rencontre ci-dessus). La permaculture est l’antithèse de la monoculture. Parmi les premiers à avoir théorisé une approche écologique de l’agriculture, le « paysan-philosophe » japonais Fukuoka et les australiens Mollison et Holmgren. Ces derniers ont créé le concept de Permaculture, contraction des mots « Permanent » et « Agriculture ». Voilà près de 40 ans que le jardin des Fraternités Ouvrières existe et est cultivé exclusivement de cette manière. Pas de bêchage, pas de taille, les salades y côtoient les framboisiers, groseilliers ou autres légumes anciens.

Une intelligente gestion du vent, de l’eau et des ressources locales mène au même but d’autonomie énergétique. Extraits d’un entretien avec Gilbert et Josine Cardon. Permaculture-1-gp.pdf (Objet application/pdf) Permaculture-2-gp.pdf (Objet application/pdf) Permaculture. Vidéos permaculture. - Trucs et astuces du jardin écologique. 1. Je laisse un coin de jardin au naturel, sur lequel je n’interviens pas. La friche est riche en petite bête. Aider la nature à reprendre ses droits transforme un jardin en refuge pour la biodiversité. 2. Je mets en place une prairie naturelle fleurie que je ne fauche qu’une à deux fois par an. La prairie est le royaume des papillons. Alors qu’ils butinent les fleurs nectarifères, leurs chenilles se régalent des feuilles des plantes hôtes. 3. J’installe des abris à animaux (pour les oiseaux, les insectes ou les petits mammifères).Je plante une haie champêtre, avec des espèces locales.J’aménage une mare ou un point d’eau dans mon jardin. 4.

J’arrose mes plantes de façon modérée et le soir au coucher du soleil.J’utilise du BRF et/ou des paillages pour garder l’humidité du sol.J’installe un récupérateur d’eau de pluie. 5. 6. J’éteins la lumière extérieure la nuit lorsque je n’en ai pas besoin (à la main ou avec des systèmes de minuteries ou de détecteurs de mouvement ). 7. 8. 9. . - Eh ! Depuis la jungle au fond de l'Aude... Bonjour à tous Merci de nous accueillir dans votre communauté de jardiniers aguerris (première inscription sur un forum également, on tâtonne) Voila un an maintenant que nous expérimentons le jardin sur buttes après une belle rencontre avec Philip Forrer (en hors saison, ce qui nous a permis de mieux voir les bases): Les résultats sont tout à fait concluants et nous avons pu faire pas mal de bocaux pour cet hiver avec peu de surface utilisée (~300m²).

Nous appliquons également la méthode du BRF sur les buttes avec un petit broyeur. Nous avions déjà un potager labouré depuis de longues années (terre assez argileuse) où les plantes étaient associées entre elles et avec des fleurs et où nous suivions certains principes de Maria Thun. Nous avons presque réussi pour les sangliers, mais si quelqu'un a une solution pour éloigner les chats des buttes...... nos semis en seront ravis !!!! A bientôt! Page d’index. … des expériences.

Tomates en cage, sans taille Selon la méthode explicitée dans Sos tomates battues. Les plants ne sont jamais taillés (*sauf maladie), on laisse tous les gourmands. Les tomates poussent alors sur plusieurs tiges et développent des racines très puissantes (ce qui peut poser problème si le sol est trop pauvre ou pas assez profond). Plant gros fruits Kokopelli semé le 28 mars, planté le 1er mai. Malgré une grosse attaque de mildiou, a donné les gros fruits de la dernière photo (les tomates à côté de l’assiette ont été touchées par le mildiou).

Photos du 24 mai, début juin et 5 août : Plant petits fruits Kokopelli semé le 29 mars, planté le 6 mai. Pommes de terre sous paille Les pommes de terre sont posées directement sur le sol, sous une vingtaine de centimètres de paille. Résultat final : un rendement moyen, compte tenu des mauvaises conditions météo (chaque tas correspond à un plant). Bois Raméal fragmenté Spirale d’herbes aromatiques. Le principe est expliqué ici. De l’efficacité du paillage. Permaculture - Quoi de neuf au potager ? Dans son guide du "nouveau" jardinage, Dominique Soltner préconise de couvrir en permanence le sol du potager d'une épaisse couche de "mulch" (déchets verts, paille, BRF,...). Cette technique (déjà bien connue en permaculture) favorise la vie dans le sol (vie bactérienne, vers de terre), le rend plus fertile et évite beaucoup de travail au jardinier.

Un sol plus fertile La couverture du sol évite le "lessivage" des minéraux par les pluies d'hiver, une vraie catastrophe pour le sol. Au contraire, bien nourri par le compost en décomposition, le sol s'enrichit en humus durant l'hiver et sera nettement plus fertile. Fini le bêchage, et le désherbage ! Le sol est travaillé en permanence par les vers de terre sous la couche de mulch. Finis les arrosages ! La couverture permanente du sol évite le dessèchement l'été (où l'on utilisera plutôt de la paille). Le guide de Dominique Soltner Le "Guide du nouveau jardinage" est plutôt coûteux (30 eur). Quelle différence avec la permaculture ? Dossier • Jardinage autofertile et permaculture.

La permaculture est un système intégré d'aménagement d'habitat durable à échelle humaine, en équilibre et en harmonie avec la nature. Le jardinage autofertile est une technique de culture écologique pour le potager. Il nécessite peu d'entretien (aucun labour et très peu de désherbage). Il s'avère très économique (aucun engrais ni pesticides, tant chimiques que naturels). Il est prolifique côté récolte. La révolution d'un seul brin de paille par Masanobu Fukuoka Une introduction à l'agriculture sauvage – Seconde édition Édition Guy Trédaniel, France, 2005 Édition originale publiée au Japon en 1975 L'agriculture naturelle Théorie et pratique pour une philosophie verte Édition Guy Trédaniel, France, 2010 Perma-culture 1 par Bill Mollison et David Holmgren Une agriculture pérenne pour l'autosuffisance et les exploitations de toutes tailles Éditions Charles Corlet, France, 2011 Édition originale publiée en Australie en 1978 Perma-culture 2 Aménagements pratiques à la campagne et en ville.

Les différentes techniques de culture pour un potager en permaculture - PermacultureLe chant des cerises. Comme nous le disions dans l’article sur nos débuts au potager, plusieurs techniques de cultures s’intègrent bien avec une conception en permaculture. La technique la plus connue, souvent associée à la permaculture même, est celle consistant à créer des buttes, à pailler abondamment, et à faire pousser différents légumes ensembles. Mais cette solution est loin d’être passe-partout, car les buttes peuvent être un désavantage en sol sableux et en climat aride, puisque l’eau à tendance à ruisseler ou pénétrer trop profondément. Cette technique peut aussi être peu indiquée en sol tassé, si la hauteur de la butte n’est pas suffisante pour que le racines de légumes pénètrent bien. Enfin, si le sol est engorgé en matière organique, en rajouter sous forme de paillage, sans régler le problème sous-jacent (engorgement d’eau, terre froide, activité microbienne réduite), peut en fait accentuer le problème.

Le choix entre ces deux méthodes dépend de multiples facteurs : Les miracles de la permaculture. JARDIN SANS TRAVAIL DU SOL: Sans engrais ni produits chimiques, ni bêcher ,labourer, biner, sarcler etc. La permaculture. L'homéopathie pour les plantes : comment ça marche ?

Gestion du réseau alimentaire vivant du sol. Regard sur les engrais verts. Jardins autofertiles. Droit aux buttes. EU'GO : comment construire une tour de patates ? Droit aux buttes. Bouteilles plastiques | upcycling.