background preloader

Chap 3 H Seconde guerre mondiale

Facebook Twitter

Le Blitz (septembre 1940-avril 1941) Apocalypse - S6E4 : L'embrasement (1941-1942) - La 2ème Guerre Mondiale. Apocalypse 5/6 L'étau. APOCALYPSE guerre 39 45 VI L’Enfer 1944 1945. 75e D-DAY : le débarquement en Normandie, une opération militaire colossale. Secrets d'Histoire - De Gaulle, le dernier des géants - La rencontre de Churchill. Les Einsatzgruppen sur le front de l'Est. Heydrich a rassemblé les commandos des Einsatzgruppen et des Einsatzkommandos et leur a dit : « Votre mission en Union soviétique sera l’élimination des Juifs et des responsables communistes ».

Les Einsatzgruppen sur le front de l'Est

La réalisation de ce type d’opérations a été avant tout un problème d’organisation : rassembler les Juifs, chercher un lieu adéquat pour creuser les fosses nécessaires et les acheminer vers les lieux d’exécution. On a gardé quelques travailleurs juifs, on en aura besoin à la fin de l’hiver. Les hommes des Einsatzgruppen n’ont pas été choisis pour leur appétence à la tuerie ou pour leur expérience.

Ce sont des hommes qui ont 19 ans voire 20 ans. Face à leurs premières fusillades, ils peuvent même avoir un malaise absolu à le faire. Les Einsatzgruppen étaient les forces militaires allemandes chargées de l'assassinat systématique des opposants au régime du Troisième Reich pendant la conquête de l'Union soviétique. Réalisateur : William Karel, Blanche Finger Producteur : Zadig Productions, Look Films.

Le siège de Leningrad en 10 chiffres. HISTOIRE - Le 27 janvier 1944 le très long blocus de l'ancienne capitale des tsars -par l'Allemagne nazie- prenait fin.

Le siège de Leningrad en 10 chiffres

Retour sur ce dramatique épisode de la Seconde Guerre mondiale. Une tragédie. Il y a 75 ans la ville de Leningrad, assiégée par les armées allemandes et finlandaises était libérée par les troupes de l'Armée rouge. En dépit de douloureuses années de souffrance pour la population, la ville n'a jamais capitulé. Tour d'horizon de ce blocus historique et dramatique en quelques chiffres. 22 juin 1941: l'opération Barbarossa. Les bombardements nucléaires d’Hiroshima et Nagasaki et la capitulation japonaise : le débat continue. Il y a 75 ans, les bombardements nucléaires sur Hiroshima et Nagasaki ont provoqué au moins 200 000 morts, selon les estimations les plus récentes.

Les bombardements nucléaires d’Hiroshima et Nagasaki et la capitulation japonaise : le débat continue

Une majorité (certes déclinante) de l’opinion américaine les approuvait encore en 2015. Barack Obama fut le premier président des États-Unis en exercice à se rendre à Hiroshima, en mai 2016. Il n’a pas présenté d’excuses, ce qui aurait embarrassé le Japon, lequel a du mal à faire face à son passé militariste et impérialiste, et aux atrocités commises. À cette occasion, les médias officiels chinois ont dénoncé la posture victimaire du Japon, lequel serait responsable de ce qu’il a subi en 1945. Le débat, on le voit, est encore vif, trois quarts de siècle après les faits.

L’évolution du regard occidental sur Hiroshima et Nagasaki Les débats sur l’utilisation des bombes atomiques sont révélateurs des dimensions politico-idéologiques de l’historiographie américaine. Témoignage de Liliane Riedler, survivante du Ghetto de Varsovie. L'élimination des Juifs d'Union soviétique. Les ghettos juifs. Le camp d'Auschwitz. Dès janvier 1942, on achève la construction des camps d’extermination.

Le camp d'Auschwitz

Un ordre de Berlin précise que les considérations économiques ne doivent pas être prises en compte dans le règlement de ce problème. La machine bureaucratique fonctionne de façon quasi automatique. Belzec, Sobibor et Treblinka serviront uniquement à la mise à mort. Aucun déporté, qui y arrivera, n’est destiné à y demeurer, tous devront être assassinés.

Ces camps seront donc de tailles réduites. Il n’était pas question que l’extermination des Juifs se fasse à Auschwitz. Peu après la conférence de Wannsee (20 janvier 1942), Adolf Eichmann déclarait : « La question juive dans son ensemble n'est plus qu'une question de transport ». Réalisateur : William Karel, Blanche Finger Producteur : Zadig Productions, Look Films Année de production : 2014. L'horreur dans les chambres à gaz. Drôle de guerre. Le 3 septembre 1939, à la suite de l’invasion de la Pologne par la Wehrmacht, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l’Allemagne nazie.

Drôle de guerre

Les mobilisés tricolores rejoignent leurs unités, tandis que les premières troupes britanniques débarquent dans l’Hexagone pour protéger la frontière avec la Belgique. Entre évacuations, distributions de masques à gaz et constructions d’abris, les mesures de protection des populations contre les bombardements (ou "défense passive") se mettent rapidement en place. Convaincus que le temps jouera en leur faveur, les Alliés se retranchent derrière la ligne Maginot et tentent d’asphyxier le Reich par un blocus maritime. Le Führer, de son côté, projette une offensive fulgurante et sans délai vers l’ouest, plusieurs fois ajournée en raison des conditions climatiques. 17 juin 1940 Maréchal Pétain Je fais à la France le don. De Gaulle. L'appel du 18 juin - #CulturePrime. Le régime de Vichy et la collaboration. Le statut des Juifs en France en 1940. 1940-1944 - Les années noires de la Collaboration.

La Collaboration débute formellement le 24 octobre 1940, avec la poignée de main entre Hitler et Pétain à la gare de Montoire.

1940-1944 - Les années noires de la Collaboration

Ce jour-là, le vieux maréchal, chef de l'État français, évoque la « voie de la collaboration sincère » entre les deux pays, le vainqueur et le vaincu, l'occupant et l'occupé. Pour Hitler, l'enjeu est essentiel. La France, en effet, est de loin la plus grande et la plus riche de ses conquêtes et il a besoin de ses ressources agricoles et industrielles afin de poursuivre la guerre contre l'Angleterre et plus tard l'URSS.

Il attend de l'administration et des gouvernants français qu'ils mettent ces ressources à sa disposition sans trop de résistance. La France sous l'Occupation Cliquez pour agrandir. Le Régiment de chasse Normandie-Niemen. Danielle Casanova : portrait d'une résistante - Vidéo Histoire. Courageuse et déterminée, Danielle Casanova a défendu ses valeurs jusqu'à la mort.

Danielle Casanova : portrait d'une résistante - Vidéo Histoire

Portrait d’une figure de la Résistance, dont la force de caractère a contribué à la pérennité de sa mémoire. Qui était Danielle Casanova ? Née Vincentella Perini, la jeune femme, originaire de Piana, voit le jour à Ajaccio le 9 janvier 1909. Elle y reste jusqu'à la fin de ses études secondaires, puis elle part à Paris. Désirant exercer un métier libéral et médical, elle s'inscrit à l'école dentaire et s'engage par ailleurs dans les Jeunesses communistes où elle saura rapidement faire reconnaître ses qualités et son autorité naturelle.

Une résistante française de la première heure La jeune militante rencontre Lucien Casanova, qu'elle épouse en 1933. En septembre 1939, quand le parti communiste français est interdit, c'est dans la clandestinité et la Résistance que Danielle poursuit son combat ; mais en pleine Seconde Guerre mondiale, son destin bascule le 15 février 1942. Lucie Aubrac : résister, c'était d'abord informer - Vidéo Histoire. La libération de Paris - 25 août 1944. Le 25 août 1944, des milliers de Parisiens envahissent les rues de la capitale.

La libération de Paris - 25 août 1944

Avec un enthousiasme indescriptible, ils acclament les soldats français et américains venus soutenir l’insurrection populaire. Après quatre longues années d’occupation, Paris est enfin libre. Devant l’Hôtel de Ville, le général de Gaulle prononce alors son célèbre discours. Olivier Wieviorka : la naissance de la Résistance.