background preloader

Historiens de l’Art

Facebook Twitter

Johann Joachim Winckelmann. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Johann Joachim Winckelmann

Johann Joachim Winckelmann, né le 9 décembre 1717 à Stendal et assassiné le 8 juin 1768 à Trieste, est un archéologue, antiquaire et historien de l’art allemand. Sa trajectoire personnelle et ses écrits témoignent de l'internationalisation des circulations artistiques en Europe au XVIIIe siècle tout comme de leur rôle déterminant dans l'émergence d'une nouvelle conception de l'art, le néoclassicisme[1]. Auteur d’une œuvre de référence et d’une correspondance très souvent citée, il joua un rôle précurseur dans l'apparition de ce mouvement néoclassique allemand et européen. Jacob Burckhardt. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jacob Burckhardt

Sigfried Giedion analyse ainsi l'esprit et la méthode de Burkhardt : « le grand découvreur de la Renaissance, il a le premier montré qu'une période doit être traitée dans son intégralité, en tenant compte non seulement de la peinture, de la sculpture et de l'architecture, mais aussi des institutions sociales et de la vie quotidienne. »[2] Aby Warburg. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aby Warburg

Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (août 2015). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références. Aby Warburg vers 1900. Heinrich Wölfflin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Heinrich Wölfflin

Pour les articles homonymes, voir Wölfflin. Heinrich Wölfflin, né à Winterthour le [1] et mort à Zurich le , est un historien de l'art, écrivain et professeur suisse. Il est le fils du philologue classique Eduard Wölfflin. Erwin Panofsky. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Erwin Panofsky

Ernst Gombrich. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ernst Gombrich

Biographie[modifier | modifier le code] Œuvre[modifier | modifier le code] Gombrich est aussi auteur d'une Brève histoire du monde, livre de vulgarisation de l'histoire humaine, qui, rédigé en six semaines en 1936, a connu un grand succès et de nombreuses traductions. Voir aussi[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Frances Yates. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Frances Yates

Pour les articles homonymes, voir Yates. Frances Amelia Yates (née à Southsea le 29 novembre 1899 et morte à Surbiton le 29 septembre 1981) est une historienne britannique, spécialiste de la pensée magique de la Renaissance. Fritz Saxl. Institut Warburg. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Institut Warburg

L'institut Warburg est un centre de recherche qui fait partie de l'Université de Londres, School of Advanced Study ; il est spécialisé dans l'étude des influences de l'Antiquité classique sur la civilisation occidentale. L'institut a été fondé par l'historien de l'art Aby Warburg (1866-1929) et conserve sa bibliothèque, qui comprenait 80 000 ouvrages. Elle compte désormais plus de 350 000 volumes et 1 500 périodiquees vivants.

Il offre aussi une collection photographique et un service d'archives. Il propose deux diplômes de MA et prépare au doctorat (PhD). Francis Haskell. Francis James Herbert Haskell (1928 – 18 January 2000, Oxford) was an English art historian, whose writings placed emphasis on the social history of art.

Francis Haskell

He wrote one of the first and most influential[1] patronage studies, Patrons and Painters. He read history at King's College, Cambridge and became a Fellow there in 1954. Later he was Professor of Art History at Oxford from 1967 until his retirement in 1995; the position made him, ex officio a Visitor— that is, a trustee— of the Ashmolean Museum. He was a trustee of the Wallace Collection, 1976—1997. In 1976 Haskell, who often served on advisory committees for museum loan exhibitions, joined the National Art Collections Fund committee and became one of its most vocal members, defending the purchase of Poussin's Rebecca and Eliezar for the Fitzwilliam Museum in Cambridge (the government refused to accept the painting because it had been in the collection of the disgraced Anthony Blunt). Selected bibliography[edit] External links[edit] Michael Baxandall. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michael Baxandall

Michael David Kighley Baxandall (né le à Cardiff – mort le ) est un professeur et historien de l'art américain d'origine britannique. Professeur émérite de l'Université de Californie à Berkeley, il a également enseigné à l'Institut Warburg et à l'Université de Londres. Il a été conservateur du Victoria and Albert Museum. Il est connu notamment pour le développement du concept de period eye (en), une méthode analytique utilisée par les historiens de l'art. Carrière[modifier | modifier le code] Né à Cardiff, Michael Baxandall est le seul fils de David Baxandall, un curateur qui a été un temps directeur de la National Gallery of Scotland.

En 1955, il quitte le Royaume-Uni pour l'Europe continentale. À son retour à Londres en 1958, il débute une longue collaboration avec l'Institut Warburg. De 1959 à 1961, Baxandall est un junior fellow et travaille sur sa thèse Restraint in Renaissance behaviour supervisée par Ernst Gombrich. André Chastel. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pour les articles homonymes, voir Chastel. Pierre Francastel. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références. Pierre Albert Émile Ghislain Francastel est un historien et critique d'art français, né le à Paris 7e, ville où il est mort le dans le 14e arrondissement[1].