background preloader

Master 1 ead

Facebook Twitter

Librarianship Studies & Information Technology. Your Keywords Are Not What You Think: How Google Query Refinement Works. By: Aleh Barysevich February 28th, 2017 A 1915 illustration to Franz Kafka's "The Metamorphosis" In Franz Kafka's novella "The Metamorphosis", a man wakes up one morning to find out he has turned into a giant insect.

Your Keywords Are Not What You Think: How Google Query Refinement Works

If keywords were existentialists, they could be experiencing something similar as, having been typed into Google's search bar, they go through numerous transformations to become new, modified versions of themselves — the queries that Google thinks are a better representation of the searcher's intent. To illustrate what I'm saying, let me ask you for a tiny favor. Chances are all of the top results you got are about the 89th Academy Awards that took place a few days ago. In this post, I'll look at how this process may work, and what it implies for SEOs. Associations, relevance, and search volume According to the patent, when Google receives a query, it will go and grab web documents from its index that it associates with the query, based on the keyword the searcher typed in. Ecil2016 abstracts. Paul Duan : le petit génie français de la Silicon Valley a sa légende - 16 novembre 2016. Lundi 21 septembre 2015, le magazine américain Forbes a annoncé la liste des six finalistes de sa compétition d’entrepreneurs de moins 30 ans qui vont changer le monde.

Paul Duan : le petit génie français de la Silicon Valley a sa légende - 16 novembre 2016

A la clé, une récompense d’un million de dollars. Parmi les finalistes, on trouve un Français : Paul Duan, 23 ans et fondateur de Bayes Impact, une société californienne « qui fournit des solutions technologiques pour améliorer les services sociaux essentiels dans le monde entier », selon Forbes. Si vous ignorez qui est Paul Duan, une rapide recherche sur Google, vous permettra de découvrir très vite qu’il est le « génie français des algorithmes » (Le HuffPost), le « chevalier blanc de la Sillicon Valley » (Le Figaro Magazine) ou encore le « super-héros de la data-science » (TechMeUp). Rien que ça. Mon ancien camarade. Paul Duan, ce génie français des algorithmes qui a mis ses compétences au service d'une ONG.

TECHNO - Paul Duan est un petit génie de 22 ans qui aime jouer avec les chiffres et les données informatiques (la data, comme on dit chez les initiés).

Paul Duan, ce génie français des algorithmes qui a mis ses compétences au service d'une ONG

Une passion qui le conduit naturellement vers la création d'algorithmes sur Internet, ces règles opératoires qui permettent de résoudre un problème grâce à un nombre fini d'opérations, comme c'est écrit dans Le Larousse. Mais ses algorithmes à lui ne sont pas là pour concurrencer Google ou un autre géant de l'Internet. Ils visent à aider les entreprises solidaires et les Etats à améliorer leurs services aux populations vulnérables. En créant une ONG au printemps 2014, son message est clair. Tristan Harris: Comment une technologie meilleure pourrait nous protéger des distractions.

Ethics for Designers. Vers les « communs de la connaissance » Notes Charlotte Hess, Elinor Ostrom (eds), Understanding knowledge as a commons, MIT Press, 2007 Peter Linebaugh, The Magna Carta Manifesto, University of California Press, 2008 (l’introduction a été traduite et insérée dans Libres Savoirs, (cf.

Vers les « communs de la connaissance »

Bibliographie p. 60 [10]) Valérie Peugeot, « Les biens communs : une utopie pragmatique », In : Libres Savoirs, p. 13-27 (cf. Bibliographie p. 60 [10]) Peter Linebaugh, “Enclosures from the Bottom Up”, Radical History Review, 108, 2010, p. 14-30 Charlotte Hess, « Inscrire les communs de la connaissance dans les priorités de recherche », In : Libres Savoirs, cf. Valérie Schafer, Hervé Le Crosnier, La neutralité de l’Internet, un enjeu de communication, CNRS Éditions, septembre 2011, 168 p. Robert K. 65410 76 bibliotheques et communs de la connaissance. Communs numériques et communs de la connaissance. Les communs désignent tantôt la gestion de ressources que nous avons en commun (climat, haute mer, spectre des fréquences électromagnétiques, biodiversité, connaissances traditionnelles, etc.) et qu’il convient de défendre face aux formes diverses d’accaparement ou de destruction, tantôt ce que nous produisons et/ou gérons en commun dans une optique de partage (ressources numériques ouvertes, jardins partagés, nouvelles formes non-marchandes ou coopératives, financement participatif, etc.).

Communs numériques et communs de la connaissance

Les communs désignent des pratiques sociales et non des ressources, même si la relation entre la pratique sociale (la « communauté » concernée, sa gouvernance et la manière dont est organisé le partage) et la ressource (ce qui est partagé – commons pool ressource) reste forte. L’analyse d’un commun peut s’élaborer à partir de perspectives diverses : Communs de la connaissance et enclosures. « Internet est devenu une ressource essentielle au développement de nos sociétés, tant du point de vue économique que culturel ou social.

Communs de la connaissance et enclosures

À ce titre, il doit être considéré comme un bien commun, ou commun, qui ne peut être préempté par les intérêts de certains acteurs, publics ou privés, mais doit bénéficier à la communauté mondiale des utilisateurs. […] Les communs sont au cœur des conceptions qui ont présidées à la naissance d’Internet. Ils ont permis sa dynamique créative et l’émergence d’une économie du numérique.

Depuis, les communs se sont affirmés comme un fait social. Libres savoirs, les biens communs de la connaissance. Libres savoirs : les biens communs de la connaissance.

Libres savoirs, les biens communs de la connaissance

Produire collectivement, partager et diffuser les connaissances au XXIe siècle / ouvrage coordonné par l’association VECAM. - Caen : C&F éd., 2011. - 1 vol. (351 p.). De-google-ify Internet - List of services - Framasoft. 2014 was particularly intense for the Framasoft NPO, since we had to establish and fine-tune our battleplan to help you resist Google, Facebook, and the others…

De-google-ify Internet - List of services - Framasoft

Artificialintelligence. Google, Google, pourquoi m'as tu abandonné ? 1405.2212v1. The Miseducation of Dylann Roof. Le coup de colère de Michel Lussault. Si le patron est un algorithme, baisons l’algorithme - 21 septembre 2016. Le lecteur fantôme avait emprunté 2.300 livres à une bibliothèque. Toute bibliothèque publique a ses lecteurs passionnés qui lisent beaucoup, mais il y a des limites.

Le lecteur fantôme avait emprunté 2.300 livres à une bibliothèque

Quand un d'eux est capable de rendre des dizaines de livres une heure seulement après les avoir empruntés, ça éveille la curiosité. American Libraries Magazine. Librarians—whether public, school, academic, or special—all seek to ensure that patrons who ask for help get accurate information.

American Libraries Magazine

2 GED. Antonio Casilli: «Faut-il brûler Facebook?» Construire objet recherche. Editorialisation algorithmique. Broadcast Yourself. Le modèle FRBR : illustration par un exemple. Un algorithme est un éditorialiste comme les autres. Bon je m’étais pourtant promis de ne pas en rajouter une couche sur toute cette histoire de bulle de filtre et de rôle des algorithmes / réseaux sociaux / faillite de la presse dans l’élection de Donald Trump qui, pendant qu’on discute du rôle de Facebook dans son élection et de la manière dont il gère son compte Twitter est en train de nommer tranquillou des suprémacistes comme conseillers stratégiques sans que ni la valeureux Barak ni la non-moins valeureuse Hilary ne s’en émeuvent outre-mesure.

The code I’m still ashamed of – Free Code Camp. L'histoire du développeur qui aurait dû lire Kant. A l’origine, la confession d’un développeur américain du nom de Paul Sourour publiée sur le site Medium. L’idéologie des algorithmes et l’extrémisme de droite. Et si on arrêtait avec les bulles de filtre? – L'image sociale. Une semaine avant le plus grand fiasco de la presse d’information américaine, abasourdie par l’élection de Donald Trump, le quotidien Le Monde publiait une enquête à charge, dénonciation sur une double page des bulles de filtre intitulée: « Facebook, faux ami de la démocratie ». Une fois encore, c’est un journal papier qui nous alerte sur le danger constitué par les réseaux sociaux. Sous couvert de promouvoir l’échange et de favoriser la discussion, ceux-ci nous enfermeraient en réalité dans une chambre d’écho, nouvelle caverne de Platon qui ne ferait que nous renvoyer indéfiniment notre reflet. Magie de la bulle de filtre, concept à succès inventé en 2011 par l’activiste Eli Pariser, sur la base de l’intuition apparemment logique que les algorithmes qui pilotent les moteurs de recherche ou la présentation des contenus sur les médias sociaux orientent leur réponse en fonction des préférences de l’usager.

GAVILLET. Sur Facebook : « Si vous êtes de droite, ajoutez des gens de gauche » Au lendemain de la victoire de Donald Trump, un journaliste britannique écrivait : « Plus de 58 millions de personnes ont voté pour Trump. Je n’en connais aucune. » Il en va de même sur mon fil d’actualités Facebook. Non, Facebook n’a pas fait élire Trump. Au lendemain de l’élection de Donald Trump, plusieurs médias américains font le procès de Facebook et de son algorithme comme l’un des rouages de leur aveuglement. « Comment Facebook a aidé Donald Trump à devenir président », titre Forbes.

Plus direct, Select All, un site du New York Mag, y va cash : « Donald Trump a gagné à cause de Facebook. » La thèse est séduisante et rassurante au lendemain de la victoire. Mais si les critiques ne sont pas dénuées de fondement, il est faux, et hypocrite, de dire que Facebook a fait élire Trump. Curation de contenu & Branded Playlists. A. Laborderie. Article CIDE 18. Editorialisation. Livre5ansdef.compressed 0. Editorialisation Vitali Rosati. Écritures numériques et éditorialisation_ Curation par algorithme, le rêve déçu de la toute-puissance de la machine. Sur le Web, la nouvelle police de la pensée. Éditorialisation et nouvelles formes de publication. L’édition numérique est devenue un atout majeur pour la recherche scientifique, à laquelle elle lance cependant de nouveaux défis. Algorithmes et éditorialisation automatisée - Séminaire Sens Public. Derrière nos expériences de lecture se cache de plus en plus une structuration des données par des algorithmes (souvent propriétaires) qui deviennent les producteurs du sens des contenus.

Journées d'études – sous la direction de Marcello Vitali-Rosati, Michael E. Sinatra et Benoît Melançon. Quatrième panel : « Validation et légitimation des contenus » Edito Algo Sum : la vidéo. Témoignage de brutalités policières : attaque massive en déni d’opinion. Faut-il respecter le droit en bibliothèque ?