background preloader

Féminisme

Facebook Twitter

Here's The Powerful Letter The Stanford Victim Read To Her Attacker - BuzzFeed News. Closing the Loop. Carrie Mae Weems “The black female’s body needs less to be rescued from the masculine “gaze” than to be sprung from a historic script surrounding her with signification while at the same time, and not paradoxically, it erases her completely.”

Closing the Loop

—Lorraine O’Grady MAYBE 2013 felt like the beginning of something; around then we began to hear murmurs at the margins of this idea that the selfie might be powerful. It started with young queers and people of color and a realization that perhaps if you could flood the network with something, it would become impossible to ignore. The selfie soon was written of as a “sign of life” — as the ultimate tactic toward #visibility. The nascent selfie politic’s success in making itself visible made it vulnerable to subsumption within already dominant ideologies — which is to say, ideologies that center and favor whiteness.

“Whenever you put your body online, in some way you are in conversation with porn.” Harlot. Choice feminism: Time to ‘choose’ another argument. There’s much ado about “choice feminism” lately and some of it surely a bit of healthy autocriticism.

Choice feminism: Time to ‘choose’ another argument

If feminism means anything, after all, then it means nothing. “Choice feminism” — the idea that feminism means women can individually choose whatever they wish and consider it an inherently feminist act — is certainly an insidious outgrowth of the commodification of empowerment. “You’ve Come a Long Way, Baby” has come a long way, branching out into various manifestations of neo-”girl power” and pseudo-feminism promulgated by corporations like Unilever in its many Dove commercials, as well as adverts for makeup and shampoo that seem to subtly sell empowerment as well as a greasy bit of beauty product. Our choices in this society are all mediated. Every single one. Et si les sorcières renaissaient de leurs cendres ?

Longtemps persécutée, moquée ou salie, la sorcière revient aujourd'hui sous un éclairage positif.

Et si les sorcières renaissaient de leurs cendres ?

Féministes, écologistes, anticapitalistes : tous pourraient la revendiquer. « Tremate, tremate, le streghe son tornate » (« tremblez, tremblez, les sorcières sont de retour »)… Au cœur des années 70, les féministes italiennes s'étaient emparées de la sorcière pour en faire le symbole subversif de la révolte féminine. Christine Delphy. Alternative Views #298: ANGELA DAVIS SPEAKS OUT : Frank Morrow.

Cartographies des marges : intersectionnalité, politique de l'identité et violences contre les femmes de couleur. Notes.

Cartographies des marges : intersectionnalité, politique de l'identité et violences contre les femmes de couleur

« On est pas des Nordiques ! » Le premier à annoncer virilement ces courageux reculs fut, de tous les ministres, le plus visible et le plus viriliste – et sans doute les deux dimensions, virilité et visibilité, ont-elles un lien secret. Je veux parler, bien entendu, de monsieur le premier flic de France, Manuel Valls, qui déclara : « Il n’y aura pas dans la loi famille de PMA et de GPA, et le gouvernement s’opposera aux amendements sur ce sujet-là ». Monsieur White fut suivi rapidement par Pierre Moscovici (« Il y a une crainte de ce qu’ils appellent une familialophobie, qui n’a pas de sens dès lors que des projets comme la procréation médicalement assistée ou la gestation pour autrui ne sont pas dans les projets du gouvernement. ») puis par Jean-Marc Ayrault, nous expliquant que de « loi sur la famille », il n’y en aurait pas du tout – sans oublier la touche culturaliste apportée par Claude Bartolone, se prononçant en tant que « Sicilien » d’origine contre les brumeuses théories égalitaires venues du Nord…

Les hommes qui voudraient s'intéresser au féminisme. Transfashion, tout se transforme. L’émiliE a relevé le défi d’organiser un défilé transféministe.

Transfashion, tout se transforme

Des artistes se sont mobilisé-e-s pour concevoir des collections pas comme les autres. Un exercice de style avec des contraintes précises visant à interroger le genre et à créer dans une perspective durable. The New “Faggots” Are Trans. By Autumn Sandeen@AutumnSandeen.

The New “Faggots” Are Trans

Radical ce n’est pas extrémiste, et ce n’est pas normal non plus. Concept du coup de clavier ici.

Radical ce n’est pas extrémiste, et ce n’est pas normal non plus

Réaction postée à l’arrache sur facebook (et ajout à la fin) suite aux nombreux propos qualifiant les personnes qui ont voté pour une gauche à gauche de la gauche "normale" d’ignares, d’extrémistes, de dangers pour la démocratie etc. (La Belgique a eu dimanche ses élection régionales, fédérales et européennes). Radical c’est mal. Mais cette réflexion ne s’arrête bien sûr pas à la politique au sens de partis politiques, mais bien toute les formes de politiques.

On peut discuter politique, toute politique, par contre, on dirait qu’il y a un souci dès l’apparition d’initiatives qui veulent plus que ce qu’on leur propose et soumette une analyse radicale (qui peut bien sûre être critiquée, débattue etc.)… Sauf qu’analyse radicale ne signifie pas extrémisme. Il faut à tout ce monde un grand coup de fouet. Mouvements sociaux et crise politique dans l’Europe médiévale.

Il faut à tout ce monde endurer un grand coup de fouet.

Il faut à tout ce monde un grand coup de fouet. Mouvements sociaux et crise politique dans l’Europe médiévale

724156420939915&eid=ASuEQC-UVqt7OCuwmixnxRxA5ehQ6nBvG57G78RHGDJqqSZpWZyaAAP5E_EYEj___r0&inline=1&ext=1396961456&hash=AStD-EGRMkfFUVfk. Échappées belles. À Agnès. « Le corps social c’est le déploiement de systèmes techniques et symboliques à partir des fonctions du corps animal.

Échappées belles

L’être humain couple les deux, l’un ne va pas sans l’autre. C’est le couplage nécessaire d’un corps animal – et alors je préfère dire corps médial parce qu’il n’est pas simplement technique et symbolique, il est aussi nécessairement écologique ; alors éco-techno-symbolique. Michaelanico.files.wordpress.com/2013/09/carol-adams-sexual-politics-of-meat-a-feminist-vegetarian-critical-theory.pdf.

Pols218.wikispaces.com/file/view/Walker+-+Becoming+the+Third+Wave.pdf. Comprendre la violence sexiste à l’ère du néolibéralisme. Commençons par cette scène : un homme blanc nu poursuit, dans les couloirs d’un hôtel hors-de-prix situé à Manhattan, une femme noire sous-payée, demandeuse d’asile, dans le but de la forcer à avoir une relation sexuelle avec lui.

Comprendre la violence sexiste à l’ère du néolibéralisme

L’homme, vous l’aurez compris, est alors le directeur du Fonds Monétaire International (FMI), et l’homme politique français, Dominique Strauss-Kahn. La femme, qui a alors 33 ans, est bien Nafissatou Diallo, femme de chambre de l’hôtel où résidait Strauss-Kahn, et qui cherche alors asile aux États-Unis loin de sa Guinée natale, une ancienne colonie française. Des histoires à penser debout. Les faiseuses d’histoires ne sont pas des figures héroïques, plutôt des emmerdeuses. » Ce sont des femmes qui n’acceptent pas tout à fait la place qui leur a été faite – aussi enviable soit-elle.

Elles rechignent à se satisfaire de leur rente de situation sans se poser de question. Tandis que ceux qui les ont admises dans leurs rangs en attendent des marques de gratitude, comptant au moins sur leur silence reconnaissant, elles font tout un tas d’histoires. From Truth to Solidarity: An Option for Integrating Feminist Dialogues. From Truth to Solidarity: An Option for Integrating Feminist Dialogues.

Femmes, magie et politique, de Starhawk. En Europe, certains connaissent Starhawk, la sorcière néopaïenne de San Francisco, pour l’avoir croisée lors des rassemblements de Seattle, de Gênes ou de Québec. Femmes, magie et politique, qu’ont publié ce printemps les Empêcheurs de penser en rond, est son premier livre traduit en français. Il date de 1982 - elle avait alors trente ans -, mais les enjeux qu’il définit, élaborés dans le contexte du reaganisme triomphant et de ce que l’on apercevait de l’évolution globale du monde à cette époque, collent parfaitement aujourd’hui.

Réflexions sur le féminisme ou pour un féminisme critique. « Ah tous ces gens qui vivent dans leur musée ! »André BenedettoAlexandra K. 1Avant même d’avoir défini clairement ce nouveau concept nommé « Féminisme », on assiste à un phénomène des plus significatifs : son assimilation à des concepts masculins tels que l’humanisme ou l’économisme.