background preloader

La guerre dite "froide"

Facebook Twitter

Du mythe d'aujourd'hui à la réalité historique - Le débarquement du 6 juin 1944. Le triomphe du mythe de la libération américaine de l'Europe En juin 2004, lors du 60eanniversaire (et premier décennal célébré au XXIe siècle) du « débarquement allié » en Normandie, à la question « Quelle est, selon vous, la nation qui a le plus contribué à la défaite de l'Allemagne » l'Ifop afficha une réponse strictement inverse de celle collectée en mai 1945 : soit respectivement pour les États-Unis, 58 et 20%, et pour l'URSS, 20 et 57%[1].

Du mythe d'aujourd'hui à la réalité historique - Le débarquement du 6 juin 1944

Ces 30 ans de guerres dont celle nommée "la dernière" ! Oligarchie euro-atlantiste. Axe eurasie // axe euro-atlantique UE-Etats-Unis (OTAN) La construction européenne, projet inspiré par Washington (expert français) Les Etats-Unis ont soutenu l'intégration européenne afin d'atteindre leurs propres objectifs géostratégiques, orientés contre l'Union soviétique puis contre la Russie, a déclaré dans une interview à RIA Novosti François Asselineau, président du parti politique français Union populaire républicaine (UPR).

La construction européenne, projet inspiré par Washington (expert français)

"Il est impératif de ne jamais oublier que ce sont les États-Unis qui ont constamment œuvré en faveur de la +construction européenne+ depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, comme concepteur, promoteur, incitateur et financeur. Et qu'ils continuent de nos jours. (…) Si la théorie de la construction européenne ayant pour objet de s'opposer aux États-Unis était la bonne, les Américains auraient dû s'opposer à cette extension, comme à tout élargissement. L'intérêt stratégique des Etats-Unis consistait à "profiter de l'effondrement du glacis géopolitique soviétique en Europe, pour le remplacer aussitôt par un glacis géopolitique atlantiste. L'europe "américaine" Ce que vous ignorez sur le Groupe de Bilderberg. Première réunion du Groupe, à l’hôtel Bilderberg (1954) Chaque année, depuis 1954, une centaine des plus éminentes personnalités d’Europe de l’Ouest et d’Amérique du Nord se réunissent —à huis clos et sous très haute protection— au sein du Groupe de Bilderberg.

Ce que vous ignorez sur le Groupe de Bilderberg

Leur séminaire dure trois jours et rien ne transparait de leurs débats. Depuis la dislocation de l’Union soviétique, des journalistes se sont intéressés à cette organisation élitiste et secrète. Certains auteurs y ont vu un embryon de gouvernement mondial et lui attribuent les principales décisions politiques, culturelles, économiques et militaires de la seconde moitié du XXe siècle. Une interprétation qu’a relayée Fidel Castro, mais que rien n’est venue confirmer, ni infirmer.

Pour savoir ce qu’est ou n’est pas le Groupe de Bilderberg, j’ai cherché des documents et des témoins. Voici ce que j’ai découvert et compris. Groupe Bilderberg. La Guerre Froide - 01 De 24 - Les Camarades 1917-1945 1/3.

Guerre froide - 1917-1945

Les accords Blum-Byrnes. La modernisation de la France et la guerre froide. Histoires du pétrole. 21 ans après la fin du « péril rouge », pourquoi encore l’Otan ? 15 mai 2012 Article en PDF : Article paru en 2009.

21 ans après la fin du « péril rouge », pourquoi encore l’Otan ?

Stay-behind. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stay-behind

Dans le cadre de la guerre froide, les cellules stay-behind étaient des réseaux clandestins coordonnés par l'OTAN. Implantées dans seize pays d'Europe de l'Ouest, ces cellules visaient à combattre une éventuelle occupation par le bloc de l'Est, se tenant prêtes à être activées en cas d'invasion par les forces du Pacte de Varsovie. La plus célèbre de ces cellules, et la première à avoir fait l'objet de révélations, est le réseau italien Gladio. L'existence de ces cellules n'est révélée au grand public par les médias qu'en 1990, bien que l'ancien directeur de la CIA William Colby ait, dès 1978, décrit la genèse de ces groupes dans ses mémoires[1]. Historique[modifier | modifier le code] Réseau "Stay-behind" Stay-behind : les réseaux d'ingérence américains. Les réseaux d’ingérence américains Chargés d’instruire les affaires du crash d’un avion militaire secret, en 1973, à Maghera, et celle d’un attentat à la voiture piégée, à Paetano, les juges vénitiens Felice Casson et Carlo Mastelloni recueillent des témoignages et des documents tendant à prouver qu’un gouvernement secret contrôlerait l’Italie dans l’ombre des institutions officielles.

Stay-behind : les réseaux d'ingérence américains

Les révélations fracassantes de Giulio Andreotti débouchèrent sur une pénible question : tout au long de la guerre froide, les démocraties occidentales ont-elles été manipulées par les services spéciaux de l’Alliance atlantique, au point que la démocratie elle-même n’aurait été qu’un simulacre ? Pour y répondre, des commissions d’enquête parlementaires ont été constituées en Italie [1], en Suisse [2] et en Belgique [3]. Le résultat de ces investigations [4] est si pénible que d’autres États, comme la France, ont préféré s’enfoncer dans la dénégation. Liste des alliances internationales de la guerre froide.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des alliances internationales de la guerre froide

Dès l'entame de la Guerre froide en 1947, les deux camps (occidental, autour des États-Unis et oriental, autour de l'URSS) s'organisent en alliances. Sous formes d'organisations, de pactes ou de traités, ces alliances ont pour but de fédérer chaque camp, en promouvant la coopération militaire, politique ou/et économique. Le camp occidental : le « monde libre »[modifier | modifier le code] Course aux armements. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Course aux armements

Une course aux armements a lieu lorsque plusieurs États rivalisent entre eux pour créer les forces armées les plus puissantes et les armements les plus performants. Par extension, le terme de « course aux armements » désigne toute circonstance où deux groupes (deux espèces vivantes, deux systèmes, etc.) opposés se dotent successivement de mesures et de contre-mesures, l'un ripostant à l'autre.

La course à l'armement présente la caractéristique d'un système concurrentiel fort, où les différents agents (pouvant être des ethnies, des groupes d'individus ou des nations) cherchent à acquérir des systèmes défensifs ou offensifs. Arme nucléaire[modifier | modifier le code] Il y a 66 ans : L’éradication d’Hiroshima et de Nagasaki était-elle morale? "Biseness Nucléaire" Du plutonium en Espagne. Article paru le 21 octobre sur BBC News Magazine, dont j'ai trouvé le lien dans un des commentaires d'Ultraman.

Du plutonium en Espagne

Encore un dégât nucléaire inconnu qui date de près d'un demi-siècle. Lobbies militaro-financiers. "Biseness de guerre" 1945-1957 : Opération Paperclip. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

1945-1957 : Opération Paperclip

Loin de les affecter à des postes subalternes, le Département de la Défense des États-Unis leur confia la direction de ses programmes de recherches. 1945-1957 : Opération Paperclip. Action secrète. Alors que le droit international a consacré le principe de souveraineté des États, les grandes puissances n’hésitent pas à corrompre des gouvernements, à déstabiliser des sociétés, à éliminer des dirigeants, voire à renverser des régimes par l’action secrète. Cette forme d’ingérence s’avère relativement peu coûteuse par rapport aux gains que l’on peut en attendre, mais elle mine la confiance entre les États.

À ce jeu, les Anglo-Saxons sont passés maîtres. Unis au sein d’un pacte militaire secret conclu en 1948 (UK-USA + Canada, Australie, Nouvelle-Zélande), ils ont développé des outils d’espionnage et d’action clandestine au service d’un projet commun, celui de la Guerre froide. Ils rivalisaient alors avec l’Union soviétique face à laquelle ils avaient atteint une supériorité indéniable en la matière. Action secrète. 0tan-Gladio. 1945 Organisation des Nations unies. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Organisation des Nations unies (ONU)[2] est une organisation internationale regroupant, à quelques exceptions près, tous les États de la planète.

Distincte des États qui la composent, l’organisation a pour finalité la paix internationale. Ses objectifs sont de faciliter la coopération dans le droit international, la sécurité internationale, le développement économique, le progrès social, les droits de l’homme et la réalisation à terme de la paix mondiale. L’ONU est fondée en 1945 après la Seconde Guerre mondiale pour remplacer la Société des Nations, afin d’arrêter les guerres entre pays et de fournir une plate-forme de dialogue. Elle contient plusieurs organismes annexes pour mener à bien ses missions. Contexte historique[modifier | modifier le code] Cinquante et un pays signent la Charte des Nations unies. Objectifs[modifier | modifier le code] Quatre objectifs[modifier | modifier le code] Système ONU. Conseil de sécurité des Nations unies. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Conseil de sécurité des Nations unies est l'organe exécutif de l'Organisation des Nations unies (ONU). Il est défini comme ayant « la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationale » selon la Charte des Nations unies et dispose pour cela de pouvoirs spécifiques tels que le maintien de la paix, l'établissement de sanctions internationales et l'intervention militaire.

Certaines décisions, appelées résolutions, du Conseil de sécurité ont force exécutoire et « les Membres de l'Organisation conviennent d'accepter et d'appliquer les décisions du Conseil de sécurité ». Il se réunit au siège des Nations unies à New York après avoir siégé dans différentes capitales, telles que Paris ou Addis-Abeba. Ses membres doivent y être présents en permanence, du fait que le Conseil peut être réuni à tout moment, notamment en cas de crise exceptionnelle, ce que ne permettait pas la Charte de la Société des Nations. Les Débris de l'Histoire. Durant les quelques jours passés j'ai beaucoup pensé à John Kennedy et à quoi notre monde pourrait avoir ressemblé s'il avait vécu.

Ces pensées ne sont pas tombées du ciel, elles sont le résultat du fait que je viens de finir de lire un des livres les plus tristes jamais écrits : Farewell America (Adieu l'Amérique) de l'auteur au pseudonyme de James Hepburn. Farewell America est plutôt accepté pour avoir été créé par l'équivalent français de notre C.I.A. et basé sur du renseignement solide recueilli de sources françaises, russes et même américaines. Il fut à l'origine publié en français en 1968, mais il fut indisponible aux Etats-Unis pendant beaucoup d'années. Avec l'arrivée du Web, il est devenu disponible et je souhaite vraiment que chaque citoyen américain le lise.

JFK

Banksters : Quand ? Errata pour "La Guerre Froide" La Guerre Froide, de Norman Friedman, paru chez Gründ, numéro ISBN 2-7000-1228-3, contient très peu d'erreurs techniques. Je n'ai écrit cet errata que pour pouvoir mentionner le fait que ce livre est radicalement partisan. La guerre froide 1. Une série de 24 documentaires consacrés à la Guerre Froide , suivant un plan chronologique. La guerre froide sous marine. LES TOURS GWEN permettent de produire des modifications comportementales dans la population. Pollution et guerre éléctromagnétique. Chronologie de la guerre froide. Conférences internationales lors de la guerre froide. Dossier histoire de la Guerre froide : de l'Alliance aux deux blocs : Dates. Dossier histoire de la Guerre froide : de l'Alliance aux deux blocs : Sommaire. Dossier histoire de la Guerre froide : de l'Alliance aux deux blocs : Dates. Guerre froide. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La guerre froide[1] (1947-1991) (en anglais Cold War ; en russe Холодная война, Kholodnaïa voïna) est le nom communément donné à la confrontation durant la deuxième moitié du XXe siècle entre les États-Unis et l’URSS et, de manière plus large, entre les démocraties occidentales et les régimes communistes.