background preloader

Jean-Paul Biberian

fusionfroide.info NEW ENERGY TIMES COLD FUSION TIMES Rossi E-Cat Report (pdf) Two 100 hour scientific tests confirm anomalous heat production in Rossi’s E-Cat May 20, 2013- "Glowing HotCatA group of Italian and Swedish scientists from Bologna and Uppsala have just published their report on two tests lasting 96 and 116 hours, confirming an anomalous heat production in the energy device known as the E-Cat, developed by the Italian inventor Andrea Rossi. .... The conclusion of the report is that the heat production is orders of magnitude beyond any conventional chemical energy source, beaten only by nuclear based power sources. ... In the tests, about 5.6 and 2.6 times the input energy was produced respectively (COP). 3rd party report shows anomalous heat production – The Rossi Effect "Indication of anomalous heat energy production in a reactor device containing hydrogen loaded nickel powder. .... Prossimi eventi a Bruxelles 03 giugno 2013, Brussels. EU to Host Meeting on Fleischmann Pons Effect David Niebauer ‘Hot’ Hot Cat Picture! Brian D. Dr. s

eCat Now! – Rossi eCat News | eCat / Andrea Rossi eCat News Service Fusion Froide L'energie de la fusion froide Fusion Froide Energie avec la Fusion Froide fusion-froide.net Defkalion - Green Technologies LES TRAVAUX DU PROF. A. ROSSI SUR LA FUSION FROIDE (E-CAT) ont été reproduits et validés par un chercheur Russe. Aujourd’hui, le physicien Pierre Langlois nous fait un résumé des événements des derniers mois concernant les réactions nucléaires à basse énergie (RNBÉ) et du réacteur E-Cat d’Andrea Rossi à base de RNBÉ. Dans le cadre d’une entente nouée avec le physicien Pierre Langlois ,Éco-Énergie à Montréal et Roulezelectrique ont obtenu le privilège de vous présenter le contenu intégral des infolettres qu’il publie sur une base régulière. Mentionnons que Pierre Langlois est consultant en mobilité durable, auteur et conférencier. Les réactions nucléaires à basse énergie: demande de brevet US; Japon, Norvège, Italie et Bill Gates‏ Bonjour à tous Dans cette info-lettre je fais un résumé des évènements des derniers mois concernant les réactions nucléaires à basse énergie (RNBÉ) (LENR dans la littérature anglophone, pour Low Energy Nuclear Reaction) et du réacteur E-Cat d’Andrea Rossi à base de RNBÉ.

Discussion:Catalyseur d'énergie de Rossi et Focardi Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Création[modifier | modifier le code] Je crée cette page à partir de wikinews, des pages anglaises italiennes et suédoises qui existent déjà et de recherches personnelles de références. --Rical (d) 29 avril 2011 à 20:25 (CEST) Titre de l'acticle ? Je trouve que le titre de l'article n'est pas adéquat. Je n'ai pas d'idée bien arrêtée sur ce point. Je pense que s'il y a plusieurs expériences de FF, elles devraient être rappelées en un paragraphe dans Fusion froide, et développées (éventuellement) chacune dans un article séparé (comme dans les autres WP). Je suis d'accord corriger et renommer cet l'article Catalyseur d'énergie de Rossi et Focardi. Sources[modifier | modifier le code] Merci pour avoir recadré l'article, Rical. Je sais bien et j'ai déjà été supprimé deux fois pour des insertions de quelques phrases dans "Fusion froide" et "Energie renouvellable"(je crois). Bah ! Enfin.. essaye tout de même de rester au maximum dans les clous. Non.

Mini réacteur à fusion nucléaire : le projet de Lockheed Martin est-il sérieux ? Un réacteur de la taille d’un gros camion pour alimenter une ville de 80 000 habitants, voilà ce que la première entreprise mondiale de défense et de sécurité Lockheed Martin a affirmé mercredi pouvoir réaliser dans moins de dix ans, dont un premier prototype dans moins de cinq ans ! Doté du réacteur à fusion nucléaire compact (CFR) de Lockheed Martin, un avion n'aurait plus besoin de se ravitailler et un vaisseau spatial pourrait faire le voyage vers Mars en un mois au lieu de six. Autant dire que toute notre façon de gérer l’énergie serait radicalement transformée ! Grâce à cette technologie, 25 kilogrammes seulement de combustible suffiraient à alimenter une unité de 100 MW pendant un an. Bien d’autres projets de fusion nucléaire existent, à l’instar d’ITER en France, le plus important de tous. Le défi : confiner le plasma pour que se produise la réaction de fusion Le hic, c’est que la réaction de fusion D-T exige des températures de 100 millions de degrés ! Les raisons de douter

Related: