background preloader

Articles

Facebook Twitter

Chômage : paroles de travailleurs et de demandeurs d’emploi. Les Français que « Le Monde » a rencontrés donnent un aperçu des différents visages de l’emploi et du chômage en France.

Chômage : paroles de travailleurs et de demandeurs d’emploi

Témoignages. Mathieu Toulotte, 32 ans : « L’industrie, je ne veux plus en entendre parler » Mathieu Toulotte, 32 ans, ancien ouvrier à la raffinerie Société de la raffinerie de Dunkerque (SRD, ex-BP), dans le Nord, est en voie de reconversion dans le secteur du bien-être après son licenciement économique. « Je suis la troisième génération de ma famille à avoir travaillé à la raffinerie SRD. A 85 ans, mon grand-père me disait : “J’ai fait trente ans de carrière là-bas et, depuis que j’y suis, j’entends que l’usine doit fermer, donc tu n’as pas de soucis à te faire.”

En un an et demi, on a eu deux plans sociaux. Chômage : les petits boulots favorisent le retour à l’emploi durable, selon une enquête. Hausse des situations de chômage à l'approche des 60 ans. Fin 2009, la quasi totalité de la génération née en 1942 était partie à la retraite.

Hausse des situations de chômage à l'approche des 60 ans

Ce qui a permis à la la direction de la recherche du ministère du travail (Drees) de reconstituer leurs fins de carrières et de chiffrer la hausse des situations de chômage à l'approche de l'âge légal d'ouverture des droits à la retraite, publiée lundi 18 mai dans Etudes & Résultats, Drees n°917. La part des personnes principalement au chômage passe de 3 % des hommes et des femmes à 50 ans, à 14 % des hommes et 12 % des femmes à l'âge de 59 ans. Pour trouver un emploi en France, mieux vaut ne pas être issu de l’immigration. Pour trouver un emploi en France, mieux vaut être un homme et ne pas être originaire du continent africain, selon une étude de France Stratégie publiée jeudi 18 février. « Les hommes sans ascendance migratoire ou d’origine européenne restent significativement avantagés sur le marché du travail », relève cette enquête. « A caractéristiques égales, ils ont un accès privilégié à l’emploi, notamment au CDI à temps plein et ils bénéficient de salaires plus élevés », poursuit France Stratégie, organisme de réflexion rattaché à Matignon, qui s’est penché sur les inégalités « inexpliquées » sur le marché du travail, en fait, imputables en partie à la discrimination (origine, sexe, résidence).

Pour trouver un emploi en France, mieux vaut ne pas être issu de l’immigration

Lire aussi Emploi, école : les réussites et les blocages de l’intégration en France. La hausse « atypique » des demandeurs d’emploi qui travaillent. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Bertrand Bissuel C’est une donnée qui retient rarement l’attention lorsque les chiffres du chômage sont publiés, à la fin de chaque mois.

La hausse « atypique » des demandeurs d’emploi qui travaillent

La ministre du travail, Myriam El Khomri, n’y a pas fait la moindre allusion dans le communiqué qu’elle a diffusé, le 26 octobre, pour commenter la dernière batterie d’indicateurs sur les demandeurs d’emploi. Une discrétion sans doute liée au fait que cette statistique continue de progresser à un rythme soutenu : elle porte sur les personnes qui recherchent un emploi tout en ayant déjà un poste. Alors que les chiffres d’octobre ont été publiés jeudi soir, le nombre de ces demandeurs d’emploi, considérés comme étant en « activité réduite » (catégories B et C), s’élevait à près de 1,875 million en septembre, contre un peu plus de 1,683 million un an auparavant, soit une hausse de 11,38 %.

Sur le marché de l’emploi, le diplôme protège un peu moins qu’avant. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Benoît Floc'h Faire des études, et après ? Une étude du Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq), publiée jeudi 24 septembre, rappelle que poursuivre des études supérieures ne garantit pas une entrée sans encombre sur le marché du travail. C’est même de moins en moins le cas. Ce rappel sonne comme un coup de semonce, alors que l’Etat vient de fixer de nouveaux objectifs éducatifs : le 17 septembre, le président de la République a souhaité que 60 % d’une classe d’âge soit diplômée du supérieur (contre 44 % aujourd’hui) d’ici à 2025.

Le BEP et le CAP protègent peu du chômage. 45.000 suicides par an dus au chômage dans une soixantaine de pays. Une étude réalisée par des chercheurs de l'Université de Zurich et publiée dans The Lancet Psychiatry a mesuré l'impact de la crise économique sur le suicide dans le monde.

45.000 suicides par an dus au chômage dans une soixantaine de pays

Les hommes sont les plus touchés. Dans les 63 pays étudiés, près de 230.000 suicides ont été recensés en 2009, contre 226.000 en 2007, avant le début de la crise économique. Parmi ces 230.000 suicides, 46.000 étaient dus, cette année-là, au chômage, contre 41.000 en 2007 et 44.000 en 2008. Portrait-robot d'un chômeur en France. Chômage : l’apparente égalité entre femmes et hommes. 29 août 2014 - Les taux de chômage des hommes et des femmes se sont nettement rapprochés ces dernières années.

Chômage : l’apparente égalité entre femmes et hommes

Mais d’autres indicateurs permettent de mettre en évidence les inégalités qui persistent entre les hommes et les femmes sur le marché du travail. Une analyse de Mathilde Guergoat-Larivière et Séverine Lemière, économistes. Alors que le taux de chômage des femmes était près de deux fois supérieur à celui des hommes en 1975, l’écart a totalement disparu : il se situe selon l’Insee à 10,5 % pour les deux sexes à la fin 2013. Hommes et femmes sont-ils vraiment à égalité ? On peut s’interroger sur la pertinence du seul taux de chômage pour analyser les inégalités entre femmes et hommes face à l’emploi.

La durée de chômage selon le sexe et l’âge. 5 juin 2014 - Les chômeurs restent en moyenne 14 mois sans emploi, mais près de 20 % d’entre eux connaissent une période d’inactivité professionnelle forcée de plus de deux années.

La durée de chômage selon le sexe et l’âge

Les 2,8 millions de chômeurs recensés en 2012 étaient sans emploi depuis 14 mois en moyenne. 19,7 % d’entre eux étaient sans activité professionnelle depuis plus de deux années. L’ancienneté au chômage des femmes est légèrement inférieure à celle des hommes : 13,4 mois contre 14,5 mois. La durée du chômage s’accroît nettement avec l’âge. Les chômeurs de plus de 50 ans étaient au chômage en moyenne depuis 22 mois. 34,8 % d’entre eux depuis plus de deux ans.

Pour le million de jeunes sans emploi, la moyenne d’ancienneté au chômage s’élevait à 9,3 mois et 11,3 % étaient dans cette situation depuis plus de deux ans. En proportion, le chômage frappe davantage les jeunes, qui sont aux premières loges de la crise. Photo / Pôle emploi Versailles. L’évolution du taux de chômage selon l’âge. 5 juin 2014 - Entre 1975 et 2012, le taux de chômage a été multiplié par cinq pour les 20-24 ans et par presque autant pour les 25-49 ans.

L’évolution du taux de chômage selon l’âge

Depuis 2008, la crise a particulièrement touché les plus jeunes. Le taux de chômage des moins de 25 ans atteint désormais un niveau record en France. Le taux de chômage selon le diplôme. 30 janvier 2015 - Le taux de chômage des non diplômés est trois fois supérieur à celui des diplômés d’études supérieures.

Le taux de chômage selon le diplôme

Le diplôme est plus que jamais un atout pour accéder à l’emploi. Le taux de chômage des non diplômés est trois fois plus élevé que celui des personnes qui disposent d’un diplôme niveau bac + 2 en 2013. On compte 6 % de chômeurs chez les détenteurs d’un diplôme supérieur à bac + 2, contre 16,8 % chez les non diplômés. Le diplôme demeure une arme essentielle dans l’univers professionnel, que ce soit pour entrer sur le marché du travail ou progresser ensuite. La situation est très difficile pour ceux qui sortent du système scolaire sans qualification dans un système qui sur-valorise le diplôme par rapport à l’expérience personnelle.

Evolution. La solitude frappe davantage les chômeurs que les retraités. 24 heures de la vie d’une chômeuse : « Tu fais quoi de tes journées ? »