background preloader

Emploi, aide, contrats aidés

Facebook Twitter

L'économie française a créé 187.200 emplois en 2016, du jamais vu depuis 2007. L'économie française a crée 187.200 postes, en net, dans le secteur marchand (+1,2%) sur l'ensemble de l'année 2016, une performance inédite depuis 2007, selon les chiffres définitifs de l'Insee publiés jeudi.

L'économie française a créé 187.200 emplois en 2016, du jamais vu depuis 2007

Ces chiffres viennent confirmer à quelques milliers près les estimations provisoires de février (191.700 emplois). Le dernier trimestre de 2016 s'est bien terminé, avec 64.400 créations nettes d'emploi dans les secteurs marchands non agricoles (+0,4% par rapport au trimestre précédent), soit le septième trimestre consécutif de hausse, précise l'Insee. Poussée de l'intérim La légère accélération de fin d'année découle principalement de la poussée de l'intérim, qui a progressé de 6,1% sur les trois derniers mois (+37.600 postes), et, sur l'année, bondi de 12%. "Les entreprises ont un tas de techniques pour avoir de l'emploi pas cher"

Et si le salarié en était réduit à payer, souvent cher, son droit à travailler?

"Les entreprises ont un tas de techniques pour avoir de l'emploi pas cher"

L'enquête menée par la journaliste économique Valérie Segond démontre comment les entreprises ont élaboré des stratégies pour faire baisser le coût du travail, en reportant la facture sur le salarié, le stagiaire ou l'auto-entrepreneur. Entretien avec l'auteure de "Va-t-on payer pour travailler? "* Quel a été le déclencheur de votre enquête ?

Elle est partie d'un constat: d'un côté, j'entendais sans cesse dans la bouche des politiques, du patronat et des chefs d'entreprise que le coût du travail en France était trop élevé. CDD un jour, CDD toujours? Le marché du travail est de plus en plus instable, au détriment des plus précaires.

CDD un jour, CDD toujours?

On constate depuis dix ans un poids croissant des contrats courts et une réduction de leur durée. Par ailleurs, plus on connaît le chômage, plus la durée des contrats se réduit, et plus les chances de trouver un CDI diminuent, selon une note de France Sratégie publiée ce 10 octobre, sous le titre "Les transitions professionnelles, révélatrices d'un marché du travail à deux vitesses".

A l'inverse les personnes en CDI n'ont qu'une faible probabilité (2%) de connaître le chômage, relève l'organisme de réflexion rattaché à Matignon. Plus de risque de passer par la case chômage. Offres d'emploi non pourvues: Pôle emploi démonte les chiffres farfelus. A l'heure de chiffrer les emplois non pourvus en France, les responsables politiques et les patronaux ont toujours fait preuve d'un certain goût pour l'exagération.

Offres d'emploi non pourvues: Pôle emploi démonte les chiffres farfelus

Nicolas Sarkozy avait placé la barre très haut en estimant à 500 000 le nombre d'offres "non satisfaites" chaque année. En 2014, François Rebsamen, alors ministre du Travail, avait enchéri à la baisse en pariant tout de même sur 400 000 postes "abandonnés" faute de candidats, tout comme le Medef. En septembre, sa successeur Myriam El Khomri a été à peine moins ambitieuse en les évaluant à 300 000, à l'instar de Manuel Valls. Une note de Pôle emploi, extraite de son enquête annuelle auprès de 400 000 entreprises, devrait clore les débats: seules 190 000 offres d'emploi - déposées ou non auprès de l'opérateur public - n'ont pas été pourvues en 2015.

Soit moitié moins que les mesures au doigt mouillé qui circulent habituellement. Vacant ou non pourvu? Une mesure explosive pour relancer l'emploi - L'Express L'Expansion. [Exclusif] Une des pistes envisagées pour "lever les freins à l'embauche dans les petites entreprises" - thème d'une conférence sociale organisée en juin - serait de permettre deux renouvellements de CDD, et non un seul comme aujourd'hui.

Une mesure explosive pour relancer l'emploi - L'Express L'Expansion

Une telle décision risquerait de très mal passer auprès des syndicats, qui combattent résolument toute mesure de flexibilisation supplémentaire du contrat de travail à durée déterminée, perçu comme un vecteur de la précarité. Emploi en France : ces offres dont personne ne veut - Les Echos. Accueil En 2014, les entreprises ont proposé 2,6 millions de postes mais elles ont dû au bout de quelques mois renoncer à en pourvoir 400.000, faute de candidats intéressés, indique lundi RTL en reprenant les chiffres du Medef.(...)

Emploi en France : ces offres dont personne ne veut - Les Echos

Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Et aussi sur les Echos Les articles à la une Banque - Assurances Livret A : la collecte redevient positive en mars Après dix mois de décollecte consécutive le livret A affiche une collecte nette légèrement positive en mars. Politique Hollande encourage l'entreprenariat dans les quartiers En déplacement en banlieue parisienne, le président de la République a supervisé la signature d'une levée de fonds par une société de gestion à vocation... Europe. Contrats aidés. 84,2% des embauches se font désormais en CDD. Les 35 heures sont déjà assouplies: la preuve. INFOGRAPHIE. Qui bénéficie des emplois d'avenir? Ce que changera la nouvelle « prime d'activité » promise par le gouvernement. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Maxime Vaudano La « prime d'activité » pour les bas salaires, nouvelle recette du gouvernement pour aider les travailleurs pauvres tout en incitant les chômeurs à retrouver un emploi, est officiellement présentée mardi 3 mars par le premier ministre, Manuel Valls.

Ce que changera la nouvelle « prime d'activité » promise par le gouvernement

Quel est le principe ? La nouvelle prime d'activité est censée donner un coup de pouce financier aux travailleurs les plus modestes, pour les aider à joindre les deux bouts, mais surtout pour créer une plus forte incitation pour les chômeurs à retrouver un emploi plutôt que de vivre avec leurs allocations chômage. Pour cela, elle fusionne deux dispositifs existants : la prime pour l'emploi (PPE) et le RSA activité. Qu'est-ce que la prime pour l’emploi (PPE) ? › 36 € par mois - 5,3 millions de bénéficiaires Ce dispositif souffre actuellement de trois limites : Qu'est-ce que le RSA activité ?

› 176 € par mois - 750 000 bénéficaires Pourquoi cette prime ? Qui pourra toucher la prime ?