background preloader

Ubériser le conseil

Facebook Twitter

Le conseil en management en voie d’Ubérisation. L’avènement des ConsulTech, ou la révolution silencieuse dans l’industrie du conseil en management. Une révolution silencieuse est en marche dans le monde feutré du conseil en management.

L’avènement des ConsulTech, ou la révolution silencieuse dans l’industrie du conseil en management

Longtemps trusté par les cabinets de conseil "traditionnels", dont le premier fut fondé par Arthur Dehon Little en 1886, le marché du conseil a vu apparaître des start-up conscientes de leurs capacités à bousculer une industrie dont le business model a peu évolué depuis presque un siècle. L’ancêtre de ces start-up s’appelle Eden McCallum.

Ce qui existe déjà

The Family, une structure où les start-ups grandissent et se différencient. Le 1er juillet prochain, les industriels du luxe ont piscine.

The Family, une structure où les start-ups grandissent et se différencient

Le 2 aussi. S'ils sont curieux, ils se retrouveront en effet dans la très parisienne piscine Molitor pour une séance de Hackers on the Runway. Une flopée d'intervenants de tous bords vont leur montrer comment le numérique sape à une vitesse qu'ils ne réalisent pas vraiment leur traditionnel business model, et que le virage digital ne se résume à des beaux sites web en noir et en flash, comme ils en alignent, tous identiques, depuis le début des années 2000. C'est l'une des nombreuses idées d'un trio, Alice Zagury, Nicolas Colin et Oussama Ammar, qui, au printemps 2013, ont créé The Family, un accélérateur de croissance pour les start-up du numérique et école de la disruption numérique. Ubérisation : Observatoire et Assises de l'Ubérisation. L’ubérisation du conseil : petit exercice de prospective pour imaginer le futur de la transformation des entreprises.

Par Benoît MEYRONIN, professeur senior à Grenoble Ecole de Management et associé fondateur de l’Académie du Service Si l’on s’en tient à la définition qu’en donne l’Observatoire de l’Ubérisation, ce nom féminin désigne un « changement rapide des rapports de force grâce au numérique.

L’ubérisation du conseil : petit exercice de prospective pour imaginer le futur de la transformation des entreprises

Au carrefour de l’économie du partage, de l’innovation numérique, de la recherche de compétitivité (…), ce phénomène est une lame de fond qui va petit à petit impacter tous les secteurs de l’économie traditionnelle des services ».[1] Dans le contexte d’une angoisse généralisée où chaque métier, chaque industriel, chaque opérateur de services se demande qui (quand et comment ?) Viendra l’ubériser, il m’a semblé pertinent d’amorcer une réflexion sur mon propre métier de consultant. Les Business Schools dans la course : la valeur ajoutée académique. Pourquoi le marché du conseil n'échappera pas à l'ubérisation. Le conflit opposant la société Uber aux Taxis a mis sur le devant de la scène les start-up et leurs modèles disruptifs.

Pourquoi le marché du conseil n'échappera pas à l'ubérisation

A la fois fasciné et effrayé par ces nouveaux modèles, le grand public a découvert avec une certaine violence, les avantages, les conflits d'intérêt et les révolutions d'usages que peuvent engendrer les nouveaux services portés par les start-ups. Certaines de ces très jeunes sociétés sont devenues en quelques années plus puissantes que des entreprises dominant leur marché depuis plusieurs décennies. Portées par des entrepreneurs qui ne reculent pas devant les conventions, ces startups qui « ubérisent » leur secteur dessinent à la fois une nouvelle manière de vivre, de consommer, de travailler et d'échanger. BridgeActive veut ubériser le conseil, Actu.