background preloader

Oral

Facebook Twitter

Myself & Co : Au secours, je suis trop bavard en cours ! - L'Etudiant Trendy. C'est plus fort qu'elle : lorsque Laura, élève de terminale STMG à Paris, a quelque chose à dire, il faut que ça sorte. "Je suis une fouine : si je vois une copine qui n'a pas l'air comme d'habitude, j'ai besoin de savoir ce qui ne va pas... " Parmi ses sujets de prédilection : les problèmes de cœur. Mais elle aime aussi commenter les agissements de quelqu'un "qui fait des trucs chelous", et "parler de tout et de rien". "Parfois, ça peut prendre toute l'heure ! " s'exclame la lycéenne, qui est loin d'être la seule dans ce cas. "Le bavardage est devenu un phénomène majeur dans les classes", constate Florence Ehnuel, professeure de philosophie dans un lycée de la banlieue bordelaise, dans son ouvrage "Le bavardage, parlons-en enfin" (éd. Pourtant, ces conversations pourraient parfaitement attendre l'inter-cours.

Réapprenez à écouter "Le bavardage constitue une parole parasitaire, qui pollue véritablement la classe et empêche le cours de se dérouler. Posez des questions... au prof. 7 Strategies That Make Speechwriting Easier. You’ve got a presentation coming up in two months. What do you do: Get cracking on writing that speech immediately, or put it off until closer to the date? Most of us will choose the latter.

You’ve got time after all. That is, until 2-months turns into a month. What’s the reason behind so many people putting off preparation? I posed a related question to my network: What’s the hardest part of writing your speech? The results of this informal poll revealed that the biggest block to writing a speech is (drumroll please)… Starting. Apparently, it’s more fun to scrub a toilet than to write your presentation. Let’s make it a whole lot easier to get your speech started! 1. When you have a presentation to give, the first inclination is fire up your laptop, open PowerPoint and start typing away.

Step away from the computer. Having a strategy in place first makes it so much easier to write your speech. 2. Figure out what you want to be known for as a speaker. 3. Speaking is NEVER about you. 4. 5. 6. Petit recueil de 18 moisissures argumentatives pour concours de mauvaise foi. Petit recueil de non plus 18, ni 20 mais 24 moisissures argumentatives à utiliser sans modération lors des concours de mauvaise foi. Nous avons découpé ces moisissures argumentatives en trois grandes catégories : les erreurs logiques, les attaques, et les travestissements. Télécharger en pdf la mise en page magnifique du graphiste Francois-b.

Télécharger le document élaboré avec le collectif INDICE en pdf (25 pages avec pages blanches pour noter ou 16 pages, plus dense avec seulement les descriptions) ou en html pour copier plus facilement le texte. 1. Méthode : prendre un échantillon trop petit et en tirer une conclusion générale. Exemples : Mon voisin est un imbécile moustachu, donc tous les moustachus sont des imbéciles.Les Chinois sont vachement sympas. Exemples aggravés (menant au racisme ordinaire) : Le Chinois est vachement sympa. 2. Méthode : raisonner à rebours, vers une cause possible parmi d’autres, vers un scénario préconçu ou vers la position que l’on souhaite prouver. Exemples : Comment réussir ses présentations orales ?

Jean-Paul Laberge de Wikipractice.org nous propose un excellent article pour apprendre à réussir ses présentation orales, de la phase de préparation à la présentation en elle-même. Dans la liste des présentations ci-dessous, laquelle correspond le mieux aux situations que vous affrontez ? 1. Directeur d’une entreprise, vous vous adressez à vos employés pour les motiver. 2. Chef de projet, vous avez à présenter les différents problèmes à votre équipe. 3.

Responsable des ventes, vous avez à susciter l’intérêt pour un nouveau produit ou service chez un client important. 4. Enseignant, vous voulez rendre votre cours captivant. 5. En d’autres termes, vous avez à vous adresser à un auditoire pour susciter son intérêt, lui passer un message ou le convaincre. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour préparer vos discours et présentations. Définissez vos priorités La toute première étape de votre préparation consiste à définir vos priorités. A quel auditoire vous adressez-vous ? Conclusion. Stimuler et évaluer les débats oraux avec Classdojo. Il y a heureusement constamment des discussions constructives dans mes cours, — mais pas assez souvent de débats selon des cadres formels. Or les élèves eux-mêmes me demandent d’organiser de vrais débats ! Je me propose donc d’améliorer cette dimension de ma pédagogie. Comme souvent, un outil numérique me permet d’accompagner et de vivifier ma démarche pédagogique : Classdojo.

Classdojo est un outil flexible qui permet de créer des classes et des profils (élèves ou groupes), ainsi que des éléments d’évaluation et de suivi. Il génère des rapports détaillés. Bien que manifestement destiné aux écoles primaire ou aux collèges (par son interface enfantine), cet outil peut être utilisé dans des classes plus avancées de secondaire, notamment selon la modalité suivante. 1. 2. N.B. : comme souvent, il peut être très intéressant pédagogiquement d’élaborer ces critères avec les élèves. 2. bis. J’ai la chance de disposer de deux tableaux blancs installés au fond de la salle de classe. 3. 4. 5. Merci. Eddy-Malou, un "savant" (fou, très fou), sous titres. Public speaking - Tips and tricks. Comment réussir ses présentations orales ? Comment faire une bonne présentation? | Daniel Lafrenière.

Préparer et présenter un sujet devant un public est un art. Malheureusement, cet art n'est maîtrisé que par bien peu de personnes si je me fie à ce que je vois depuis des années. Ce n'est pas parce qu'on sait se servir de PowerPoint qu'on sait faire une présentation. Faire une présentation, c'est entrer en contact avec son auditoire pour lui communiquer un message et non lire à haute voix ce qui est écrit à l'écran !

Voici quelques conseils que j'ai traduits et adaptés du site de Garr Reynolds avec sa permission (© Garr Reynolds, 2006). En espérant qu'ils vous seront utiles. Les 10 meilleurs trucs de préparation 1. Avant même de démarrer PowerPoint, assoyez-vous et prenez le temps de penser à la journée de votre présentation. 2. Avant d’élaborer le contenu de votre présentation, vous devez vous poser plusieurs questions afin de devenir le meilleur présentateur possible pour cet auditoire. Qui assistera à la présentation ? 3. Attention ! 4. . « Simple » ne veut pas dire « simpliste ». 5. 6. Le pitch ou convaincre sur la durée d’un trajet en ascenseur ! Par Olivier Moch Vendredi 1 mars 2013 5 01 /03 /Mars /2013 10:40 Cette présentation-éclair est devenue un exercice incontournable de la communication Le pitch ou elevator pitch (prendre l’ascenseur), parfois appelé argumentaire-éclair, est un concept anglo-saxon, qui se réfère à la durée d’un voyage en ascenseur, une durée qui devient le temps utile pour présenter un projet ou se présenter et convaincre l’interlocuteur.

L’idée consiste donc en une présentation courte et dynamique de soi ou de son projet ! Les ingrédients d’un bon pitch ! Un pitch réussi doit contenir au minimum les éléments suivants : Qui ? Quoi ? Pourquoi ? Pour qui ? Comment ? Il est parfois utile d’y ajouter les précisions suivantes : - Où ? - Quand ? - Combien ? Et sur la forme ? - Etre enthousiaste ! - Etre clair/simple ! - Etre précis ! - Etre positif ! - Etre concret ! - Etre synthétique ! - Raconter une histoire ! - Respecter les règles élémentaires de politesse ! Ethos, pathos, logos… A éviter ! * Etre trop long * Etre répétitif. COMMUNICATION. NORMAN - TOP 13 DES PIRES EXPRESSIONS. Oral bac, nuls, pub bic, intterogation orale, professeur, élève, sois bon à l'écrit.

Jargon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En sciences du langage, un jargon est un parler propre aux représentants d'une profession ou d'une activité commune se caractérisant par un lexique spécialisé[1]. C'est un sociolecte. Du XIIIe au XVIIIe siècles, ce mot a été employé dans l'usage commun, entre autres acceptions, pour désigner des langages, jugés secrets ou difficiles à comprendre, de différents groupes de gens vivant plus ou moins en marge de la société (bandits, voleurs, mendiants, merciers ambulants, etc.)[2].

Au XVIIIe siècle, il a peu à peu été supplanté dans cet emploi, sauf dans les écrits portant sur le jargon ancien, par le mot argot qui n'avait pas du tout, au départ, cette signification. Sa fonction technique[modifier | modifier le code] Le jargon se développant au sein d'un groupe spécialisé et réuni autour d'une activité commune, il se doit d'abord de mieux décrire les réalités que connaît spécifiquement ce groupe. Le jargon militaire[modifier | modifier le code]

Langue de bois

Intervention de Michel Serres lors de SIG 2012, la Conférence Francophone Esri.