background preloader

Documents

Facebook Twitter

A quoi sert le culte de la personnalité? RAPPORT-Eviter-le-premier-passage-à-lacte-2012. De l’objectivation à l’émotion. La mobilisation des chiffres dans le mouvement abolitionniste contemporain. 1« L’industrie de la prostitution enfantine exploite 400 000 enfants en Inde, 100 000 enfants aux Philippines, entre 200 000 et 300 000 en Thaïlande, 100 000 à Taïwan, entre 244 000 et 325 000 enfants aux États-Unis […].

De l’objectivation à l’émotion. La mobilisation des chiffres dans le mouvement abolitionniste contemporain

On estime qu’en Chine populaire, il y a entre 200 000 et 500 000 enfants prostitués. Quelque 35 % des prostituées du Cambodge ont moins de 17 ans […]. Certaines études estiment qu’au cours d’une année, un enfant vend “ses services sexuels” à 2 000 hommes […]. Un rapport du Conseil de l’Europe estimait en 1996 que 100 000 enfants de l’Europe de l’Est se prostituaient à l’Ouest. » (Poulin, 2003, p. 737) 1 Boltanski (1993, p. 27) fait ainsi remarquer que les instruments statistiques ne sont guère à même (...) 2Si l’on a choisi d’ouvrir cet article par cet extrait, c’est parce qu’il est exemplaire de l’usage des données quantitatives par le mouvement contemporain en faveur de l’abolition de la prostitution. 3Une importante précision est au préalable nécessaire. 7 (...)

Tea Consent. Everything We Think We Know About Addiction Is Wrong. La répartition des tâches entre les femmes et les hommes dans le travail de la conversation. Contrairement à l’impression première que l’on a, la conversation n’est pas une activité à laquelle on se livre spontanément ou inconsciemment.

La répartition des tâches entre les femmes et les hommes dans le travail de la conversation

Il s’agit d’une activité structurée, ne serait-ce que par son ouverture, ses séquences et sa fermeture, et elle a besoin d’être gérée par les participant-e-s. Nous parlerons indifféremment de conversations, de dialogues ou de discussions pour faire référence à tout échange oral. Nous les caractériserons par le fait qu’aucun scénario n’en a été fixé à l’avance et que ces conversations sont en principe égalitaires, à la différence des entretiens dirigés, des cérémonies ou des débats. Nous allons donc nous intéresser à la gestion du dialogue mixte au regard du genre des personnes impliquées. Ainsi, nous verrons que les pratiques conversationnelles sont dépendantes du genre et nous en chercherons les conséquences sur le déroulement de la conversation. Selon l’opinion communément admise, ce sont les femmes qui parleraient plus que les hommes. 2. 1. Horizon - La France a peur: le syndrome du grand méchant monde. « Pourquoi l'islamisme ne peut pas être expliqué à partir de la religion », par Norbert Trenkle - Critique de la valeur-dissociation. Repenser une théorie critique du capitalisme.

Pourquoi l'islamisme ne peut pas être expliqué à partir de la religion Norbert Trenkle Version PDF Comme toujours après un acte de terreur islamiste, le débat public a également tourné, après le massacre dans la rédaction de Charlie Hebdo et dans le supermarché juif à Paris, autour de la question de savoir ce que « l’islam » a en effet à voir avec cela.

« Pourquoi l'islamisme ne peut pas être expliqué à partir de la religion », par Norbert Trenkle - Critique de la valeur-dissociation. Repenser une théorie critique du capitalisme

Face à cette conception ancrée jusque dans le prétendu cœur de la société, les appels à l’harmonie de la politique officielle semblent bien impuissants. Une confrontation sérieuse avec le phénomène du fondamentalisme islamique requiert un changement de point de vue et une critique conséquente des spéculations culturalistes. Cette soif d’identification à un sujet collectif n’a rien de nouveau. C’est là que se révèle clairement, encore une fois, le caractère hautement moderne, et en aucune façon religieux et traditionnel, attaché à ce mouvement. Norbert Trenkle, 2015 (traduction de l'allemand par Paul Braun) - Séisme sur le marché mondial.

Foucault, Laing et le pouvoir psychiatrique. Traduction : Dahlia Namian et Suzanne Mineau Les spécialistes des sciences sociales qui s’intéressent aujourd’hui à la psychiatrie tendent à se distancier des critiques radicales qui ont été formulées dans les années 1960 et regroupées rétrospectivement sous le nom d’antipsychiatrie[1].

Foucault, Laing et le pouvoir psychiatrique

À mon avis, pourtant, l’élément le plus radical et aussi le plus pragmatique à cette époque ne fut ni le déni de la folie ni le désir d’abolir la psychiatrie, mais plutôt le simple souhait d’amorcer un dialogue entre la psychiatrie et ses sujets. R. D. Laing a certainement été l’auteur le plus connu parmi tous les écrivains, militants et patients qui ont attiré l’attention sur un fait étrange mais fondamental : dans un monde où tellement d’« experts » se prononcent sur la folie, les seules voix qui ne se font pas entendre, si ce n’est par le biais de leurs symptômes, sont celles des fous eux-mêmes.