background preloader

Nouvelles thérapies

Facebook Twitter

Les Maladies De Civilisation. Pourquoi est-ce une maladie de civilisation?

Les Maladies De Civilisation

Les grandes maladies infectieuses, comme le choléra, la peste ou encore la grippe espagnole ont été éradiquées grâce à l’hygiène que nous connaissons dans nos conditions actuelles de vie. Mais ces mêmes modes de vie se sont développés et ont généré une explosion de pathologies cardio-vasculaires et aussi de cancers. Quelles Sont Les Causes De Ces «Maladies De Civilisation» ?

La malbouffe est une des causes des maladies de civilisation Avant nous risquions des infections aggravées à cause du manque de soins, et maintenant, c’est l’empoisonnement par les produits chimiques aggravé par la surcharge de stress qui nous pend au nez. Ce sont les maladies conséquentes de ces situations qu’on appelle les « maladies de civilisation ». Toutes ces choses favorisent la survenue de ces maladies bien spécifiques. Vous voulez en savoir plus et prendre votre santé en main ? Peut-On Eviter Ces «Maladies De Civilisation» ? Le Garra Rufa, Poisson Docteur, Pédicure, Kangal (en Turquie), est un poisson venu d'Orient pour agrémenter les Fish Spa, les Salons de Beauté...et Salons de Fishmassage. Peeling naturel.. Les Garra Rufa, vos nouveaux auxiliaires soin et beauté ! - Aquatic Concept. 15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 21:45 Le « Poisson Docteur », puisque tel est son surnom, est un petit poisson bien connu en Turquie et en Syrie, d’où il est originaire.

Les Garra Rufa, vos nouveaux auxiliaires soin et beauté ! - Aquatic Concept

Avec ses congénères, il s’affère en effet sur la partie immergée du corps et provoque des micro-massages qui délassent et constituent un anti-stress très efficace. Ce curieux animal effectue par instinct des tâches que nous sommes habitués à voir remplies par les professionnels de la beauté. 30 minutes dans un bain de Garra Rufa donneraient à la peau un éclat incomparable … De plus, les Garra Rufas sécrètent par la bouche une enzyme, l’anthraline, qui stimule la division des cellules de la peau. Cela permet aux « poissons docteurs », lorsque le traitement est combiné à l’utilisation des UV, de traiter efficacement eczéma et psoriasis. Soin d’hygiène et de beauté original, ludique et peu onéreux, le massage aux Garra Rufa est incontestablement la meilleure manucure/pédicure ; écologique, tendance etmédiatisée ...

Phagothérapie : les phages. À l’occasion du congrès des médecines douces, organisé par l’APSAMED les 28 et 29 juin derniers à Marseille, l’IPSN est allé à la découverte d’une science étonnante et pourtant très ancienne, capable de détrôner les antibiotiques et de redonner espoir à de nombreux malades, dont ceux touchés par Lyme !

Phagothérapie : les phages

Alain Dublanchet, expert mondialement reconnu, nous introduit dans les arcanes de ce fascinant sujet. Des virus pour combattre des bactéries Pratique pourtant ancienne, abandonnée par la science moderne, l’utilisation des phages était une thérapie très efficace avant que n’apparaissent les antibiotiques. Que sont-ils ? Les phages sont des virus naturels capables de détruire les bactéries (chaque virus a une action sur une bactérie spécifique). La phagothérapie est l’utilisation de ces virus appelés aussi bactériophages pour traiter des infections bactériennes. Antibiotiques : quand les soins tuent Il devient donc urgent aujourd’hui de s’orienter vers d’autres moyens thérapeutiques.

Livre : L’hormesis ou l’effet bénéfique des faibles doses. Par André Aurengo - SPS n°302, octobre 2012 L’effet bénéfique des faibles doses de rayonnements ionisants a été clairement mis en évidence chez l’animal par Duport (2003) qui a colligé toutes les expérimentations sur le cancer radio-induit conduites chez la souris.

L’hormesis ou l’effet bénéfique des faibles doses

Dans 40 % des études, on note une diminution du risque spontané de cancer, après exposition à de faibles doses de rayonnements ionisants. Cet effet protecteur est appelé effet d’hormésis. L’explication est probablement une stimulation des défenses naturelles contre le cancer, notamment l’induction de l’apoptose (mort cellulaire programmée) des cellules dont l’ADN a été endommagé, apoptose déclenchée par les cellules voisines qui, elles, sont intactes mais « stimulées » par les rayonnements.

Donc, l’apoptose des cellules dont l’ADN est lésé se trouve stimulée par l’exposition des cellules saines qui les entourent à de faibles doses de radiations ionisantes, comme l’a montré Portess (2007). Jacques Benveniste et la mémoire de l'eau.