background preloader

Concepts

Facebook Twitter

Loi de puissance. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Loi de puissance

En science, une loi de puissance est une relation entre deux quantités x et y qui peut s'écrire de la façon suivante : où a est une constante dite constante de proportionnalité et k est une autre constante, dite exposant, puissance, indice ou encore degré de la loi. On observe des lois de puissance dans beaucoup de domaines scientifiques (physique, biologie, psychologie, sociologie, économie, linguistique). Elles permettent en effet de décrire tous les phénomènes qui présentent une invariance d'échelle. Propriétés[modifier | modifier le code] Invariance d'échelle[modifier | modifier le code] L'une des caractéristique des lois de puissance est leur invariance d'échelle.

Ainsi toute les lois de puissance de même exposant sont équivalente à un facteur constant près. Tracé logarithmique[modifier | modifier le code] Loi de Murphy. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Loi de Murphy

Selon une variante plus détaillée du même adage : « S'il existe au moins deux façons de faire quelque chose et qu'au moins l'une de ces façons peut entraîner une catastrophe, il se trouvera forcément quelqu'un quelque part pour emprunter cette voie ». On peut interpréter cette loi de deux manières : l'une, humoristique, est de prendre cette loi à la lettre, et de l'ériger en principe de pessimisme.

Vue sous cet angle, la loi de Murphy est le constat, élevé au rang de principe fondamental de l'univers, que « le pire est toujours certain ». Familièrement, cette loi est aussi appelée « loi de l'emmerdement maximum » (LEM)[1] ou « loi de la vexation universelle ». Sérendipité. 1er février 2005 par par Pek van Andel m.v.van.andel@med.rug.nl Texte traduit et adapté du hollandais par Danièle Bourcier, directeur de recherche au CNRS bourcier@msh-paris.fr Sérendipité, ou de l'art de faire des trouvailles Ex chercheur et expérimentateur à l'université de Groningue, Pek van Andel possède la plus grande collection mondiale de sérendipités et est considéré aux Pays-Bas comme "sérendipitologue".

Sérendipité

L'auteur a proposé aux journaux Le Monde et Le Figaro le texte qui suit - texte d'une communication faite le 1er février 2005 à l'université de Cannes - qui en ont refusé la publication (mais était-ce finalement le bon endroit où le publier ?). Il a alors décidé de l'offrir ici gratuitement, à condition que soient respectés le droit d'auteur et celui de la traduction. Qu'il en soit remercié. Automates Intelligents Le mot serendipity ('sérendipité' en transcription) a été forgé il y a 251 ans.

Introduction. Carl Jung - Synchronicité. What is Synchronicity?

Carl Jung - Synchronicité

The term synchronicity is coined by Jung to express a concept that belongs to him. It is about acausal connection of two or more psycho-physic phenomena. This concept was inspired to him by a patient's case that was in situation of impasse in treatment. Her exaggerate rationalism (animus inflation) was holding her back from assimilating unconscious materials. One night, the patient dreamt a golden scarab - cetonia aurata. So, the idea is all about coincidence: in this case, between the scarab dreamt by the patient and its appearance in reality, in the psychotherapy cabinet. But this coincidence is not senseless, a simple coincidence. Thus, a significant coincidence of physical and psychological phenomena that are acausal connected.

Jung writes a book on synchronicity together with Nobel laureate W. It is also present in psychotherapy, as we have already shown. Further resources for the study of synchronicity: La théorie du chaos. HISTOIRES DE SAVOIR - Jean-Luc Nothias explique pourquoi, derrière un apparent désordre, la théorie du chaos dissimule en réalité un ordre strict.

La théorie du chaos

Certains physiciens pensent que leur science du XXe siècle se résume à trois découvertes : la relativité, la mécanique quantique et… le chaos. La relativité d'Einstein a fait sortir la physique de l'autoroute newtonienne où l'espace et le temps sont absolus. La mécanique quantique a également bousculé les principes newtoniens selon lesquels tout était mesurable. Enfin, la théorie du chaos a montré que le monde n'avait pas une prédictibilité déterministe. C'est Pierre-Simon de Laplace qui avait postulé, en 1812, que si, à un moment donné, on connaissait la position et la vitesse de tous les objets de l'Univers ainsi que les forces qui s'exercent sur eux, on pourrait alors calculer leur devenir pour tous les moments à venir. Mémétique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mémétique

La mémétique utilise le concept de mème, pour étudier les évolutions de la culture avec une approche Darwinienne étendue. Si la génétique se base sur le concept de gène, pour étudier la nature, la mémétique se base sur le concept de mème, pour étudier la culture. On y étudie le comportement des codes et schémas informationnels appelés mèmes, dans leurs milieux physico-chimiques et socio-culturels : l’homme, l’animal, la machine (tout support mémoriel). Le mème peut se définir comme un élément d'une culture pouvant être considéré comme transmis par des moyens non génétiques, en particulier par l'imitation[1].