background preloader

Conceptualiser

Facebook Twitter

Espaces et architectures scolaires. Accueil > Publications > Les hors-série numériques > Espaces et architectures scolaires Commander ce numéro Depuis quelques années déjà, s’amorce sur une vraie réflexion sur le lien entre apprentissages et espaces scolaires. Au-delà de la question du climat scolaire, l’architecture des établissements et des salles de classe interroge le bienêtre et le mieux apprendre. Comment faire dialoguer espace et pédagogie ? Que transformer ? Sur la librairie Espaces et architectures scolaires Depuis quelques années déjà, s’amorce sur une vraie réflexion sur le lien entre apprentissages et espaces scolaires. L'architecture scolaire peut-elle changer la pédagogie ? L'architecture scolaire est de retour dans les réflexions actuellement en cours au ministère.

Il publie le 19 décembre les résultats du concours Archi classe qui veut promouvoir une école différente grâce à une architecture nouvelle. Mais l'architecture a aussi sa place dans le rapport de l'Inspection générale ou encore dans un autre concours organisé par l'Université et l'Espé de Cergy. Peut-on enseigner au 21ème siècle dans des bâtiments du 19ème ? L'architecture commande-t-elle une forme scolaire ? Le mariage ancien de l'architecture et de la pédagogie Le 19 décembre le ministère de l'éducation nationale et la Caisse des dépôts ont rendu public les résultats d'un appel à projet lancé avec les associations d'élus territoriaux pour "expérimenter de nouveaux usages au travers de nouvelles visions des espaces et du mobilier scolaires".

L'idée que l'on peut changer l'Ecole en agissant par l'architecture n'est pas une idée neuve. Adapter l'architecture au numérique ? Le concours Archi Scola. 171005 Architecture scolaire VF. Quelle architecture scolaire pour demain ? "Est-il possible de penser autrement l'éducation sans réinventer le bâtiment où l'on éduque ? " Béatrice Mabilon-Bonfils, François Durpaire et Geneviève Zoïa coordonnent un numéro de la revue Education et socialisation, Cahiers du Cerfee, autour de cette question. De nouvelles pratiques pédagogique s nécessitent-elles de nouveaux espaces scolaires ?

La revue va au delà de la prospective pour proposer des études sur l'histoire de la salle de classe et aussi sur le ressenti par les élèves des batiments scolaires actuels. Bâtiments scolaires : Des espaces de peur Comment les élèves vivent-ils les espaces scolaires actuels ? Plutôt mal. L'étude montre que l'espace scolaire est divisé en deux parties. Autonomie et surveillance Ces résultats vont accompagner toute la problématique de ce numéro. Des changements nécessaires ? C'est pourtant "la fin d’une école, le début d’une autre ?

" L'accès au numérique est limité. Notamment le besoin d'espaces pour le travail en petits groupes est plébiscité. Se tenir debout pour améliorer l’apprentissage? Y a-t-il un lien entre l’ergonomie des bureaux de classe et l’engagement scolaire des élèves? Oui, selon une équipe de chercheurs américains. La classe d’apprentissage actif est une approche qui veut que les jeunes soient des acteurs engagés dans leur processus d’apprentissage.

Pour ce faire, des méthodes pédagogiques actives impliquant les élèves, comme le travail d’équipe, la collaboration et le partage, sont utilisées. Les classes d’apprentissage actif peuvent être aussi aménagées de manière à favoriser ces approches pédagogiques, par exemple en plaçant le bureau de l’enseignant au centre de la classe et en regroupant les jeunes en ilots. Dans le même esprit, voilà que des chercheurs américains se sont intéressés à l’ergonomie des bureaux de classe. Selon les résultats des chercheurs, l’engagement scolaire des jeunes qui ont bénéficié d’un bureau assis-debout a été supérieur à celui de ceux qui avaient des bureaux plus traditionnels. 75 mai 2012. IGEN Rapport 2017 056 Repenser forme scolaire numerique nouvelles manieres apprendre enseigner 849551. La forme scolaire - Un émission proposée par les professeurs documentalistes de L'académie de NICE by Cap'Radio.

L’aménagement flexible (flexible seating) : une tendance favorisant l’attention. Travailler debout, lire allongé par terre, discuter sur un ballon de stabilité… Voilà quelques exemples de ce qu’on peut faire dans une classe « flexible »! Voyez notre répertoire sur l’aménagement flexible pour trouver d’autres idées! Derek, élève du 3e cycle, grand créateur de multiples univers dans Minecraft et amateur de jeux vidéos, considère l’école comme un mal nécessaire que doivent subir les enfants, malgré tout l’amour qu’il porte aux enseignantes qui ont croisé son chemin depuis plus de cinq ans. Lorsqu’on lui montre des photos de classes aménagées en flexible seating, il est impressionné et fortement séduit par ces environnements qui lui rappellent la maternelle, qui ont l’air « cool » et « relax ». Qu’est-ce que le flexible seating? Ouvrez la porte d’une classe et voyez ces élèves lire allongés sur un tapis, ou debout travaillant ensemble à un problème de maths pendant que d’autres rebondissent doucement sur des ballons de stabilité.

Qu’en dit la recherche? Par où commencer? Le bien être à l'école - Café péda. Qualité de vie à l’école. Définition de la qualité de vie à l’école. La qualité de vie est un concept multidimensionnel englobant à la fois des aspects objectifs et des aspects subjectifs. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit la qualité de vie (1994) selon la perception qu’a un individu de sa place dans l’existence, dans le contexte de la culture et du système de valeurs dans lesquels il vit, en relation avec ses objectifs, ses attentes, ses normes et ses inquiétudes.

Mais il n’existe pas de modèle théorique validé susceptible de rendre compte de la qualité de vie en milieu scolaire dans ses aspects objectifs et subjectifs. Néanmoins, certains auteurs (Konu & Rimpela, 2012 ; Eccles & Roeser, 2011) ont proposé des modélisations susceptibles d’aider à identifier les dimensions constitutives de la qualité de vie à l’école. L’approche d’Eccles et Roeser (2011) permet de préciser l’approche de Konu et Rimpela. La qualité de vie à l’école est donc un domaine particulièrement complexe à étudier. Climat scolaire - Accueil. Savoirs CDI: Etre professeur-documentaliste et vouloir participer à l’amélioration du climat scolaire ?

La loi n°2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République souligne dans son rapport annexé [1] la place importante du climat scolaire en précisant notamment que « les conditions d'un climat scolaire serein doivent être instaurées dans les écoles et les établissements scolaires pour favoriser les apprentissages, le bien-être et l'épanouissement des élèves et de bonnes conditions de travail pour tous. » Plus récemment, dans son discours du 11 mars 2015, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation Nationale, a annoncé la nouvelle organisation du collège [2] qui devra être opérationnelle à la rentrée 2016.

Cette réforme du collège comprend une entrée spécifique sur le climat scolaire et prévoit notamment l'amélioration de la qualité de vie dans l'établissement, le renfort de la démocratie collégienne, la coopération avec les parents. Les compétences du XXIe siècle. À l’ère de la culture numérique, les questions d’éducation sont au coeur de la réflexion de nombreux pays qui interrogent leur système actuel pour essayer de l’accompagner vers de nouvelles exigences liées aux évolutions culturelles, sociétales, éthiques et économiques des sociétés. L’Union Européenne insiste sur les besoins futurs de tout citoyen d’acquérir de solides « compétences de base » en lecture, en calcul, en sciences et en technologies.

Ce socle de compétences constitue un fondement préalable au développement professionnel ; il rend ainsi possible l’adaptation d’un individu à la transformation des métiers. Parallèlement, de grands organismes internationaux tels que l’UNESCO, l’OCDE ont élaboré des référentiels de connaissances et de compétences liées au numérique. Elles sont classées en trois grands domaines : Ces compétences s’intègrent dans des aptitudes à développer : communication, créativité, pensée critique, collaboration résolution de problème Pour approfondir : IREPS : le cartable des compétences psychosociales.

Accueil Comment m'identifier Promotion de la santé Enseigner Accueil IREPS : le cartable des compétences psychosociales mis à jour le 30/09/18 L'Instance Régionale d'Education et de Promotion de la Santé (IREPS) des Pays de la Loire propose un outil permettant de travailler les compétences psychosociales : le Cartable des compétences psychosociales. Celui-ci comporte des ressources pour la classe. Le cartable des compétences psychosociales Bibliographie complémentaire proposée par la circonscription 18 C Montmartre. Climat scolaire - Interview du docteur Catherine GUEGUEN.

“Vers une société apprenante, transformations de la forme scolaire” Cette année, la thématique générale des Mardis du Numérique (#MardiNum) aborde la forme scolaire, ou les nouvelles formes scolaires, à l’ère du numérique ; comment elles transforment l’enseignement et l’apprentissage et métamorphosent les lieux d’éducation. Traits d’union entre les Rencontres de l’Orme et écriTech, qui partagent cette thématique commune, ces journées se déroulent en trois temps : - une conférence - une table ronde- des ateliers d’échanges et de pratiques. 9h00 : Conférence “Apprendre autrement, transformations de la forme scolaire” C’est avec une conférence d’Ange Ansour, directrice du programme Savanturiers — École de la Recherche, du Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI), que nous débutons cette journée.

L’occasion de s’intéresser à la manière dont la forme scolaire est renouvelée avec l’introduction du numérique dans la classe d’une part et l’ouverture de l’école sur son environnement d’autre part. Qu'est-ce qu'un Tiers-lieu ? Le « tiers-lieu » ou troisième place est un terme traduit de l’anglais The Third Place. Cette notion a été introduite par le sociologue américain Ray Oldenburg pour désigner des lieux distincts du domicile et du travail qui permettent des rencontres et du travail collaboratif entre plusieurs personnes ou des groupes de personnes. Avec l’émergence des nouvelles technologies de l’information et de la communication et le phénomène de mobilité qui s’y rattache , l’apparition de ces lieux s’est répandue pour offrir aux citoyens de nouveaux espaces de travail souvent confortables et accueillants.

Ce terme s’est aujourd’hui généralisé pour désigner un « espace neutre » au-delà de la sphère professionnelle et personnelle qui peut concentrer des publics différents avec des objectifs variés tels que : les espaces de coworking, télécentres, fablabs, makerspaces, labs...... Les Tiers-lieu en milieu scolaire : mais également dans le guide campus avenir de l’enseignement supérieur.

Pour aller plus loin : Des tiers-lieux au CDI : effet de mode ou représentations communes ?. Entretien avec Antoine Burret. Nous avons interrogé Antoine Burret docteur en sociologie qui a soutenu sa thèse Etude de la configuration en tiers-lieu. La repolitisation par le service en février dernier. Sa recherche porte sur les tiers-lieux. Elle a pour objectif de concevoir le tiers-lieu en tant qu’objet conceptuel identifiable. « Entre 2001 et 2010, j’ai vécu dans les pays d’Europe du sud-est et travaillé sur le développement culturel des territoires en transitions. En quittant les Balkans j’ai entamé une thèse en sociologie sur les tiers-lieux, sujet qui gouverne l’ensemble de mes activités professionnelles et scientifiques depuis. Outre mon travail de terrain en Suisse, France et Belgique, j’ai co-rédigé le manifeste des tiers-lieux avec la communauté francophone des tilios. Tiers-lieux, troisième lieux. Il y a une confusion entre ces termes due, il me semble, à un problème de traduction.

Bien sûr. Identifiez-vous des raisons à ce glissement vers la mise en valeur de ces capacités d’interactions humaines ? 2017-2018 – Espaces créatifs et participatifs – Documentation – Nancy – Metz. Qu’il s’agisse des Tiers-lieux, des Fablabs, des idea stores, des CDI et du concept des 3C, ou de la philosophie des Communs, on retrouve des objectifs très proches : – un objectif d’apprentissage : chacun de ses espaces visent à développer des savoirs, savoirs-faire, savoirs-être chez leurs usagers. – un objectif de sociabilité : tous ces lieux se donnent également comme mission de créer du lien et des rapprochements entre les gens, en cherchant à faire communauté. – un objectif d’alternative : initialement la création de ces lieux répondaient pour la plupart à un besoin de pallier un manque, d’être une alternative à des systèmes établis (la logique économique capitaliste, l’obsolescence programmée, la rigidité du système éducatif, la fracture numérique, le délitement du lien social, etc…).

Ces différents objectifs communs mettent en évidence les valeurs que tous ces lieux et concepts partagent également : La notion de communauté est une base commune à ces lieux participatifs : Le phénomène des « tiers lieux » s’impose à l’Etat. L’Etat annonce un plan de 110 millions d’euros pour renforcer et déployer ces espaces de travail où se mêlent fabrication et réseau d’échanges. Il suit les préconisations d’un rapport qui révèle un phénomène touchant l’ensemble des territoires mais encore fragile.

LE MONDE | 19.09.2018 à 16h07 • Mis à jour le 19.09.2018 à 17h28 | Par Laetitia Van Eeckhout Pour dynamiser les territoires, le gouvernement entend donner un « coup d’accélérateur » au développement des « tiers lieux ». Dans la foulée de la remise d’un rapport sur ces espaces de « coworking », « fab lab », « living lab » et autre « makerspace », le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la cohésion des territoires, Julien Denormandie, a annoncé, mercredi 19 septembre, un plan de 110 millions d’euros sur trois ans pour renforcer et déployer ces espaces de travail partagé où se mêlent fabrication et réseau d’échanges.

Collaborations croisées Hybrides et multiformes, les tiers lieux se caractérisent par une grande diversité. Transformer les bibliothèques en « Maisons des Communs » sur les territoires. J’ai plusieurs fois essayé sur ce blog de creuser la question des liens entre bibliothèques et Communs, voire d’essayer de repenser la bibliothèque en elle-même comme un Commun (voir ici, notamment). Or il se trouve que le mois dernier, j’ai été invité par la médiathèque Gilbert Dallet de Crolles dans le Grésivaudan à participer aux côtés de Lionel Dujol à un événement intitulé « Biens communs de la connaissance : un enjeu pour les bibliothèques« .

J’ai souvent eu l’occasion de croiser Lionel Dujol ces dernières années et il s’agit d’un des membres de la première heure de SavoirsCom1, mais c’est la première fois que nous avions l’occasion d’intervenir tous les deux sur ce sujet lors d’une conférence publique. Or grâce à Anne Baudot, organisatrice de cet événement, nous disposons d’une retranscription de nos propos et des échanges avec la salle qu’elle a bien voulu partager avec nous et diffuser sous licence Creative Commons, ce qui me permet de poster le document ci-dessous. Extrait : Refaire le monde en tiers-lieu.

Environnment d'apprentissage collaboratif

Un environnement capacitant. Un CDI « apprenant » ?