background preloader

Réseaux sociaux

Facebook Twitter

Livret sans trait nouveau modifie 3 694166. Instagram expliqué aux enfants de huit ans. Réécrire les conditions d’utilisation d’Instagram pour un enfant de huit ans.

Instagram expliqué aux enfants de huit ans

Quelle brillante idée ! Que ce soit les conditions de ventes ou d’utilisation, les entreprises ont toujours su et avec un réel talent noyer le consommateur dans un flot d’articles juridiques accompagnés d’un torrent de phrases épaisses au vocabulaire complexe. L’ensemble forme une masse compacte où il est difficile d’extirper un propos compréhensible de tous… Et même si certains essaient de simplifier ces textes à rallonges, la difficulté des lois mêlée à une volonté perfide de perdre le consommateur incite les individus à éluder les conditions.

Un rapport des services britanniques du service des droits des enfants baptisé « grandir à l’ère du numérique » démontre le manque de transparence des conditions d’utilisation des réseaux sociaux. Fort de ce constat, l’organisme d’Etat en charge du rapport a demandé au cabinet londonien Shilling de traduire en langage simplifié les règles du réseau social. Faut-il se méfier de nos amitiés numériques ? C’est une Mata-Hari 2.0 que l’armée israélienne vient de démasquer.

Faut-il se méfier de nos amitiés numériques ?

Une espionne aussi accorte que virtuelle, qui séduisait les soldats sur Internet pour mieux s’emparer de leurs données informatiques. D’après l’enquête des services de renseignement israéliens, le Hamas serait derrière cette supercherie en ligne. Quelle morale tirer de cette histoire ? Qu’il vaut mieux ne pas se fier aveuglément à nos relations numériques. Toutes ne sont pas bienveillantes. Les juges avaient été saisis par un avocat sanctionné par le conseil de l’ordre de sa profession. Intervenants Amaelle Guiton : Journaliste à Libération Valérie Nicolas : Maître de conférences en droit public à l'Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense, spécialiste du droit des TIC Gloria Origgi : chercheuse au CNRS, à l'Institut Jean Nicod.

FEI16 : Amélie Mariottat : Faire du français par l’EMI. Comment l’Education aux Médias et à l’Information peut-elle s’articuler aux programmes, en particulier de français ?

FEI16 : Amélie Mariottat : Faire du français par l’EMI

Comment développer une pratique réfléchie des moyens d’information et d’échange tout en donnant plus de sens et de vitalité à l’exploration des genres et des oeuvres ? Au collège de Piégut-Pluviers en Dordogne, Amélie Mariottat ouvre bien des pistes à cet égard. Par exemple, ses 3èmes ont utilisé le site de partage de photos Instagram pour « créer une composition retraçant leur état d'esprit », « se raconter sans jamais se montrer », et ainsi aborder l’autobiographie à l’âge des réseaux sociaux. Au moment où s’ouvre la Conférence nationale sur l’EMI à Lyon, éclairages et conseils de l’enseignante qui a présenté ces activités au récent Forum des Enseignants Innovants du Café pédagogique.

Dans quel contexte avez-vous mené ce passionnant travail autour des médias ? J'ai utilisé les points du programme dans lesquels j'ai intégré les différents médias. Pour un usage raisonné des médias sociaux en milieu scolaire. Traces numériques. Cet article à été initialement diffusé dans le numéro de mai du journal Epicure (version collège en page 15 et version lycée en page 17) Commander en ligne, renseigner un formulaire, publier des photos, partager son opinion sur un film, effectuer une recherche : toute activité sur le web crée des traces.

Traces numériques

Les informations ainsi collectées sont conservées et analysées. Mais par qui, dans quel but et que deviennent-elles ? Web 2.0 : un générateur de traces Traces volontaires : Ce que nous disons de nous au travers de nos publications (les informations remplies sur un formulaire, notre blog, nos tweets, notre page Facebook, etc.).Traces involontaires : Ce que les systèmes informatiques retiennent de nous à notre insu. Chaque ordinateur est identifié par son adresse IP dès lors qu’il est connecté au réseau. Enjeux Maîtrise ses traces. Jeu @ miclick : pour préparer les plus jeunes à utiliser les réseaux sociaux. Les réseaux sociaux s'adressent normalement aux personnes âgées de 13 ans et plus.

Jeu @ miclick : pour préparer les plus jeunes à utiliser les réseaux sociaux

Les enfants n'ont, théoriquement, pas le droit de s'y inscrire, même si certains y arrivent en mentant sur leur âge… Qu'ils y soient présents ou non, il est bon de préparer les plus jeunes à leur arrivée sur des réseaux sociaux comme Facebook afin qu'ils évitent de faire n'importe quoi et de mettre eux-mêmes ou leurs proches dans des situations délicates. L'académie d'Orléans-Tours a donc conçu un jeu sérieux spécifiquement pour les 9 à 13 ans dans le but de les prémunir de mauvaises expériences. L'histoire racontée au travers de @miclick se situe dans un futur lointain. Le joueur est un élève d'une académie intergalactique qui va, comme de nombreux jeunes de son âge, se connecter pour la première fois sur un réseau social : @miclick.

Le réseau ressemble beaucoup à Facebook. 3 outils pour supprimer ses comptes en ligne. Savoir créer un compte sur tel ou tel outil en ligne, sur tel ou tel réseau c’est bien.

3 outils pour supprimer ses comptes en ligne

Savoir le supprimer c’est mieux. Vos élèves n’ont souvent pas besoin de vous pour créer des comptes dans la multitude de services que l’on trouve en ligne. Les plus connectés d’entre eux possèdent d’ailleurs souvent de nombreux comptes sans en avoir même l’usage. Tous ces services font tout pour rendre l’inscription simple et pour inciter le visiteur à laisser ses coordonnées. Il est moins simple, beaucoup moins simple, de se désinscrire.

Voici trois outils en ligne qui vont vous aider dans cette mission que beaucoup de sociétés du net tentent de rendre impossible ! Ces trois sites fonctionnent de la même manière.