background preloader

Groupes

Facebook Twitter

Le jeu de rôle en amphi : pourquoi pas ? Le jeu de rôle est une activité d’apprentissage lors de laquelle deux ou plusieurs étudiants sont amenés à jouer un rôle imposé par l’enseignant, dans une scène fictive improvisée qui représente une situation réelle de la vie personnelle, professionnelle ou citoyenne (Vanpee, Godin, & Lebrun, 2008).

Le jeu de rôle en amphi : pourquoi pas ?

Pour l’étudiant « acteur », cette activité lui permet de 1) se mettre à la place d’autrui ; 2) de vivre une situation complexe dans un environnement bienveillant ; 3) d’analyser et de discuter la posture jouée, avec l’enseignant et ses pairs, afin d’évoluer d’un point de vue cognitif, affectif ou psychomoteur. Pour les étudiants observateurs, cette activité permet de poser un regard critique et analytique sur la posture adoptée par l’étudiant « acteur ». Lors du debriefing, les discussions avec l’enseignant et entre pairs leur permettent de consolider leurs acquis et de développer de nouvelles connaissances.

Le jeu de rôle correspond à ces caractéristiques. Trousse de l’enseignant – Gestion de classe - Carnets pédagogiques. Formulaires Questionnaires et pistes d’action Articles, pages Web et documents sur Internet Centre de documentation collégiale (2010, juin).

Trousse de l’enseignant – Gestion de classe - Carnets pédagogiques

La gestion de classe. Bulletin de la documentation collégiale, 3.Gingras, V., Langlois-Légaré, É., Lauzon, I., Pelland, M-È. (2010, été). Livres Nault, T. (1994). Gestion de classe. Echanger en petits groupes : vers l'empathie et la complémentarité. La pédagogie active. Je collabore en classe… et en direct! Faire co-écrire les élèves crée une dimension de responsabilité dès lors qu’ils publient leurs informations “en mouvement” et « à plusieurs mains » : l’écriture collaborative permet de relier les connaissances individuelles des élèves dans un savoir collectif. Comment le professeur-documentaliste peut-il prendre en compte ces compétences à la fois intellectuelles et sociales? Ces conditions pédagogiques peuvent permettre à l’élève d’interagir avec ceux de sa classe, voire en dehors, ajoutant une dimension responsabilisante d’une écriture en ligne qui est “vue” et “lue”.

Comment ouvrir l’espace clos de la classe à un espace public mais citoyen, en utilisant des outils qui favorisent la collaboration et la publication de la pensée “en acte” de l’apprenant ? On a pas attendu le numérique pour faire collaborer les élèves. Quelle finalité à l’écriture collaborative? Entre autres : Guidepratiquedutravailcollaboratif1 111003085004-phpapp01. Travailler_en_groupes.pdf. Les apports de Henri Mintzberg L'approche systémique pour mieux comprendre les organisations. L'approche systémique pour mieux comprendre les organisations Dominique GROOTAERS, Le GRAIN asbl, 14 décembre 2005 Henry Mintzberg est une figure de référence internationale dans le domaine de la sociologie des organisations.

Les apports de Henri Mintzberg L'approche systémique pour mieux comprendre les organisations

Les modèles qu’il a élaborés permettent de mieux comprendre le fonctionnement d’une organisation. Le canadien Henri Mintzberg est apparu depuis les années 70 et 80 comme le théoricien de référence dans le domaine de l’analyse des organisations. Mintzberg s’est nourri du concept moderne de système qui est né dans les années 40 et l’a intégré dans son étude des organisations, initiant ainsi le courant systémique en sociologie et management. Au fur et à mesure des essais de Henri Mintzberg s’est profilée une théorie qui est depuis lors abondamment utilisée, commentée et soumise à la critique et qui s’avère d’un intérêt fondamental pour analyser une organisation avant d’envisager la manière d’y opérer un changement. 1. 1.1. 1.1.1.

La dimension verticale. Pourquoi le brainstorming ne fonctionne pas. Atlantico : Une expérience menée dans le Minnesota avec les employés d'une agence publicitaire a mis en compétition des équipes de quatre avec des personnes isolées, sur un même problème.

Pourquoi le brainstorming ne fonctionne pas

Ces dernières ont apporté deux fois plus de solutions que les groupes, et celles-ci ont été jugées plus "réalisables" et "effectives". D'autres études sont allées dans le même sens par la suite. Comment l'expliquer ? Mehdi Moussaïd : L'expérience consistait à confronter deux types de groupes : d'un côté des groupes qui fonctionnaient selon les principes du brainstorming, de l'autre des personnes isolées dont les résultats ont ensuite été agrégés (une formule en deux étapes, donc, contrairement à la première).

Le groupthinking ou les dangers du travail en groupe. Vous le savez, nous croyons dans le potentiel du collectif, nous pensons qu’ensemble nous sommes plus créatifs et meilleurs.

Le groupthinking ou les dangers du travail en groupe

Ok, ceci étant dit ne soyons pas angéliques, un groupe ce n’est pas un vaccin contre l’échec. Il est possible d’être très mauvais ensemble, et parfois c’est pire que d’être seul. Finalement, comme tout ce qui est puissant, un groupe ça peut être dangereux, il faut savoir le conduire au risque d’aller droit dans le mur. Objectifs. Travailler en groupe oui mais comment. Dossier Professeur un atout pour les élèves en P.P.C.P. des avantages multiples et variés § pour les élèves § pour la relation enseignant - élèves § pour les enseignants § engagement - détermination § exploration - tâtonnements § transformation - traitement § présentation - appropriation § prise de recul - intégration.

Travailler en groupe oui mais comment

Travailler en groupe oui mais comment. Travailler en groupe oui mais comment.