background preloader

Attentats 22 Mars

Facebook Twitter

Un espace de prière clandestin découvert à l’aéroport de Bruxelles. Comment les faux experts du jihadisme influencent le débat public. A chaque attentat ou arrestation de terroriste, les plateaux télé se remplissent d'”experts en terrorisme” qui commentent en direct les événements.

Comment les faux experts du jihadisme influencent le débat public

Sur toutes les chaînes – en particulier celles d’info en continu -, les mêmes visages sérieux et prétendument doctes se succèdent. Ils s’appellent Roland Jacquard, Samuel Laurent, Mohamed Sifaoui, Claude Moniquet (entre autres) et se retrouvent sommés d’accomplir une mission des plus acrobatique : “Comprendre un fait d’actualité, l’interpréter et le qualifier au moment même où il se déroule”, selon la formule du chercheur au Celsa Thierry Devars.

N’y-a-t-il pas contradiction dans les termes ? Le journaliste à RFI David Thomson, réalisateur de Tunisie, la tentation du jihad et auteur du livre Les Français jihadistes, spécialiste reconnu du mouvement jihadiste, a poussé un coup de gueule à ce sujet dans C à vous, le 23 mars. Entretien. Quel est en général le profil des faux experts ? Propos recueillis par Mathieu Dejean. Guerre à la guerre : dix thèses contre la peur. Le 25 octobre 2001, le Patriot Act américain justifiait la mise en place de mesures d’exception par "l’état de guerre" et les exigences de la "guerre contre le terrorisme".

Guerre à la guerre : dix thèses contre la peur

Depuis cette date, les attentats ont connu une progression vertigineuse et la "guerre contre le terrorisme" a couté la vie à des centaines de milliers de personnes (de 1,2 à 2 millions). Toutes terroristes ? En fait, dès l’instant où l’on en accepte les termes, cette « guerre » s’avère par définition une guerre sans fin, dont les victimes sont des innocents et où la seule défaite possible est celle de la liberté et de la solidarité. "Parler de guerre est une erreur fondamentale" Une génération de tueurs est active, on ne peut plus grand-chose pour l’arrêter, estime Pascal Boniface.

"Parler de guerre est une erreur fondamentale"

Il faut donc être stoïques face au risque d’attaques et travailler le long terme. Il faut sobrement pleurer nos morts et éviter tant que possible de parler de Daech. S’abstenir surtout d’en appeler à une "guerre", comme le font les gouvernements belge et français. C’est la conviction du directeur de l’Institut des relations internationales et stratégiques (Iris), association d’utilité publique française.

Il lance un appel à la résilience, alors que le monde restera confronté au terrorisme islamique longtemps encore. Attentats de Bruxelles : l'Europe accusée de toutes parts d'inertie. Pierre-Jean Luizard : "Nous sommes tombés dans le piège tendu par Daech" Après les événements tragiques de Bruxelles, où en est aujourd’hui la lutte contre Daech ?

Pierre-Jean Luizard : "Nous sommes tombés dans le piège tendu par Daech"

Pierre-Jean Luizard – La lutte contre Daech est engagée aujourd’hui sur un plan militaire au Moyen-Orient, mais c’est à mon avis un engagement qui est un piège et dans lequel nous sommes tombés, dans la mesure où il n’y a pas de projet politique. Après les attentats de Bruxelles, les survivants du 13 novembre ont "l'impression de s’enfoncer dans les ténèbres" Deux explosions dans un aéroport et une dans le métro.

Après les attentats de Bruxelles, les survivants du 13 novembre ont "l'impression de s’enfoncer dans les ténèbres"

Bruxelles a été endeuillée par des attaques terroristes qui ont fait au moins 31 morts et 270 blessés, mardi 22 mars. Ces attentats, revendiqués par le groupe Etat islamique, ont un écho singulier à Paris. En particulier pour les victimes des attentats du 13 novembre et leurs proches. "C’est juste ignoble, ça nous ramène tout en pleine face", confie Jérôme, un rescapé du Bataclan, à francetv info. Au téléphone, le trader de 43 ans est fébrile. Emmanuel Domenach, un autre rescapé du Bataclan, est lui aussi "sous le choc". Vous utilisez un bloqueur de publicité. Attentats à Bruxelles : petite méthode pour éviter de gober les intox. Attentats de Bruxelles : gare aux rumeurs. Après vérifications, voici les informations qui se sont révélées inexactes.

Attentats de Bruxelles : gare aux rumeurs

La mauvaise piste biélorusse En fin de matinée, de nombreux médias russes ont affirmé que deux Biélorusses étaient impliqués dans les attentats de Bruxelles. Le site Lifenews.ru et l'agence Sputnik, à l'origine de la «révélation», citent le porte-parole du KGB biélorusse, Dmitri Pobyarzhin. Les deux hommes, deux frères, seraient «connus» des services de renseignement du pays.

La Russie aurait même averti la Belgique de l'imminence de l'attaque. L'un des deux prétendus suspects a finalement contacté deux radios connues pour leur indépendance, Radio Liberty et Euroradio, afin de témoigner de son innocence : «Si nous sommes kamikazes, pourquoi nous sommes en vie si nous sommes des terroristes, pourquoi nous ne sommes pas arrêtés ?».

Des vidéos anciennes Contrairement à ce qui a pu être avancé, plusieurs vidéos relayées ce mardi ne proviennent pas des sites des attaques. Messages inquiétants et fausses alertes VIDEO. Ce que les erreurs du communiqué de Daech révèlent des attentats de Bruxelles. ATTENTATS DE BRUXELLES - Comme après les attentats de Paris, Daech n'a pas tardé à revendiquer le double attentat meurtrier à Bruxelles qui a fait -selon le dernier bilan- 31 morts et 270 blessés.

Ce que les erreurs du communiqué de Daech révèlent des attentats de Bruxelles

Selon le communiqué diffusé dès mardi après-midi par l'organisation jihadiste, "une cellule secrète des soldats du Califat (...) s'est élancée en direction de la Belgique croisée qui n'a de cesse de combattre l'Islam et les musulmans". Dans sa version audio diffusée le lendemain, la revendication reprend quasiment mot pour mot le communiqué de la veille. Ci-dessous donc, le communiqué tel que diffusé par l'Etat islamique. Si à première vue cette publication donne l'impression d'une opération terroriste directement pilotée depuis la Syrie, un certain nombre d'approximations et d'incohérences (outre les fautes de français) trahissent une certaine distance avec les actions perpétrées hier dans la capitale belge.

Erreur sur l'arsenal des terroristes. Attentats de Bruxelles : la drôle de géographie de Robert Ménard. Le Monde | Les attentats de Bruxelles ont fourni l’occasion au maire (extrême droite) de Béziers, Robert Ménard, de publier sur Twitter une énième provocation.

Attentats de Bruxelles : la drôle de géographie de Robert Ménard

Pourquoi il doit apprendre la géographie ? Brefs rappels : Les attentats du 13 novembre ont frappé Paris et… Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), justement. EN DIRECT - Bruxelles: les frères El Bakraoui identifiés comme les kamikazes des attentats. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

EN DIRECT - Bruxelles: les frères El Bakraoui identifiés comme les kamikazes des attentats

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Replay Emissions ciel couvert Vent : 15km/h - UV : 3 Clôture veille : 4431.97. "Belgikistan" : comment Bruxelles est devenue une plaque tournante du djihad. Photo des trois suspects: « C'est l'un des documents les plus effrayants que j'ai vu depuis longtemps » En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Photo des trois suspects: « C'est l'un des documents les plus effrayants que j'ai vu depuis longtemps »

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité nous permet de vous proposer une information gratuite et de qualité. Veuillez désactiver votre adblocker lorsque vous consultez notre site. Merci de votre compréhension et bonne navigation. Pourquoi les musulmans ne descendent pas dans la rue pour condamner les attentats. Ismaël Saidi est un auteur et réalisateur de cinéma, télévision et de théâtre. Il a notamment écrit “Djihad”, une pièce de théâtre terriblement actuelle qui raconte “les aventures tragi-comiques de trois paumés, qui ne jurent que par Allah même si aucun n’a lu le Coran“, comme la décrit le Monde, et partent vers la Syrie, pour rejoindre l’Etat islamique.

La pièce est un succès en Belgique: elle a déjà connu plus de 110 représentations, et a attiré plus de 40 000 spectateurs. Après les attaques terroristes qui ont frappé Bruxelles mardi, l’auteur a tenu à répondre à une question que certaines personnes, pas forcèment bien intentionnées, posent à chaque nouvel attentat: “mais pourquoi les musulmans ne descendent pas dans la rue pour se désolidariser de ces actes ?”.

Sa réponse est limpide. En espérant qu’elle ferme ce débat, une bonne fois pour toutes: “Pourquoi les musulmans ne descendent pas en masse dans la rue pour condamner ?” Attentats à Bruxelles: l’ex-basketteur international Sébastien Bellin opéré, il a toujours des éclats dans la jambe et la hanche. Attentats à Bruxelles : le témoignage clé du chauffeur de taxi. Attentats de Bruxelles : comment un taxi a mis les enquêteurs sur la piste des suspects. Il n'avait pas assez de place dans son coffre pour tous les sacs. Un taxi a transporté les trois suspects de l'attentat à l'aéroport de Bruxelles, mardi 22 mars au matin.

"Ils sont venus en taxi (...), leurs bombes étaient dans les valises. Qui a pris la photo de la jeune femme ensanglantée devenue symbole des attentats de Bruxelles ? Hagarde, en soutien-gorge, le visage ensanglanté, la jeune femme regarde autour d'elle. Dans quelques heures, sa photo aura fait le tour du monde. De l'américain USA Today à l'italien Corriere della Serra en passant par Aujourd'hui en France, elle s'affiche mercredi 23 mars à la une de plusieurs quotidiens, illustrant l'effroi suscité par les attentats de Bruxelles qui ont fait, selon un bilan provisoire, 31 morts et 260 blessés. Attentats de Bruxelles : Ibrahim El Bakraoui a laissé un testament : "Je suis cerné de toutes parts" L'arrestation d'Abdeslam ravive la guerre franco-belge. Un policier belge à Bruxelles. (Sipa) Les Français et les Belges ont beau partager la même langue, ils ont parfois du mal à se comprendre.

Explosions à Bruxelles: De fausses infos et d'anciennes images circulent sur la Toile. BELGIQUE La capitale belge a été frappée par plusieurs explosions ce mardi matin, notamment à l'aéroport de Zaventem... Publié le Mis à jour le. Explosions à Bruxelles: Robert Ménard ironise, Bruno Le Roux récupère. BELGIQUE - Dès l'annonce des explosions à Bruxelles, les responsables politiques français ont tous adressé une pensée émue aux Belges endeuillés. Tous, sauf le maire d'extrême droite de Béziers, Robert Ménard, qui s'est immédiatement emparé de ce drame pour... ironiser sur une campagne antiraciste du gouvernement.