background preloader

CAC40, lobbys, entreprises transnationales...

Facebook Twitter

Integrity Watch FRANCE. Info La répartition par secteur est basée sur les informations déclarées sur le registre au titre des domaines d'activité et centres d'intérêt.

Integrity Watch FRANCE

Afin de permettre leur visualisation, certains secteurs ont été regroupés et simplifiés. Un seul domaine d’activité, correspondant au secteur d’activité principal de l’organisation, a été retenu. Nombre de personnes participant aux activités relevant du champ d'application du registre des représentants tel que déclaré par les organisations inscrites. Tisa, ces négociations commerciales secrètes qui visent à accélérer privatisations et dérégulations. Ce pourrait être la fin des services publics de l’eau, de l’éducation ou de la santé, la fin de toute volonté de réguler les marchés financiers ou de protéger les données des citoyens.

Tisa, ces négociations commerciales secrètes qui visent à accélérer privatisations et dérégulations

Bref, une entrave encore jamais vue à l’exercice de la démocratie et au fonctionnement des politiques publiques. L’Accord sur le commerce des services (ACS) ou Trade in Services Agreement (TISA) est actuellement en cours de négociation entre une cinquantaine de pays [1], dont ceux de l’Union européenne. Observatoire des multinationales. Association française des entreprises privées. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Association française des entreprises privées

L'Association française des entreprises privées est une association qui réunit la plus grande partie des grandes entreprises françaises[1]. En 2013, elle revendique 104 adhérents grands comptes totalisant un chiffre d'affaires consolidé de 1 700 milliards d'euros et 6,7 millions de salariés dans le monde[2]. Le cac 40. Les 50 plus gros groupes mondiaux non cotés. LE RÉSEAU DE CONTRÔLE GLOBAL PAR LES GRANDES ENTREPRISES, par Stefania Vitali, James B. Glattfelder, et Stefano Battiston. La traduction par timiota de l’article intitulé The network of global corporate control qui a fait l’objet du billet Les maîtres du monde. À propos de … Stefania Vitali, James B. Glattfelder, et Stefano Battiston arXiv:1107.5728v1 [q-fin.GN] 28 Jul 2011 Chair of Systems Design, ETH Zurich, Kreuzplatz 5, 8032 Zurich, Switzerland, Résumé : la structure du réseau de contrôle des multinationales affecte la concurrence sur le marché global et la stabilité financière.

Introduction Une intuition courante parmi les universitaires et dans les médias fait se représenter l’économie globale comme dominée par une poignée de multinationales (TNC = Trans National Corp.) puissantes. Certes, il est intuitif que chaque grande entité multinationale a une pyramide de filiales sous elle et une palanquée d’actionnaire au-dessus d’elle. 1107.5728v1.pdf. Les plus riches ont pris le pouvoir à l’échelle mondiale. Le Point : Les États sont-ils en guerre contre "les marchés" ?

Les plus riches ont pris le pouvoir à l’échelle mondiale

Emmanuel Todd : Ne soyons pas dupes de ces concepts mystificateurs, Bruxelles, les marchés, les banques, les agences de notation américaines : ces faux nez camouflent la prise du pouvoir politique, à l’échelle mondiale, par les plus riches. Sous couvert de protéger l’argent des petits épargnants, les marchés, ce sont tout simplement les plus riches jouant avec les États. Ces 147 sociétés qui dominent le monde. L’économie mondiale est hyperconcentrée, selon une équipe de chercheurs de Zurich.

Ces 147 sociétés qui dominent le monde

Leur étude souligne la fragilité d’un système financier contrôlé par un petit groupe de multinationales, liées entre elles par des participations croisées. La science apeut-être bien confirmé les pires craintes des indignés qui ont manifestécontre le pouvoir financier. L’étude des relations entre 43 000 multinationales a en effet mis en évidence l’existence d’un groupe relativementrestreint de sociétés – pour la plupart des banques – jouissant d’une influencedisproportionnée sur l’économie mondiale. Selon lesspécialistes des systèmes complexes que nous avons interrogés, ces travaux, quifournissent une remarquable tentative d’analyse du pouvoir économique mondial,pourraient servir de base de travail pour définir les moyens de renforcer lastabilité du capitalisme.

L’idée qu’unepoignée de banquiers contrôle de vastes secteurs de l’économie mondiale n’estpas nouvelle pour les militants d’Occupy Wall Street. Las 10 multinacionales mas peligrosas del mundo. Ya no importa donde vivas, es imposible escapar de la globalización.

Las 10 multinacionales mas peligrosas del mundo

Exposing the power of corporate lobbying in the EU. LOBBYCRATIE. Mindmap lobby. Convergence alimentaire (et compléments) Les cumulards du CAC 40. La preuve en chiffres de l'indécence des grands patrons. Juste un petit mot pour vous dire mon écoeurement de voir dans le JDD du jour 98 grands patrons jouer les pleureuses et lancer un appel à payer moins pour gagner plus.

La preuve en chiffres de l'indécence des grands patrons

C'est assez comique je trouve, quand on sait que : Stefanovitch : la caste des 500. La Caste des 500. Enquête sur les princes de la République. En France, les privilèges des cumulards ne font pas scandale. L’Assemblée nationale, le 30 mai 1997 (STR New/Reuters).

En France, les privilèges des cumulards ne font pas scandale

Connu pour des investigations parfois polémiques, Yvan Stefanovitch s’intéresse aux avantages des élus locaux cumulards que l’on trouve à droite et à gauche. Dans « La Caste des 500 - Enquête sur les princes de la République », il épingle les parlementaires-maires, ces grands chefs locaux tout puissants qui bénéficient de plein d’avantages. Dans sa charge, il cite les barons du PS, qui « n’ont aucun intérêt à aider leur parti à gagner l’élection présidentielle ». Lyon Capitale ?