background preloader

Deep Web

Facebook Twitter

Deep Web. Mike Bergman, founder of BrightPlanet and credited with coining the phrase,[5] said that searching on the Internet today can be compared to dragging a net across the surface of the ocean: a great deal may be caught in the net, but there is a wealth of information that is deep and therefore missed.[6] Most of the Web's information is buried far down on dynamically generated sites, and standard search engines do not find it.

Deep Web

Traditional search engines cannot "see" or retrieve content in the deep Web—those pages do not exist until they are created dynamically as the result of a specific search. As of 2001, the deep Web was several orders of magnitude larger than the surface Web.[7] Size[edit] Estimates based on extrapolations from a study done at University of California, Berkeley in 2001[7] speculate that the deep Web consists of about 7.5 petabytes. Naming[edit] It would be a site that's possibly reasonably designed, but they didn't bother to register it with any of the search engines. Web profond. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Web profond

Ne doit pas être confondu avec darknet. Ne pas confondre[modifier | modifier le code] Ressources profondes[modifier | modifier le code] Les robots d'indexation sont des programmes utilisés par les moteurs de recherche pour parcourir le web. Afin de découvrir de nouvelles pages, ces robots suivent les hyperliens. Solutions de veille stratégique et d'intelligence économique par Digimind. Rumeurs sur internet : interview de Christophe ASSELIN sur France Info. Les rumeurs sur internet : interview de Christophe ASSELIN sur France Info Le 23/02/2009 Christophe ASSELIN, consultant et expert veille internet chez Digimind, était interviewé par David Abiker, sur France Info, lundi 23 février.

Rumeurs sur internet : interview de Christophe ASSELIN sur France Info

A l’occasion du début du procès de l’explosion de l’usine AZF à Toulouse, il était amené à répondre aux commentaires des internautes sur le sujet : Pourquoi les catastrophes naturelles, les attentats ou les accidents industriels alimentent-ils parfois des rumeurs ou la théorie du complot ? La rumeur est un vieux phénomène (exemple : la Rumeur d’Orléans en 1969).

Avec l’internet, les processus de création et de propagation de la rumeur se sont développés en volume et en rapidité. Christophe Asselin. Logiciel de social media monitoring, veille et e-réputation - Digimind Contact Contactez nous: +33(0)1 53 34 08 08 Services.

Christophe Asselin

Société de référencement naturel: Aposition. INTERVIEW : Sébastien Langlois (Aposition) SEO Campus Interview de Sébastien Langlois d’Aposition, lors de notre séminaire SEO Campus 2010.

INTERVIEW : Sébastien Langlois (Aposition)

L’interview a été réalisé par Henry Lim et le montage par Sylvain Le Gac de Synerg’Hétic, la junior entreprise de l’école web HETIC. Les questions posées : Comment appréhendez-vous la stratégie commerciale de vos clients vis-à-vis du SEO ? Comment appréhendez-vous vos partenariats avec les référenceurs in house ? > Suite des interviews avec Jean-Michel de Sousa de Sartepenso < Voir aussi l’interview de Thibaut Cauterman de Ouest France Marquer le permalien. ou laisser un trackback. Sébastien Langlois (Aposition) : "A l'origine start-up de nerds, Google est devenu le concurrent de Microsoft" - Dix ans de Google vus par trois experts en référencement - Journal du Net Solutions. 10 ans de Google, qu'est-ce que cela vous évoque ?

Sébastien Langlois (Aposition) : "A l'origine start-up de nerds, Google est devenu le concurrent de Microsoft" - Dix ans de Google vus par trois experts en référencement - Journal du Net Solutions

Ce qui a le plus changé en 10 ans se mesure en termes d'image. D'une start-up de nerds, avec un look "juste une case de recherche" - alors que tous les autres moteurs ne juraient alors que par le marketing et l'abondance d'informations sur leurs "portails verticaux" -, Google est devenu le concurrent de Microsoft, coté en bourse, visant une rentabilité maximum. Au début, Google était une boîte d'ingénieurs, il n'y avait pas de marketing. Mais cela a changé au fil du temps.

L'événement charnière a été son entrée en bourse. Même si Google l'a réalisée à sa façon, en ne respectant pas les règles classiques, c'est à partir de ce moment là qu'il a véritablement changé, proposant de plus en plus de services, jusqu'à devenir d'une certaine manière un "Big Brother". Du coté du moteur de recherche, quelles évolutions retenez-vous ? Côté référencement, Google reste très en avance au niveau de son algorithme, il écrase tout le monde. Sébastien Langlois (Aposition) : "Cet accord renforce l'opposition entre deux philosophies de la recherche" - Accord Yahoo / Microsoft - Journal du Net Solutions.

Un accord qui permet de renforcer la force de Bing face au mastodonte Google Cet accord, attendu depuis tout le monde depuis des années, arrive tard.

Sébastien Langlois (Aposition) : "Cet accord renforce l'opposition entre deux philosophies de la recherche" - Accord Yahoo / Microsoft - Journal du Net Solutions

Il s'agit bien entendu d'une bonne nouvelle pour les annonceurs et l'ensemble des sites, même s'il ne faut pas s'attendre à une révolution dans les prochains mois. Si cela est moins vrai aux Etats-Unis ou dans certaines parties du monde, Google reste le mastodonte de la recherche. Cette consolidation est de bonne augure pour le marché du référencement naturel.

Et ce pour plusieurs raisons. Le fait de travailler sur plusieurs moteurs, à terme, est aussi une source de travail supplémentaire.