background preloader

FEMINISME

Facebook Twitter

Histoire des femmes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoire des femmes

Dans la perspective féministe, jusqu'au milieu du XXe siècle, les sociétés occidentales accordent un traitement favorisant les hommes et assujettissant[5] les femmes, tant au point de vue du droit que des usages et coutumes. En effet, les traditions accordent une importance particulière au rôle social de femme au foyer, qui doit se consacrer aux tâches ménagères, à la reproduction et à l'éducation des enfants. Notons cependant que la dévalorisation implicite de ce rôle de "femme traditionnelle" n'est que récente, liée au poids grandissant pris par la sphère économique dans le monde [réf. nécessaire].

Par ailleurs, ce rôle de femme au foyer n'exclut pas l'exercice d'une profession, notamment depuis la révolution industrielle. L'idée de l'égalité des sexes ne s'impose ainsi que récemment, mais les femmes ont su bien avant tirer parti de conditions historiques pour s'affranchir des contraintes et différences qui leur sont imposées. Les filles sont drôles comme l'éclair. (RAH !

Les filles sont drôles comme l'éclair.

Je ne sais pas pourquoi Blogger me diminue légèrement la taille de mes images à chaque fois, j'espère que c'est lisible malgré tout) J'ai fait cet article après avoir lu une énième interview, entendu une énième blague ou remarque qui disaient que les filles n'étaient pas drôles, et où cette petite idée sournoise était tranquillement, bien à l'aise, accueillie par des rires et des approbations. Et j'en ai eu marre, marre d'entendre ça sans cesse par des gens qui croient que c'est un peu rebelle cool trop politiquement incorrect de dire ça, sans réaliser que c'était relayé par 90% des gros nuls. Les filles sont drôles comme l'éclair. Lequotidiendumedecin. La révolution de Mona Eltahawy contre le pouvoir, la rue, la maison, triangle infernal de la misogynie.

Mona Eltahawy n'a pas toujours arboré cette chevelure flamboyante.

La révolution de Mona Eltahawy contre le pouvoir, la rue, la maison, triangle infernal de la misogynie

Pendant huit ans, elle a porté le voile, d'elle même, un choix personnel, de 16 à 24 ans. Une décision qu'elle juge aujourd'hui aveuglante. Mais qu'elle ne renie pas. Et qu'elle analyse en pesant ses mots. Tant elle connaît la différence des enjeux ici et là bas. "Le fait de porter le voile est loin d'être univoque. Billets comportant le tag JeNaiPasConsenti. JE M'INTERROGE, TU T'INTERROGES, INTERROGEZ-VOUS. Www.mamantravaille.fr. Résultats de recherche. Numéro de revue Ouvrage « Lorsque nous rencontrons des personnes prostituées, françaises ou d'origine étrangère, que ce soit sur les lieux de prostitution ou dans nos services, nous sommes avant tout en relation avec des personnes qui, pour diverses...

Résultats de recherche

Article de revue ...Construction sociale de la « prostitution » et des « prostituées » par les riverains Sibylla ... ...La prostitution, enjeu de géographie morale dans la ville ... ...Prostitution in Nightclubs in Border Areas of the ... ...La répression de la prostitution à la conquête de nouveaux espaces Johanne ... ...Prostitution de rue : le privé des femmes publiques ... ...La figure de l’étrangère dans la prostitution Catherine Deschamps [*] Deux grands types d’altercations ... ...Prostitution féminine en Corse : l’ambivalence des « caboulots ... ...Maladies sexuellement transmissibles, sida et prostitution : une étude de cas en Guinée-Conakry ... Article de magazine. Video Simone de Beauvoir notice archives video ina. L'Histoire par les femmes. Autour de "Beauté fatale". Entretien avec Mona Chollet.

Le quatrième livre de Mona Chollet, « Beauté fatale - Les nouveaux visages d'une aliénation féminine », s’attaque au complexe « mode – beauté ».

Autour de "Beauté fatale". Entretien avec Mona Chollet

Cet ouvrage a le mérite premier de rendre visible une aliénation des plus coriaces, tant elle est présente partout et nulle part en même temps. Qu’y a-t-il de mal à vouloir être belle ? À partir de cette interrogation faussement naïve, l’auteure cherche à distinguer le désir de beauté de sa récupération par une logique sexiste et par la société de consommation. Plus qu’une critique du désir de beauté, ce livre est une vaste enquête sur les lieux de pouvoirs où mode et beauté se rencontrent. Il sera question des corps des femmes et des formes de domination spécifiques qu’elles subissent, bien sûr, mais pas seulement.

Contretemps : Votre livre, nous invite à questionner le rapport individuel et collectif que notre société construit sur la beauté et sur la mode. Mona Chollet : D’abord parce que le sujet a été très peu traité. Mona Chollet. La pilosité féminine vue par un féministe, résistance à l'épilation. Le regard d'un homme pro féministe sur les poils des femmes, symboles de leur féminité Cette page est dédiée à toutes les femmes qui bravent une injonction millénaire, une loi non-écrite qui leur ordonne de s'enlever tous les poils du corps, en particulier la pilosité sexuelle, c'est-à-dire les poils des aisselles, des jambes, du pubis et des aréoles.

La pilosité féminine vue par un féministe, résistance à l'épilation

Par facilité, j'abrège la pilosité sexuelle en PF. Contrairement à une idée reçue qui est véhiculée depuis des siècles, la PF est un symbole de féminité, au même titre que les seins et les hanches plus larges, qui apparaissent à la puberté. DariaMarx. 82593984.

MAISON DE NAISSANCE

Fée Ministe. Reforme des crèches.