background preloader

Systémique

Facebook Twitter

Systémique. La systémique est une méthode d'étude ou façon de penser les objets complexes. Forgée sémantiquement à partir du mot en grec ancien systema, signifiant « ensemble organisé », elle privilégie une approche globale, holiste, la pluralité des perspectives selon différentes dimensions ou à différents niveaux d'organisation, et surtout la prise en compte des relations et interactions entre composants.

Apparue progressivement au milieu du XXe siècle, la systémique s'est construite en opposition à la tradition analytique cartésienne et à d'autres formes de réductionnisme, qui tendent à découper le tout en parties indépendantes et montraient leurs limites dans la compréhension de la réalité. Éclairage[modifier | modifier le code] Les principes de la systémique ont la particularité de venir d'à peu près tous les domaines de la science et d'être également applicable à chacun d'eux. Historique[modifier | modifier le code] Les courants précurseurs[modifier | modifier le code] Oh la belle boucle ! La systémique en entreprise. Travailler dans une organisation, c’est interagir quotidiennement avec des dizaines de personnes (à moins que vous ne soyez chercheur dans un laboratoire, et encore…)Quand certaines de ces relations professionnelles sont sources de difficultés, irritations, frustrations ou simplement de déconvenues, il est intéressant de prendre du recul pour dé-zoomer et voir les interactions dans leur ensemble.

On découvre alors des boucles très instructives… C’est ce que propose l’approche systémique. Voici un (petit) aperçu de son ADN : les boucles d’interaction. Sans la systémique… Je ne sais pas vous, mais quand une relation avec un collègue me pose problème (ce qui est rare ;), je vais d’abord considérer ce que fait l’autre, et chercher à l’expliquer par tout un tas de raisons indépendantes de ma volonté : son caractère, un facteur extérieur, le contexte, le comportement d’une tierce personne, etc.

Prenons un exemple. « Vraiment, je ne comprends pas, ça me dépasse ! Est-ce juste ? Peut-être. Paradoxe : ne changez rien ! Quand notre action n’a pas l’effet escompté, souvent nous essayons encore, davantage, ou plus fort. Or il arrive qu’au lieu de nous rapprocher de la victoire, ce choix nous en éloigne en créant un cercle vicieux. « Toujours plus de la même chose » donne « toujours plus du même résultat » nous dit Paul Watzlawick, et l’approche paradoxale de l’école de Palo Alto nous invite à réfléchir sur les situations où notre insistance s’avère contre-productive.

Essaye… non pas « encore », mais autrement ! « Ne changez rien ! » pourrait être une injonction parfois ironique de l’approche paradoxale. En résumé cette approche dite « paradoxale », issue de l’approche globale systémique, consiste à briser les cercles vicieux. Comment ? Ecoutez la parabole de Paul Watzlawick* sur le sujet : « Sous un réverbère, un monsieur visiblement éméché scrute longuement le trottoir. Bien sûr, l’histoire semble absurde. Exemples : - un manager et son collaborateur se disputent fréquemment un territoire commercial. Interactions. Stratégies de régulation. Hiérarchie.

Système d'information

Systemics. Constellations systémiques. Thérapie systémique. Permaculture.