background preloader

Démocratie

Facebook Twitter

Vous avez dit démocratie ? La démocratie grecque est une gouvernance POUR le peuple, exercée soit par un tyran, soit par une oligarchie aristocratique désignée par cooptation ou par tirage au sort.

Vous avez dit démocratie ?

La démocratie moderne est une gouvernance PAR le peuple, qui est soit directe, soit représentative c'est-à-dire élective au suffrage sélectif ou au suffrage universel. Lorsqu'en Europe - sauf en Suisse -, on parle de "démocratie" sans plus, on ne parle en fait que d'une démocratie moderne, par le peuple, représentative et élective au suffrage universel ; on ne parle donc que du seul type de démocratie qui ne fonctionne pas et qui, inéluctablement, dégénère en démagogie électoraliste, clientéliste, étatiste, népotiste et court-termiste ! Seuls 27% des Européens (Eurobaromètre - automne 2012) font encore confiance à cette démocratie-là et aux gouvernements qui en sont issus. Aujourd'hui, en 2017, ce taux doit être encore beaucoup plus bas. Vous votez POUR ou CONTRE ? « Il faut voter pour Fillon à la primaire de la droite » argumentait récemment un ami. « Ah oui ?

Vous votez POUR ou CONTRE ?

Pourquoi ? » « En votant pour Fillon, tu écartes Sarkozy. Fillon, C’est le seul candidat qui incarne la droite modérée et peut faire le poids contre l’extrême droite » Ainsi, devrais-je voter pour un candidat envers qui je n’ai pas de liens pour empêcher un autre de faire barrage à un troisième ? Ces stratégies sont intégrées dans les calculs des hommes politiques. Chaque période électorale est marquée de petites phrases assassines, de raliements imprévisibles, de trahisons Shakespeariennes.

. « Et si ni l’un ni l’autre ne me convient ? « Alors votez pour le moins pire ! « Pourtant, il me semblait que le vote blanc était un vote d’expression. Cynthia Fleury – De l’importance de l’expérimentation démocratique. Une caste trop rentière. « Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups. » (Agatha Christie) Un petit tour dans l’actualité à la recherche d’occurrences du mot « élu » met en exergue deux cas, symptomatiques, de la vie politicienne française à un instant « t » : le premier concerne « l’affaire Baupin », dans laquelle plusieurs élues ont témoigné avoir été agressées sexuellement, ou encore avoir subi un harcèlement sexuel constant ; une tribune signée par plusieurs anciennes ministres raconte, d’ailleurs, l’aspect quotidien du sexisme, en politique.

Une caste trop rentière

La seconde affaire est celle de Jean-Paul Huchon, un instant pressenti à la direction de l’Autorité de régulation des activités ferroviaires pour un salaire annuel de 148 000 euros ; devant le tollé, Matignon renonce à la nomination, jusqu’à trouver sans doute un autre point de chute…

Droits de l'homme

Suffrage universel. Opinion. Participation citoyenne. L'art de la discussion. « Le blasphème fait partie des droits de l'homme, pas des bonnes manières » Entretien avec André Comte-Sponville.

« Le blasphème fait partie des droits de l'homme, pas des bonnes manières »

Pour le philosophe, les opinions sont libres, tout comme l'est la critique de ces opinions, qu'elles soient religieuses ou idéologiques. S'opposer à une religion est un droit, comme celui d'être antifasciste ou anticommuniste. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Yves Daudu et Yann Plougastel Agrégé de philosophie, auteur d'une vingtaine d'ouvrages, dont Du tragi-que au matérialisme (et retour), paru en janvier aux PUF, André Comte-Sponville a pour pères spirituels Epicure, les stoïciens, Montaigne et Spinoza.

Il se définit comme matérialiste, rationaliste et humaniste. La liberté d'expression est une liberté fondamentale. Il n'y a pas de liberté absolue. La liberté d'expression est un droit essentiel de notre vie publique, mais la liberté est-elle une fin en soi, un absolu dénué de toute responsabilité ?

La liberté véritable va-t-elle sans conscience de la responsabilité qui lui est intrinsèque ? Pas seulement. Facial Features of Politicians Play Large Role in Popularity. A new study has found that a politician’s physical features may have a greater impact on voter preferences than previously thought, and that conservatives and liberals are drawn to different physical features.

Facial Features of Politicians Play Large Role in Popularity

The findings show that liberal voters tend to prefer politicians with more gentle facial features, while conservatives prefer more masculine traits, such as a deep voice and a square jaw, according to the findings from two scientific articles from Aarhus University. The study results run counter to the ideal that voters make their choices after carefully weighing the pros and cons of each candidate and party, said the researchers. “A deep tone of voice appeals to conservative voters. To understand why this is, you have to dig a little deeper, Laustsen said. “There are evolutionarily important reasons for the structure of our psychology,” said researcher Michael Bang Petersen, Ph.D. “Democrats are often seen as empathic, compassionate types.

Livres

Podcasts.