background preloader

Données

Facebook Twitter

Twitter. Les données de santé de près de 500.000 Français vendues par des pirates. C’est une nouvelle illustration de l'impact concret des nombreuses attaques informatiques qui visent chaque semaine les établissements impliqués de près ou de loin dans le secteur de la santé.

Les données de santé de près de 500.000 Français vendues par des pirates

Le journaliste spécialisé Damien Bancal a découvert qu’une base de données contenant les informations de 490.000 assurés français avait été vendue puis diffusée au marché noir par des pirates. Révélée dimanche 14 février sur son site Zataz, cette fuite comporte plus de 60 informations personnelles par patient, dont les identités physiques et numériques et les données médicales. Elle trouve probablement sa source dans le piratage d’un hôpital, explique le journaliste joint par RTL. Les informations sont datées de novembre 2020. Numéro de sécu, mutuelle et nom du médecin traitant Cette fuite comporte de nombreuses informations personnelles utilisées par les professionnels de santé : prénom, nom, numéro de téléphone fixe et portable, mail, médecin traitant, mutuelle, numéro de sécurité sociale.

Protection des données personnelles et assistance. Culture numérique Le référentiel CNIL de formation des élèves à la protection des données personnelles, initié par la CNIL, a été adopté au plan international par l'ensemble des autorités de protection des données en octobre 2016.

Protection des données personnelles et assistance

Il a vocation à être utilisé dans le cadre des programmes scolaires, quelle que soit la discipline enseignée. Mine. Comprendre, gérer et effacer votre empreinte numérique. Article mis à jour le 5 février 2021 par Fidel Navamuel Mine est un étonnant service qui permet de découvrir et de prendre conscience de votre empreinte numérique et de supprimer vos données personnelles des services que vous n’utilisez plus.

Mine. Comprendre, gérer et effacer votre empreinte numérique

Combien d’entreprises sur le net ont des données vous concernant ? Dix ? Cinquante ? Cent ? Datak : un « jeu sérieux » sur la protection des données personnelles. Le 28 janvier est la journée internationale de la protection des données.

Datak : un « jeu sérieux » sur la protection des données personnelles

Pour sensibiliser sur ce problème, la Radio Télévision Suisse a concocté un jeu vidéo baptisé Datak. Vous l’ignoriez peut-être, mais il s’avère que le 28 janvier est la journée mondiale de la protection de données. C’est très sérieux : elle a été inaugurée en 2007 par le Conseil de l’Europe, elle a pour objectif évident d’expliquer et de rappeler aux internautes l’intérêt de protéger ses données personnelles en ligne. En Europe, cette protection est renforcée depuis 2018 grâce au Règlement général sur la protection des données. Letemps. La Suisse est un marché en or pour Tesla.

letemps

La semaine passée, le constructeur américain se félicitait d’y avoir écoulé au total plus de 10 000 Model 3. Et l’année passée, ce véhicule a été le deuxième le plus acheté par les consommateurs helvétiques, derrière la Skoda Octavia. Tesla profite de l’engouement pour sa propre marque, mais plus globalement du boom des ventes de modèles électriques: en 2020, il s’est vendu 48% de plus de voitures purement électriques en Suisse, alors que les ventes totales se sont effondrées de 24% dans le pays. Mais cette passion pour Tesla ne va pas sans problème, comme le révélait une enquête intéressante du Bund parue début janvier. Car ces voitures bardées de capteurs sont non seulement trop curieuses, mais en plus, elles envoient des données aux Etats-Unis. Filmer ainsi, même de manière passive, en permanence d’autres usagers de la route et même des piétons lorsque sa voiture est garée n’est apparemment pas légal.

Le "Lac de données" de l'Ina, un projet pour placer la donnée au cœur… Effacer ses données d’un ordinateur, d’un téléphone ou d’une tablette avant de s’en séparer. La CNIL recommande de suivre les conseils de Microsoft avant de vendre, céder ou donner son ordinateur équipé de Windows (ou sa console Xbox).

Effacer ses données d’un ordinateur, d’un téléphone ou d’une tablette avant de s’en séparer

Sauvegardez vos données ! Avant de supprimer vos données, n’oubliez pas de sauvegarder celles que vous souhaitez conserver sur votre nouvel ordinateur, sur une clé USB ou sur un disque externe. Si vous avez plusieurs disques durs, supprimez les données des disques secondaires de votre ordinateur (ceux sur lesquels Windows n’est pas installé). Youtube.

On a retrouvé les données de milliers de Français sur un inquiétant marché noir. Un marché de hackers vend l'accès à des centaines de milliers de profils de victimes, qui peuvent chacun contenir plusieurs centaines d'identifiants.

On a retrouvé les données de milliers de Français sur un inquiétant marché noir

Le tout, pour à peine quelques dizaines d'euros. Mais le marché noir va plus loin : il propose gratuitement un outil pour copier le navigateur web des victimes, avec des conséquences catastrophiques : fraude financière, vol d'identité ou encore chantage à la divulgation d'informations compromettantes. Cyberguerre y a eu accès, pour mieux vous en montrer les dangers. Monétisation des données : la data aux œufs d’or. Twitter.

Qui sont les étudiants qui gagnent de l'argent en vendant leurs données ? De jeunes étudiants et étudiantes téléchargent des applications comme TaData, WeWard et SweatCoin.

Qui sont les étudiants qui gagnent de l'argent en vendant leurs données ?

Elles leur permettent de gagner un maigre butin en échange de leurs données personnelles. Fini le dog-sitting et la tonte de pelouse : pour gagner de l’argent de poche certains GenZers préfèrent monnayer leurs données personnelles. Ce nouveau petit boulot du web peu cher payé se fait via des applications comme TaData, WeWard, Vazee ou encore SweatCoin. Lise (les prénoms ont été modifiés), 21 ans, étudiante en master à Sciences Po, utilise TaData, une plateforme spécialement ciblée pour les (très) jeunes : 15-25 ans. Depuis deux mois, elle se connecte régulièrement à l’appli pour répondre à des formulaires marketing. « Il s’agit la plupart du temps de questionnaires sur nos préférences de consommation (types de musique que j'aime écouter, quel électroménager je souhaite acheter…). Former les professionnels de l'information et de la documentation aux données de la recherche en 45 minutes.

September 9, 2020 Lesson Open Access Laetitia Bracco; Mathilde Barthe; Stéphanie Cheviron; Agnès Faller; Madeleine Hubert;

Former les professionnels de l'information et de la documentation aux données de la recherche en 45 minutes

Mort numérique : peut-on demander l’effacement des informations d’une personne décédée. Pourquoi le sujet de la « mort numérique » est essentiel ?

Mort numérique : peut-on demander l’effacement des informations d’une personne décédée

Chaque jour, près de 8 000 personnes inscrites sur Facebook décèdent dans le monde : leurs pages sont laissées à l’abandon ou transformées en pages posthumes. Le Sénat autorise Darmanin à nous surveiller en violation du droit européen. Hier, sur demande du ministère de l’Intérieur, le Sénat a autorisé les services de renseignement à conserver leurs « boites noires », alors même que ces dispositifs venaient d’être dénoncés par la Cour de justice de l’Union européenne. Introduites par la loi de renseignement de 2015, les « boites noires » sont des dispositifs analysant de façon automatisée l’ensemble des communications circulant sur un point du réseau de télécommunications afin, soi-disant, de « révéler des menaces terroristes ».

Cette surveillance de masse n’avait été initialement permise qu’à titre expérimental jusqu’à la fin de l’année 2018. Cette expérimentation avait été prolongée jusqu’à la fin de l’année 2020 par la loi antiterroriste de 2017. Le 6 octobre, entre temps, un évènement majeur est intervenu et aurait dû entrainer la disparition immédiate de ce texte. Le droit français viole clairement le droit européen.

Comment l’Europe tente d’enrayer la fuite de ses données. L’Europe veut-elle en découdre avec les géants américains du numérique, comme tentent de le faire les trois voisins désemparés du film français Effacer l’historique, sorti cet été ? Ces derniers, d’anciens « gilets jaunes » qui se désolent de voir leurs vies privées prises au piège de la Toile et de leurs smartphones, décident de demander des comptes aux stars d’Internet.

Comme les personnages du film, le Vieux Continent entend lui aussi passer à l’offensive. Feu vert de la Cnil pour TaData, l'application qui monétise les données des jeunes. Cette application avait créé la polémique, elle a opéré des modifications pour être conforme à la législation. L'application TaData va pouvoir poursuivre ses activités. Cette plate-forme avait créé la polémique en février dernier en proposant aux 15-25 ans de vendre leurs données personnelles aux annonceurs contre un peu d'argent ou des bons d'achats. Le choix de Microsoft pour héberger les données de santé des Français fait polémique. C’est la première fois qu’une plateforme d’une telle envergure est envisagée. L’idée d’une base nationale des données de santé – baptisée Health Data Hub (HDH) – est née dans la foulée du rapport du député Cédric Villani sur l’intelligence artificielle au profit de la recherche médicale.

Le projet, porté ensuite par Emmanuel Macron, consiste à regrouper dans un même endroit l’ensemble des données de santé des Français, jusqu’ici éparpillées. Consentement à la publicité sur Internet : les « bandeaux cookies » non conformes seront sanctionnés dans six mois. Les cookies sont dans le viseur. Le gendarme français des données personnelles, la CNIL, a publié jeudi 1er octobre sa « recommandation » sur le consentement à la publicité ciblée et l’utilisation des traceurs : les sites internet ont six mois pour s’adapter avant les premières sanctions. « Cela va avoir un impact visible dans le quotidien numérique des Français. (…) On attend une évolution des interfaces » de recueil du consentement, a déclaré Gwendal Le Grand, secrétaire général adjoint de l’autorité. La nouvelle recommandation de la CNIL n’est pas contraignante, mais présente une manière adéquate de mettre en œuvre ses lignes directrices sur les cookies et autres traceurs.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les publicitaires digèrent mal la fin des cookies sur Internet Généralement, le ciblage d’un internaute passe par le dépôt sur son navigateur d’un certain nombre de traceurs, dont des cookies publicitaires, mouchards numériques permettant d’identifier ses centres d’intérêt. Les extraits du compte privé de Facebook peuvent servir de preuve contre le salarié. Cookies et traceurs : que dit la loi. Que recouvrent les termes « cookie » ou « traceur » ? Qu’est-ce qu’un COOKIE ? Cookies et autres traceurs : la CNIL publie des lignes directrices modificatives et sa recommandation.

Tuto@Mate#25 Lionel Maurel A qui appartiennent les données ? Protection des données personnelles - Protection des données personnelles et assistance. Christopher Wylie : interview du lanceur d'alerte de Cambridge Analytica. Le lanceur d’alerte à l’origine du scandale Cambridge Analytica passe en revue les menaces qui pèsent sur le débat public et nos démocraties, à l’heure de l’hégémonie des GAFAM. Qui n’a pas entendu parler de l’affaire Cambridge Analytica ?